75 348 128 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Santé

Signez la pétition

Déjà 12.620 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour une délibération à la mairie de Paris pour un refus de compteur Linky

Pour une délibération à la mairie de Paris pour un refus de compteur Linky

Auteur : Solidarité Coordination Anti Linky Paris

Créé le 20/02/2018  

Mise à jour

À l'attention : de Mme le Maire de Paris, Mesdames et Messieurs les Conseillers de Paris

Nous signataires de cette pétition favorables à une gestion rationnelle de la production et de la distribution d’électricité ; à des mesures efficaces d’économies d’énergie par la rénovation thermique des bâtiments ; à une politique tarifaire équitable de l’électricité et du gaz, voulons que les industries de l'énergie respectent la loi, et les libertés individuelles, ne nuisent ni à notre vie privée ni à notre santé, qu’elles soient économes avec l'argent des contribuables et ne pratiquent pas l’obsolescence programmée.


 Or les nouveaux compteurs communicants d’électricité Linky déployés à Paris, par ENEDIS (ex ERDF) et ses prestataires ne répondent pas à tous ces principes. Nous refusons donc qu'ils nous soient imposés et nous vous demandons de délibérer rapidement comme plus de 500 communes en France l’ont déjà fait pour protéger leurs administrés et faire respecter leurs droits.


Malgré la dette abyssale d’EDF [1] , le coût de la technologie des Linky installés par sa filiale ENEDIS est estimé entre 5 et 10 milliards d'euros que nous payerons doublement en tant que consommateurs et contribuables sans compter le coût de leur renouvellement dans 10 ou 15 ans ;


ENEDIS enlève des compteurs en bon état de fonctionnement alors que les compteurs communicants Linky, énergivores, n’ont pas fourni la preuve de leur efficacité pour faire réduire la consommation électrique des particuliers. Un tel gaspillage est une aberration écologique et économique ;


A terme des emplois seront supprimés même si certains sont créés provisoirement pour ce projet ;


Pour les ménages en situation de précarité, la tarification spéciale de solidarité sera remplacée par un « chèque solidarité » valable seulement deux mois. Passé ce délai il deviendra caduc s’il n’a pas été encaissé ;


Ces compteurs sont des capteurs de données personnelles. ENEDIS s’est vanté de devenir un opérateur de Big Data donc de pouvoir récupérer un volume important de nos données présentant de forts enjeux commerciaux [2] ;


De nombreuses pannes, détériorations d’appareils électriques parfois professionnels se produisent suite à l’installation de compteurs linky, ainsi que des incendies [3]  pour lesquels ENEDIS semble se désengager de ses responsabilités du fait sans doute qu'il ne présente pas toutes les garanties en matière d'assurance ;


La loi n'oblige pas les particuliers à accepter ces compteurs [4] ni les radiofréquences en kilohertz du CPL, (Courant porteur en ligne) injecté dans les circuits électriques des lieux de vie et de travail. Elle ne mentionne nulle part les Emetteurs Radio Linky (ERL) prévus dans ces compteurs, sources d’ondes électromagnétiques supplémentaires.


Nous pouvons donc refuser de tels compteurs en toute légalité et préserver ainsi notre santé. Car, s'il n’existe pas selon l'ANSES de « littérature scientifique traitant des effets sanitaires à court ou long terme de l'exposition aux compteurs communicants », il n'existe pas non plus de preuve de leur innocuité.


De plus, la directive européenne qui propose aux États d'installer des compteurs communicants -sous réserve d’un gain économique pour les consommateurs- ne mentionne pas non plus les radiofréquences CPL et la CRE, Commission de Régulation de l’Énergie, a reconnu dans son rapport de juin 2011 que  « l'usage du CPL devrait s'accompagner de la pose de filtres…. » (p 28). Ce que ne fait pas ENEDIS. Notre droit au refus est bafoué et notre santé menacée par tous les dispositifs émetteurs d’ondes électromagnétiques liés à ces compteurs (antennes relais supplémentaires, concentrateurs, radiofréquences du CPL quasi permanente, Émetteur Radio Linky, Wifi etc.…).(5)


Pour toutes ces raisons, et d’autres largement exposées, par les collectifs de citoyens et les associations opposés à ces compteurs, nous refusons le « système Linky » et nous vous demandons de faire voter au Conseil de Paris, une délibération :


- interdisant la poursuite de l'installation de tous types de compteurs communicants et concentrateurs sur la commune ;


- à tout le moins de faire respecter auprès d'Enedis et ses sous-traitants le droit au refus du compteur Linky. Dans le cas d'un refus collectif exprimé par des locataires d'immeubles sociaux, nous demandons que les sociétés d'HLM fasse respecter ce droit.


- Pour les logements où les compteurs communicants seraient déjà posés, nous demandons la dépose ou à défaut la suppression du CPL et des Émetteurs radio linky.


- dans tous les cas, nous demandons la pose de filtres à CPL à la charge d’ENEDIS sur les compteurs linky non déposés ou les compteurs anciens des habitant.e.s qui ont refusé ces nouveaux compteurs.


En évitant ainsi de rendre les logements parisiens inhabitables, vous protégerez aussi bien les personnes électrosensibles trop souvent méprisées, que les personnes fragiles ou malades, et tous les citoyens susceptibles de le devenir à cause de l'accroissement des radiofréquences dans l'environnement que nous vous demandons de limiter.


[1]Pour EDF, tous les voyants sont au rouge
[2]"Enedis est un opérateur big data qui gérera bientôt 35 millions de capteurs"


[3]Deux compteurs Linky prennent feu ;
Yvelines, la catastrophe naturelle reconnue pour 26 commune innondées;

Le traiteur de Manthelan en est pour ses frais


[4]Rapport de Raymond Tricone ancien électronicien au CERTSM

Vous pourriez soutenir aussi

signatures Je signe

signatures Je signe

signatures Je signe
Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition