Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Défense de l'Hôpital de Banon

Pétition : Défense de l'Hôpital de Banon Pétition

Défense de l'Hôpital de Banon

7.495 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Collectif Citoyen de Défense de l'Hôpital de Banon
Destinataire(s) :
Mr le Maire de Banon; Mr le Directeur Général de l'ARS PACA
La pétition
Actualité(s)

Nous avons appris que le Maire de Banon était favorable à la fusion des hôpitaux de Banon, Forcalquier et Manosque qui seraient dirigés par un seul Directeur Départemental. Une enveloppe de 5 millions d'euros est mise dans la balance pour réaliser des travaux dans l'Hôpital de Banon et le transformer en EHPAD (Maison de Retraite), tous les lits médicalisés de réadaptation (SSR) seraient supprimés. Dans un contexte de désert médical, un nouvel abandon de service public de santé n'est pas envisageable. A la suite de la réunion publique qui a eu lieu sur ce sujet le 14 mars à Saumane (04), un collectif de défense de cette structure a été créé. Nous vous invitons à signer massivement cette pétition et à venir le 20 mars à 10:00 devant l'hôpital afin de manifester pour la sauvegarde de cette structure. 


Afin de soutenir la pétition déjà mise en place par les syndicats.


NON A LA FUSION DES HÔPITAUX DE MANOSQUE, BANON ET FORCALQUIER,
NON AUX RESTRUCTURATIONS INTENSIVES
OUI A UNE VERITABLE EGALITE D'ACCES AUX SOINS
OUI A LA DEFENSE DES SERVICES HOSPITALIERS DE PROXIMITE.

Nous nous opposons à la fusion de hôpitaux de Manosque, Banon et Forcalquier.

Il s'agit:

► d'une vision exclusivement financière de la santé
► d'un accès aux soins dégradé, d'un désert médical de plus en plus flagrant
► des suppressions de lits, de services, de personnes
► un recul démocratique dans lequel les petites structures n'ont aucun pouvoir.

Nous exigeons le maintien de l'autonomie de chaque établissement en terme d'identité, de décisions, de services, de lits et de personnels!

Le 03/07/2019

La fusion de 3 hôpitaux va transformer l'hôpital de Banon en EHPAD avec 10 lits PASA (Pôle d'Activités et de Soins Adaptés réservés aux malades d'Alzheimer et autres maladies neuro dégénératives) faisant ainsi de Banon un pôle gériatrique et privant les usagers du territoire du service le plus important pour eux.

Le Service de Soins et de Réadaptation (SSR) avec pôur chantage une enveloppe financière conséquente pour des travaux plus qu'urgents. Le bâtiment a été abandonné par les directeurs et politiques successifs et des travaux de fonctionnement sont impératifs. Mais ils ne doivent pas faire l'objet de chantages!

Pourtant tous les plans de santé convergent vers un lien entre ces deux services (Les services de gériatrie et le service SSR).

Les bas-alpins que nous sommes se soignent mal, car pour avoir accès par exemple aux soins de balnéothérapie, il faut compter 50 km AR sur des routes montagneuses rendant le soin inutile. Alors que tout existe à Banon. Le service SSR et la piscine. En outre, les kinésithérapeutes libéraux sont débordés et le maintien d'un kinésithérapeute "public" au sein de la structure n'est pas incompatible avec leurs activités, nous les avons saisis à ce sujet.

Ceci n'est qu'un exemple qui concerne une structure et un service existants mais que dire lorsque les délais de rendez-vous des dermatologues de plus de 6 mois pour des cancers de la peau, ceux des dentistes plus de 3 mois, etc... La proximité en matière de santé n'est plus assurée et les conséquences sur les usagers humains que nous sommes sont catastrophiques.
Madame Buzin, Ministre de la santé, dans son plan de santé 2022 souhaite la création de labels "hôpitaux de proximité".

Ce projet de loi va permettre au gouvernement de réviser la carte hospitalière. D'ici 2022, 500 à 600 hôpitaux vont recevoir le label "hôpital de proximité": leurs missions seront concentrées sur la médecine générale, la gériatrie et la rééducation, sans chirurgie ni maternité. Les règles d'autorisation de certaines activités comme la chirurgie ou d'équipements, comme les IRM, seront modifiées. C'est ce qui est préconisé.

L'hôpital de Banon restructuré ne pourrait-il pas obtenir ce label ?

La gériatrie avec les projets d'EHPAD et de PASA de Monsieur le Directeur Régional de l'ARS ne sont-ils pas entièrement compatibles avec le maintien à minima d'un service SSR et la restructuration à cet effet de la piscine existante? A priori la clause financière doit être retirée de l'équation selon Monsieur le Diracteur Régional qui soutient que cette constante financière n'intervient pas dans son choix de fermer le service SSR. Alors quelles sont les motivations pour la fermeture de ce service démontré nécessaire pour la population locale? Faire de Banon un pôle gériatrique d'exception?

Et Forcalquier un hôpital de jour et un pôle d'exception pour la rééducation ? N'est-t'il pas possible de tout combiner? Est-ce si compliqué de laisser à Banon un minimum de service de soins et de rédaptation avec quelques lits médicalisés et le passage d'un kinésithérapeute régulièrement sur la structure?
Nous avons du mal à comprendre comment d'un côté nous ne trouvons pas de professionnels de santé qui désireraient s'installer sur le territoire pour le service de réadaptation (discours communs du nouveau Directeur de la fusion de l'ARS) et en opposition la mise en place de soins PASA nécessitants de nombreux professionnels de santé?
L'association représente: 
150 membres,
15 communes qui ont voté la motion de défense de l'hôpital de Banon (toutes celles qui entourent Banon sauf Banon et Revest du Bion)
10 000 signataires de la pétition (8 000 sur inetrnet et 2 000 sur papier)
Le soutien de l'AMRF (Association des Maires Ruraux du Département) qui a voté lors de son Assemblée Générale du 15 juin dernier, la motion soutenant l'action de notre association , à l'unanimité.
Cela montre, si besoin était, qu'il s'agit bien d'un hôpital de territoire et non celui de la commune de Banon. Cela démontre bien l'intérêt des usagers pour cette structure, et les besoins de la population locale.

__________

De nombreux témoignages de personnes extérieures sur d'autres hôpitaux et d'autres services publics montrent que nous ne sommes pas seuls et qu'il faut s'unir. Le 10 juillet rendez-vous à 10h (heure à confirmer) devant l'hôpital pour faire entendre nos voix avant le conseil de surveillance. Merci.

 


Le 14/05/2019

Bonjour à tous, 

L'Association pour la Défense de l'Hôpital du Territoire de Banon a bien été créée. 
Pour soutenir les actions en cours et à venir, vous pouvez y adhérer, la cotisation a été fixée à 1€, pour cela vous pouvez vous adresser par courrier ou par mail à 

Chistiane Decory La Retirado 04150 Banon ou defensehopitalbanon@gmail.com

Et aussi, le Collectif Contre la Fusion des Hôpitaux & Défense des Services Publics informent les citoyennes et citoyens et afin d'organiser la résistance sur notre territoire organise 3 Réunions Publiques: 

- Mardi 14 mai à 18h30 à Banon à la médiathèque
- Mercredi 15 mai à Manosque à 18h30 àPlace de la Mairie
- Jeudi 16 mai à Forcalquier à 18h30 Salle "Pierre Michel"

Venez nombreux, pour la sauvegarde et le développement de nos Services Publics.


Le 01/05/2019

Bonjour à tous,

Après nos diverses démarches auprès : du médiateur de la République, de notre députée, de notre ministre de la santé, de l'ARS, pour avoir une légitimité et plus de poids pour la suite, il nous a fallu impérativement créer une association afin de défendre les intérêts de l'hôpital du Territoire de Banon, ainsi que ceux des usagers et citoyens.

Les Conseils Municipaux des communes du territoire et au-delà ont pris une motion contre la fermeture du service SSR. Ces communes sont:

Saumane, Revest des Brousses, La Rochegiron, Simiane la Rotonde, Reillanne, Aubenas les Alpes, Peipin, Montlaux, Saint Etienne les Orgues, Montsalier, et bientôt Vachères et L'Hospîtalet.

L'Association de Défense de l'Hôpital du Territoire de Banon est constituée, vous pouvez continuer à soutenir ses actions en adhérant, le montant de l'adhésion a été fixée à 1€ symbolique.

Le lien vers l'association vous sera communiqué dans les prochains jours.

La prochaine étape est de faire du bruit et nous faire entendre. Les médias locaux nous suivent depuis le début, il est temps de passer à la vitesse supérieure.

Un immense merci à tous pour votre soutien.
7.495 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
- Actualité(s) de la pétition -
291 commentaires
Jacques - Le 21/03/2019 à 19:39:34
Etant haut - jurassiens , nous avons subis la fermeture de la maternité , de la chirurgie et des urgences de nuit de SAINT CLAUDE . Il faut faire 60 KM minimum pour avoir ces services à LONS
LE SAUNIER ou OYONNAX . Ceci n'est qu'un début , avant la fermeture de la
l ' hémodialyse .
0
Yveline - Le 24/03/2019 à 04:32:23
Et ça continue! Restriction des structures existantes, moins de personnel, moins de moyens, alors que les gens ont besoin de services de proximité, de bienveillance, de prise en charge selon leurs besoins. Je ne m'étonne plus, seul l'argent compte, public, privé, ou occulte!!! Les gens vieillissent mais ne sont l'objet d'aucune considération. Quelle horreur! Le maire sait-il où il finira sa vie? Si un jour il a besoin de structures hospitalières de proximité, il réalisera peut-être la stupidité de son cautionnement actuel.
0
Laetita - Le 23/03/2019 à 14:55:08
les personnes du personnelle on le droit dette humain d'avoir des jours de repos éviter le stresse
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs