Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Les centres de lutte contre le cancer menacés de disparition !

Pétition : Les centres de lutte contre le cancer menacés de disparition ! Pétition

Les centres de lutte contre le cancer menacés de disparition !

48.829 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur
Auteur(s) :
Les médecins du centre Léon Bérard
Destinataire(s) :
Olivier Véran (Ministre des Solidarités et de la Santé)
Jean Castex (Premier Ministre )
La pétition
Actualité(s)

Le « Ségur de la Santé » a pu donner l’image d’une revalorisation généralisée de l’ensemble des professions de santé. Si les paramédicaux ont effectivement bénéficié d’une revalorisation bien méritée, le gouvernement a laissé quelques trous (délibérés ?) dans la raquette.


En effet, les médecins du secteur Privé Non Lucratif (PNL), soit environ 14 300 praticiens (sur environ 225 000 médecins en France), ont été « oubliés ». A priori délibérément vu le silence obstiné du Ministre de la Santé aux appels de leurs représentants syndicaux depuis 6 mois.


 Qu’est-ce que le secteur « privé non lucratif » ? C’est un des trois modes d’exercice de la médecine en France (avec le secteur public hospitalier et le secteur libéral). Il « pèse » environ 19% des lits d’hospitalisation complète, 5% des lits de réanimation, 15% des emplois hospitalier, 25% des EHPAD, répartis dans 682 hôpitaux. À Lyon, le secteur PNL comprend notamment le Centre Léon Bérard, l’Hôpital St-Joseph-St-Luc, l’Hôpital St-Jean de Dieu. En France, il comprend des établissements de réputation internationale tels l’Institut Gustave Roussy, l’Institut Curie, l’hôpital St-Joseph, l’hôpital Montsouris, l’hôpital Foch, …


Ce sont tous des établissements de droit privé mais avec une mission de service public (garantie d’accès aux soins, permanence et continuité des soins pour tous). Parmi les éléments distinctifs du secteur PNL, on relève l’exercice salarié de la médecine, sans dépassement d’honoraire ni activité libérale (alors que c’est autorisé aux médecins du secteur hospitalier public).


En revalorisant de façon substantielle (+15 à 20%) les praticiens hospitaliers publics, en la refusant aux médecins PNL assurant pourtant le service public, le ministère introduit une distorsion salariale majeure dans l’équilibre entre les secteurs public et privé non lucratif. À court terme, les établissements PNL vont rencontrer des difficultés considérables à renouveler et fidéliser leurs effectifs médicaux puisqu’ils seront devenus le mode d’exercice médical le moins attractif. Des départs vers les secteurs public ou libéral sont probables.


 Que fait un hôpital qui ne peut plus recruter ni fidéliser de talents médicaux ? Il décline progressivement, il perd en qualité de soin, il se vide de ses compétences. En persistant à revaloriser sélectivement les médecins du seul secteur public, le gouvernement ne peut pas ignorer (nos organisations syndicales le lui ont écrit) qu’il condamne à court terme de nombreux établissements, dont des fleurons de la médecine française. Et parmi eux les Centres de Lutte Contre le Cancer, dont l’excellence est régulièrement consacrée par la presse française voire internationale.


 L’ensemble des organisations syndicales du Centre Léon Bérard (et certaines au niveau national) commencent à comprendre le piège que le ministère met en place pour assécher le secteur PNL. Quand on manque d'infirmières, d'aides-soignants, de manipulateurs, …, on ferme des lits ou des vacations. Mais quand on manque de médecins, on ferme des services voire l'hôpital ! Même les personnels paramédicaux ont compris que la pérennité de leur établissement passait par une juste revalorisation de leurs médecins.

Soutenez les médecins des centres de lutte contre le cancer !

48.829 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
- Actualité(s) de la pétition -
567 commentaires
Comlan - Le 04/12/2020 à 17:10:05
Il était une fois un roi qui voulait aller à la pêche, il appelle son météorologue et lui demande l'évolution pour les heures suivantes. Celui-ci le rassure en lui affirmant qu'il pouvait y aller.
Le roi va tranquillement à la pêche car pas de pluie prévue.
Un paysan monté sur son âne, qui en voyant le roi dit :
Seigneur mieux vaut que vous rebroussiez chemin car il va beaucoup pleuvoir dans peu de temps et le roi continua en pensant :
"Comment ce gueux peut-il mieux prévoir le temps que mon spécialiste diplômé grassement payé qui m'a indiqué le contraire ? ". Poursuivons... Et c'est ce qu'il fait mais il se met bientôt à pleuvoir à torrents.
Le roi rentre tremper, la reine se moque de le voir dans un si piteux état.
Furieux, le roi revient au palais et congédie illico son météorologue puis il convoque le paysan lui offrant le poste vacant...
Mais le paysan refusa en ces termes :
"Seigneur, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose dans ces affaires de météo et de climat, mais je sais que si les oreilles de mon âne sont baissées cela signifie qu'il va pleuvoir ".
Et le roi embaucha l'âne...
C'est ainsi que commença en FRANCE la coutume de recruter des ânes pour les postes de conseillers les mieux payés.
C'est depuis ce moment, que fut décidé de créer une école : l' E.N.A.(ane a l'envers) (l' École Nationale des Ânes et ses diplômés, dont nous pouvons mesurer, tous les jours, les brillantes compétences...
28
Geneviève - Le 27/11/2020 à 12:20:08
En effet, les médecins du secteur Privé Non Lucratif (PNL), soit environ 14 300 praticiens (sur environ 225 000 médecins en France), ont été « oubliés ». A priori délibérément vu le silence obstiné du Ministre de la Santé aux appels de leurs représentants syndicaux depuis 6 mois.
18
Mélodie - Le 27/11/2020 à 12:04:14
Il faut revaloriser les PNL .Nous en avons besoin étant complémentaires avec les hôpitaux publics.
Ne nous laissons pas voler notre santé, notre éducation, notre justice, nos transports, en bref tout ce qui fait la vie d'un pays et les droits des citoyens.
17
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs