Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Pour que le centre de traumatologie du ski de la tarentaise soit créé à l'hôpital d'Albertville

Pétition : Pour que le centre de traumatologie du ski de la tarentaise soit créé à l'hôpital d'Albertville Pétition

Pour que le centre de traumatologie du ski de la tarentaise soit créé à l'hôpital d'Albertville

652 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Julie Henner
Destinataire(s) :
monsieur Jacquinet directeur de l'ARS et de madame Touraine ministre de la santé
La pétition
Actualité(s)
OBJET : Organisation de l’offre de Soins en Tarentaise


Monsieur le Directeur de l’ARS,

C’est avec une triste stupéfaction que nous avons appris le projet envisagé par l’ARS (projet KPMG) pour l’organisation de l’Offre de Soins en Tarentaise, cette région phare du tourisme de montagne qui est la vitrine de la médecine française à l’étranger.

En effet, ce projet qui prévoit la création du Centre de Référence d’Orthopédie du ski sur l’Hôpital de Bourg St Maurice nous apparaît comme une aberration à plusieurs niveaux:

1/ Géographique : taxe carbone
Accessibilité nettement plus aisée à Albertville par rapport à Bourg Saint Maurice (route à 2 fois 2 voies à chaussées séparées de Moutiers à Albertville, route nationale classique double sens entre Moutiers et Bourg Saint Maurice souvent très impactée par le trafic en haute saison).
Inconvénient lié à l’éloignement de Bourg Saint Maurice en cas de complications post chirurgie ou polytraumatologie du skieur entraînant des transferts secondaires beaucoup plus longs.

2/ Organisationnelle :
Le CHAM est le seul CH de Tarentaise à disposer de structures allant dans le sens d’une prise en charge pluridisciplinaire de la traumatologie du ski.
Il existe déjà sur le CHAM :
- des services de rééducation
- un service de pédiatrie pour la prise en charge conjointe de la traumatologie pédiatrique du ski.
- un centre de médecine du sport de haut niveau qui assure le suivi des skieurs de haut niveau du comité de Savoie.

3/ Humaine :
1 seul chirurgien orthopédiste à Bourg Saint Maurice et 4 à Albertville/Moutiers (dont un chirurgien orthopédiste pédiatrique)

Le 21 aout dernier, vous avez annoncé le maintient des urgences de Moutiers et la fermeture de la chirurgie. Nous acceptons cette décision et l’approuvons.
Cette décision aura deux conséquences logiques sur le trajet du patient traumatisé:
• Le secteur de La Plagne se trouvera plus près de Bourg Saint Maurice et s’y dirigera naturellement. En cela, cet hôpital aura un afflux supplémentaire mais nettement inférieur à 900 opérations puisque c’est ce qui se fait à l’hôpital de Moutiers.
• Pour des raisons de confort du patient lié au réseau routier, les patients traumatisés des 3 Vallées, et du secteur Valmorel (90% de l’activité de Moutiers) se dirigeront sur Albertville par la voie rapide (15min).

Nous ne remettons pas en question l’idée de faire des travaux sur l’hôpital de Bourg Saint Maurice, bien au contraire, ils nous semblent logique. Mais il ne pourra pas se présenter comme référence traumatologique pour toutes les raisons suscitées.
Nous sommes actuellement en train de rédiger un projet alternatif, en cohérence avec la cartographie locale, et articulé autour de nos atouts, nos partenariats avec d’autres structures hospitalière ainsi que notre médecine de ville. Pour cela, nous avons besoin en toute première chose, de l’abandon du centre unique de traumatologie du ski, d’investissement sur un pôle technique à Albertville et surtout, de votre confiance.

Retirer les activités à haute rentabilité du Centre Hospitalier d’Albertville, n’est pas du tout un projet porteur pour notre établissement.
Comment développer une activité de qualité ? Nous avons été fraîchement recrutés par notre directeur qui peine déjà à attirer de jeunes médecins. Nous sommes venus sur cet établissement en zone fragile, motivés et conscients de son potentiel. Chacun de nous est là pour développer son secteur vers une excellence de soins dans sa spécialité, ceci en réseau avec les médecins de ville.


Pourtant tout en sachant qu’il existe un réel risque d’amplification de la désertification médicale locale, si vous ne stoppez pas cette spirale négative de désinvestissement financier impactant directement la motivation des jeunes praticiens, il faut nous en avertir rapidement afin que nous prenions nos dispositions au plus tôt pour notre avenir professionnel.

En attendant votre réponse, nous ferons suivre aux médias ainsi qu’aux maires concernés.

Croyez, Monsieur le Directeur, au bien fondé de notre action pour nos malades et recevez l’expression de nos respectueuses salutations.


Signataires : les médecins nouveaux arrivés sur le CH d’Albertville

Docteur HENNER Chirurgie Orthopédique-Traumatologie Embauchée le 16novembre 2009
Ancienne interne des Hôpitaux de Lyon
Chef de clinique assistante du CHU de Grenoble
Chef de clinique assistante des hôpitaux de Lyon
DIU chirurgie du pied et de la cheville
DIU de chirurgie du genou
DIU d’arthroscopie
DIU de pathologie traumatique liée à la pratique du sport

Docteur CHARTIER Médecin Urgentiste Embauché le 2 janvier 2009
DES de médecine générale,
DESC de médecine d’urgences,
DU de prise en charge du traumatisé sévère,
DU de médecine de montagne
DIU de Médecine d’urgences de Montagne.

Docteur VON MANOWSKI, Praticien hospitalier en Médecine Embauché en Juillet 2007
CHU de Munich, Allemagne.
DU de Diabétologie,
DU de thérapeutiques anti-infectieuses.

Docteur RAINIBE Rado, Praticien Hospitalier en Gériatrie, embauché en Décembre 2007

Docteur JACQUET PH en gériatrie embauchée en mars 2007
Capacité de gériatrie,
Capacité de médecine d’urgence,
DIU Plaies et cicatrisation

Docteur CERES TOURNOIS Gynécologue-Obstétrique, embauchée le 4 Mars 2013
Ancienne interne, Chef de Clinique Assistante du CHU de Grenoble,
PH au CHU de Grenoble
DIU de Médecine fœtale,
DIU d’Echographie gynéco-Obstétricale (Paris Descartes V)
Chirurgie coelioscopique et voie vaginale


Docteur BOULET Gynécologie-Obstétrique, embauchée le 16 janvier 2013
Ancienne interne des hôpitaux de Dijon
Assistante des Hôpitaux de Chambéry
DIU de Médecine fœtale,
DIU d’Echographie gynéco-Obstétricale (Paris DescartesV)

Docteur SULPIS Pédiatre-Réa pédiatrique, embauchée le 24 juin 2013
Assistante du CH de
DIU accueil des urgences pédiatriques
DIU endocrinologie et diabétologie pédiatrique
DIU obésité de l’enfant

Docteur CHAPITEAU
Docteur CHABOUD
Docteur BOULOGNE
Docteur WUITS
Docteur WUITS
Docteur LAM KAM
Docteur PRIEUR
652 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
- Actualité(s) de la pétition -
27 commentaires
Le 11/09/2013 à 08:34:18
L'hôpital de Moûtiers est- il déjà fermé ?

Pourquoi ne pas tout simplement garder Moûtiers comme centre de traumatologie du ski de la tarentaise :

- au niveau géographique : l'hôpital est au carrefour des stations de ski (La Plagne, Val Thorens, Courchevel, Pralognan, Champagny, Les Ménuires, Méribel, Valmorel,), il est parfaitement situé (taxe carbone moindre),

- au niveau organisationnel : l'hôpital de Moûtiers fonctionne déjà avec un pôle technique et des services de chirurgie quand on lui en donne les moyens (4 mois dans l'année), et durant cette courte période il fonctionne très bien et d'un point de vue pécuniaire il n'a pas à envier Albertville ou Bourg St Maurice,

- et d'un point de vue humain : c'est une structure familiale, très bien organisée, les gens y sont conviviaux et professionnels malgré l'attente dans le doute de savoir ce qu'ils vont devenir, les moyens qu'on leur retire peu à peu, ils restent tout de même solidaires dans le travail.

Bourg St Maurice se bat déjà depuis un moment pour récupérer le pôle de chirurgie mais il est clair que, même avec des travaux, il ne pourra pas assumer toute la chirurgie traumatologique d'une saison d'hiver au milieu du plus grand domaine skiable francais, tout comme Albertville. Se sont deux sites qui ont déjà bien assez de services spécialisés.

Un seul site n'a presque plus rien et peut alors s'occuper d'une telle prise en charge.

Situé entre les deux hôpitaux que sont Bourg St Maurice et Albertville, situé au carrefour des stations de ski, possédant un personnel qualifié et formé et une structure prête a accueillir les patients avec un service de chirurgie neuf de 2012: l'hôpital de Moûtiers est la solution logique à l'aménagement d'un pôle de chirurgie traumatologique.
9
Le 11/09/2013 à 13:10:14
Je plussoie Bruno: Et Moutiers dans l'histoire? Pas de mobilisation des médecins, de pétition? Moutiers est au coeur de la saison d'hiver, la traumatologie s'y fait déjà depuis de longues années, ça marche et ça rapporte de l'argent. De plus le personnel est formé et compétent pour cette saison d'hiver.
Il est navrant devoir que Moutiers n'est même plus cité dans ces débats, enterré depuis dix ans déjà par l'hôpital d'albertville qui l'a sucé jusqu'à la moelle.
9
Le 10/09/2013 à 11:15:22
C'est vrai, où est passé l hôpital de Moûtiers dans cette requête légitime mais néanmoins tardive ? ...
Vous acceptez la fermeture de la chirurgie à Moutiers alors que cet hôpital répond à tous les critéres(blocs,savoir faire ,personnels,services,situation géographique...) qui correspondent pleinement aux qualitées requises pour être un centre de référence en traumatologie du ski...
Vous oubliez une partie du personnel et des acteurs qui font la force du CHAM...
Une vision commune de l'avenir, en préservant la spécificité et le savoir faire de chacun, aurait été judicieuse...
Pourquoi ne pas rêver à une vraie coopération entre tous: BSM, Moutiers(traumato),Albertville(viscérale) pour un avenir commun, en défendant tous les services du CHAM?...
Il ne faut pas se réjouir de la fermeture d'un pôle d'activité, car c'est l'ensemble du CHAM qui est touché, Albertville compris...
l 'union fait la force!
7
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs