Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Victime de vengeances et de représailles
Pétition

Victime de vengeances et de représailles

Victime de vengeances et de représailles Pétition
129 signatures
Plus que 371 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Auteur :
Auteur(s) :
X
Destinataire(s) :
Français et Françaises
La pétition
Actualité(s)

Pensez-vous que j'ai été la cible de la gauche, que la justice n'a pas joué le rôle qu'elle aurait dû jouer, et que donc la justice a été manipulée tout comme l'affaire de M. Fillon ou Mme Le Pen ?


J'estime avoir été victime de vengeances et représailles parce que la droite a eu la gentillesse d'intervenir et a peut-être mis son nez où il ne fallait pas, dans des affaires dont les donneurs d'ordres furent le maire de ma commune communiste, et le Conseil général socialiste.


Je ne demandais qu'à sauvegarder un patrimoine, qui finalement a été détruit pour plusieurs millions d'euros (coupure de presse disponible) ! Ce que élus de gauche m’ont dit et fait, m’a fait très mal.


Je peux vous montrer des justificatifs de mes dires si vous me les demandez. Je n'ai pas cité les noms des fautifs, ils se reconnaitront. Mais je veux qu'ils sachent le mal qu'ils m'ont fait ! Il est dommage que certains élus salissent l'image que j'ai de leur parti ! Ce sentiment est partagé par mon entourage, qui connait mon histoire et dont certains sont communistes ou socialistes.


Je ne fais pas cette pétition pour salir un parti. Je veux faire connaître mon histoire, et libre à chacun d'en discuter avec autrui ! Mais méritais-je vraiment cela, et d'être toujours au chômage 8 ans après ?


Tout ce que je peux vous dire, c'est que je défendais un monument qui devait être détruit. Celui-ci gênait car un autre fût construit à côté. Il devait être classé monument historique, mais le maire n'a pas voulu m'écouter et m’a traité de fou !


J'avais le soutien de deux associations nationales (SPPEF- CILAC - courrier dispo).


Un jour, un adjoint de ce maire m'a dit "vous allez voir ce qui va vous arriver !". Un mois après, j'ai perdu mon travail ! Et depuis, plus rien. Tout un tas de problèmes sont survenus ensemble : chat tué par balle, chat retrouvé avec la patte cassée et l’os dépassant, inondations, etc.


Je gagnais il y a 8 ans 3 300 €/mois. Me voici maintenant avec 450€ par mois. J'avais une prime selon le CA, calculé selon un %. Ce pourcentage avait été revu à la hausse un an à peine avant d'être licencié. Je ne crois pas que ce soit mon patron qui ait pris la décision de me licencier.


En justice je n'ai eu que des problèmes, l'avocat ne me défendait pas du tout ! Il s'est même moqué de moi en pleine audience. Je ne vois qu'un maire pour faire tout ce qui m'arrive. Ce maire m'a d'ailleurs fait convoquer au commissariat car je faisais les poubelles ! Alors que ses amis les faisaient également alors qu’ils ne sont pas le besoin. Je lui ai alors demandé un rendez-vous. Il ne s'est pas gêné de dire qu'il était à l'origine de la convocation au commissariat, puis il est parti aussitôt sans même proposer son aide ! Avant d’être réélu maire, il m’a dit de venir le voir après les élections pour me donner un travail. J’attends toujours.


Je finis par vous dire que M. Fillon et l'Élysée m'avait aidé pour le pont ! Mais en vain le, maire s'est dépêché à démolir le pont, malgré les difficultés et le coût de cette démolition.


Je cite des extraits de lettre : « En effet, comme je vous l’ai écrit dans un précédent courrier, j'ai lancé une procédure de demande d'aide juridictionnelle pour effectuer un pourvoi. Mais celle-ci a abouti à un refus de mon recours. Mon dossier était pourtant béton. Par exemple, le juge remettait en question la véracité de la commissaire au compte, car elle ne justifiait pas ses dires, plus beaucoup d'autres raisons qui ne pouvait qu'aboutir forcément à l'octroi de l'aide juridictionnelle pour pouvoir effectuer mon pourvoi, omission de courrier de l'inspection du travail justifiant le harcèlement moral que j'ai déclaré juste avant d'être licencié ... Je ne vais pas alourdir ce courrier en disant les articles de loi. Par stupéfaction, j'ai reçu le courrier hier alors que le BAJ de la Cour de Cassation m'avait indiqué par mail la veille que j'allais la recevoir dans un mois au plus tard, car ils avaient du travail (première chose étrange). Rappel des raisons de mon pourvoi : je vous ai parlé du fait que j’ai perdu mon travail, après avoir voulu défendre un monument qui était voué à la destruction, et qu'un adjoint du maire de ma ville, Z, sans doute parce que à ce temps-là, ce fut la droite (M. Sarkozy qui était au pouvoir, et qu'il avait demandé de stopper la démolition), j'ai eu une mauvaise parole " vous allez voir ce qui va vous arriver !" Un mois après environ j'ai perdu mon travail et fût séquestré dans mon propre bureau avec un huissier. Après pour l'entretien préalable, subi une agression de mon ex-employeur en face du conseiller du salarié (qui avait fait un acte écrit de témoignage). Puis également par la suite, lorsque j'ai été cherché mes documents pour m'inscrire à pôle emploi (j'étais d'ailleurs accompagné fort heureusement - cette personne a aussi fait un témoignage écrit). Ces deux témoignages et le courrier de l'inspection du travail (l'inspection du travail rappelait à mon ex-employeur ses obligations, suite à mes courriers envoyés relatant le harcèlement moral de mon employeur) avaient pourtant été donnés à la Cour et signalés par Maître T, avocat en Cour d'Appel. Je passe les détails pour le reste. »


J'ai écrit à plusieurs personnes dont M. Valls, 1er Ministre, M. Cazeneuve, Ministre de l'intérieur, pour avoir des renseignements. J’ai appris quelque temps après que M. Valls avait fait pour que la Cour de Cassation ne soit plus indépendante.


Cf. lien http://www.bfmtv.com/politique/independance-de-la-cour-de-cassation-cazeneuve-interpelle-sur-un-decret-signe-par-valls-1067968.html


La cour de Cassation a alors fait part de son mécontentement. Je me suis demandé (ainsi que d'autres personnes) à ce moment, s’il y avait un rapport avec mes écrits, etc. cités plus haut.  Ensuite j'ai eu écho de contacts fréquents entre M. Kanner et M. B, au domicile de ce dernier avec ses gardes du corps. Concernant les bons rapports, je ne doute pas car je l'ai constaté par la présence et la venue fréquente de M. Kanner dans notre ville.


J’espère que le maire n'a pas fait une demande pour m’ennuyer un peu plus (car comme je vous l'ai dit, il sait que je fais les poubelles, et il ne s'est pas gêné de dire qu'il était responsable sur le fait que je sois convoqué au commissariat pour ne plus les faire).

M. B, le maire de ma ville et ancien Conseiller général du Nord, aurait demandé à M. Kanner, (et ex-collègue) pour intervenir sur mon cas comme beaucoup me l'indique aussi. J'espère que cela est faux. J'ai déposé une pré-plainte par internet, celle-ci n'est toujours pas signée, je n'ai pas été convoqué éventuellement pour des renseignements. Et après m'être renseigné on me dit qu'elle est classée (2ème chose étrange). Classée sans l'avoir signée ! J'ai fait appel au défenseur des droits qui a instruit un dossier, dont j'attends des nouvelles.


J'ai eu un courrier du commissaire N (chef de la CSP de X) stipulant qu'il n'était pas en mesure de m'apporter d'éléments ou de réponses qui puisse me satisfaire. Il n’a fait aucune allusion à la pré-plainte. Des courriers recommandés ont été envoyés au Procureur, au Commissaire N, mais jamais de réponse ! Je me suis même déplacé au Commissariat de E sur Conseil de Défenseur des droits avec la lettre pour signer la plainte pour le policier et surtout pour dénonciation calomnieuse d'une personne, (parente avec un maire d'une ville juste à côté ) à des policiers, qui m'ont fait une fouille au corps en plein public, alors que je ne faisais rien ...


J'ai écrit à Mr Hollande en lui demandant s'il n'y était pas pour rien directement ou indirectement par un mauvais agissement de Mr Kanner, ou de ttes autres personnes, dans la réponse négative du BAJ de la Cour de Cassation.
Je dois poursuivre mon avocat en Cour d'Appel pour sa responsabilité professionnelle selon la procureure générale de la Cour d'Appel De Douai Lors de mon 2ème passage en courd'appel, les témoignages des personnes et de l'inspection du travail n'ont pas été respecté et évoqué alors que la loi l'oblige par la Cour d'Appel ! Lors du 1er passage en Cour d'Appel, le juge mettait en doute les paroles de la commissaire au compte car elle ne s'est pas justifié. Ensuite le mince chèque de 800 € que j'ai droit, je ne sais pas ce qu'il devenu, mon avocat du 2ème passage en Cour d'appel ne me répond pas malgré mes recommandés et mails.

129 signatures
Signez avec votre email
Plus que 371 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
25 commentaires
Le 02/04/2017 à 08:34:13
Pourriez vous etre plus clair et moins long dans vos propos?
14 2
Le 01/04/2017 à 04:07:11
Il n'y a rien de pire que l'injustice . Nous citoyens français la vivons au quotidien à travers ces soit-disant élections où l'on estime donner le droit de vote aux Français.
13 18
Marie lucie - Le 01/04/2017 à 20:50:30
la question est un peu obscure mais j'y réponds facilement,la gauche tue la France et le peuple français depuis des lustres!!!!!!!
11 26
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Victime de vengeances et de représailles