Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

LA REUNION EN CONSCIENCE POUR L'AVENIR DE NOS ENFANTS

Pétition : LA REUNION EN CONSCIENCE POUR L'AVENIR DE NOS ENFANTS Mise à jour de la pétition

LA REUNION EN CONSCIENCE POUR L'AVENIR DE NOS ENFANTS

7.959 signatures
Auteur
Auteur(s) :
LA REUNION EN HAUT

Le 24/02/2020

Prenez 20 minutes à écouter Max DUBOIS...

Tout est clairement expliquer sur les risque de ce rachat...

https://youtu.be/5jrD0ufHVAY


Le 20/02/2020

Référence du dossier : 19197, à l’attention du rapporteur M. François Six

Courrier transmis par mail le 19 février 2020 à l’autorité de la concurrence

controle.concentrations@autoritedelaconcurrence.fr

Monsieur le rapporteur de l’autorité de la concurrence,

Vous avez sollicité l’avis de la population sur le dossier du rachat de la filiale du groupe Casino, Vindémia,  par le groupe antillais Bernard Hayot.

Cela montre l’importance des enjeux liés à une telle opération pour le territoire réunionnais et la grande vigilance que vous y apportez.

Par cette consultation, vous donnez au peuple, l’opportunité de donner non seulement un avis mais aussi le pouvoir d’agir en citoyen responsable et conscient des enjeux économiques de ce rachat.

Le groupe Bernard Hayot est principalement présent à la Réunion sur les secteurs de la distribution (alimentaire et non alimentaire), l’automobile (y compris pièces détachées), l’industrie, l’importation de marque etc…

Sa réputation et son importance ne sont plus à démontrer car le groupe est classé numéro un en terme de chiffre d’affaires à la Réunion (plus d’un milliard d’euros selon le classement éco austral 2018).

Le groupe Bernard Hayot a réussi cette croissance rapide par des investissements importants sur le territoire permettant de générer plusieurs milliers d’emplois. Nous avons pu voir le déploiement de nouvelles enseignes très attractives à la réunion. Cela est une excellente dynamique économique pour le territoire et la croissance continue du groupe BH reflète une certaine satisfaction du marché.

Néanmoins, lorsqu’un groupe privé, quel qu’il soit, se met à avoir un appétit d’ogre et des moyens financiers sans limite, lui permettant d’entrer dans une stratégie de rachat à tout va telle une partie de monopoly (parfois même en surpayant les actifs acquis), alors nous disons STOP !

Nous pensons qu’aucun groupe privé sur un territoire aussi petit, ne peut détenir plus de 25% d’un marché, lorsque celui-ci pèse plus d’un milliard d’euros.

Le marché de la distribution alimentaire pèse 2,2 milliards à la Réunion. Par ce rachat, il est annoncé que le groupe BH pèserait entre 32% à 36% du marché, voire plus dans certaines zones.

Le groupe BH génèrerait ainsi plus de 1,5 milliards de chiffre d’affaires uniquement à la Réunion (toutes activités confondues). 

La position déjà dominante du groupe BH deviendrait hégémonique, telle une superpuissance digne des Trust américains qui font la loi sur leur territoire et avec cela les conséquences négatives sur les prix et le pouvoir d’achat des réunionnais.

Nous ne voulons pas de position dominante, d’hégémonie, ni de superpuissance économique sur notre territoire. 

Ce que nous voulons c’est un partage juste et équitable de la valeur ajoutée créée sur notre territoire.

Le modèle économique et social de l’île est déjà bien assez complexe pour ne pas dire à bout de souffle avec un taux de chômage des plus élevés de France pour rajouter une nouvelle difficulté au travers d’une situation monopolistique.

Si nos élus politiques n’ont pas eu le courage de dénoncer cette opération, alors nous vous remercions par cette consultation, de nous permettre de le faire.

Nous vous adressons ainsi un NON collectif au rachat de Vindémia par le groupe Bernard Hayot au travers d’une pétition déjà signée à ce jour par plus de 400 citoyens réunionnais.

Nous pensons qu’il existe des alternatives sérieuses et réalisables et parmi elles une alternative populaire dont il conviendrait de dresser les grandes lignes. C’est ce que nous ferons et que nous vous transmettrons dans un délai le plus court possible.

Nous savons tout le sérieux et l’écoute que vous donnerez à cet avis collectif.

Pour qu’à la Réunion nous soyons toujours libres et responsables de notre avenir, nous devons agir en conscience.

Le collectif citoyen réunionnais, La Réunion en Conscience.


Le 19/02/2020

Référence du dossier : 19197, à l’attention du rapporteur M. François Six

Courrier transmis par mail le 19 février 2020 à l’autorité de la concurrence

controle.concentrations@autoritedelaconcurrence.fr

Monsieur le rapporteur de l’autorité de la concurrence,

Vous avez sollicité l’avis de la population sur le dossier du rachat de la filiale du groupe Casino, Vindémia,  par le groupe antillais Bernard Hayot.

Cela montre l’importance des enjeux liés à une telle opération pour le territoire réunionnais et la grande vigilance que vous y apportez.

Par cette consultation, vous donnez au peuple, l’opportunité de donner non seulement un avis mais aussi le pouvoir d’agir en citoyen responsable et conscient des enjeux économiques de ce rachat.

Le groupe Bernard Hayot est principalement présent à la Réunion sur les secteurs de la distribution (alimentaire et non alimentaire), l’automobile (y compris pièces détachées), l’industrie, l’importation de marque etc…

Sa réputation et son importance ne sont plus à démontrer car le groupe est classé numéro un en terme de chiffre d’affaires à la Réunion (plus d’un milliard d’euros selon le classement éco austral 2018).

Le groupe Bernard Hayot a réussi cette croissance rapide par des investissements importants sur le territoire permettant de générer plusieurs milliers d’emplois. Nous avons pu voir le déploiement de nouvelles enseignes très attractives à la réunion. Cela est une excellente dynamique économique pour le territoire et la croissance continue du groupe BH reflète une certaine satisfaction du marché.

Néanmoins, lorsqu’un groupe privé, quel qu’il soit, se met à avoir un appétit d’ogre et des moyens financiers sans limite, lui permettant d’entrer dans une stratégie de rachat à tout va telle une partie de monopoly (parfois même en surpayant les actifs acquis), alors nous disons STOP !

Nous pensons qu’aucun groupe privé sur un territoire aussi petit, ne peut détenir plus de 25% d’un marché, lorsque celui-ci pèse plus d’un milliard d’euros.

Le marché de la distribution alimentaire pèse 2,2 milliards à la Réunion. Par ce rachat, il est annoncé que le groupe BH pèserait entre 32% à 36% du marché, voire plus dans certaines zones.

Le groupe BH génèrerait ainsi plus de 1,5 milliards de chiffre d’affaires uniquement à la Réunion (toutes activités confondues).

 

La position déjà dominante du groupe BH deviendrait hégémonique, telle une superpuissance digne des Trust américains qui font la loi sur leur territoire et avec cela les conséquences négatives sur les prix et le pouvoir d’achat des réunionnais.

 

Nous ne voulons pas de position dominante, d’hégémonie, ni de superpuissance économique sur notre territoire.

 

Ce que nous voulons c’est un partage juste et équitable de la valeur ajoutée créée sur notre territoire.

 

Le modèle économique et social de l’île est déjà bien assez complexe pour ne pas dire à bout de souffle avec un taux de chômage des plus élevés de France pour rajouter une nouvelle difficulté au travers d’une situation monopolistique.

 

Si nos élus politiques n’ont pas eu le courage de dénoncer cette opération, alors nous vous remercions par cette consultation, de nous permettre de le faire.

Nous vous adressons ainsi un NON collectif au rachat de Vindémia par le groupe Bernard Hayot au travers d’une pétition déjà signée à ce jour par plus de 400 citoyens réunionnais.

 

Nous pensons qu’il existe des alternatives sérieuses et réalisables et parmi elles une alternative populaire dont il conviendrait de dresser les grandes lignes. C’est ce que nous ferons et que nous vous transmettrons dans un délai le plus court possible.

 

Nous savons tout le sérieux et l’écoute que vous donnerez à cet avis collectif.

 

Pour qu’à la Réunion nous soyons toujours libres et responsables de notre avenir, nous devons agir en conscience.

 

Le collectif citoyen réunionnais, La Réunion en Conscience.


Le 15/02/2020

N'oubliez pas de valider votre signature par retour de mail...

Merci...

La Réunion en Haut...

7.959 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur