Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Pour retrouver le silence sous nos fenêtres
Pétition

Pour retrouver le silence sous nos fenêtres

Pour retrouver le silence sous nos fenêtres Pétition
38 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
M. Pitivier, un Français fatigué
Destinataire(s) :
Président de la République
La pétition

Monsieur Hollande,


Après les 312 milliards de la dette Grecque, les 600 millions aux agriculteurs, je corse l’addition avec un autre montant qui dépasse l’entendement pour un citoyen lambda : 903 000.

"Quoi, c’est tout?" C’est peu, une peccadille par rapport aux milliards déjà engloutis me diriez-vous!


C’est vrai mais ce montant n’est pas en euros, ne correspond à aucune dette, n’est pas soumis aux spéculations du marché boursier.


903 000 correspond au nombre d’années de vie perdues par an en Europe de l’ouest, du fait des perturbations du sommeil. Je n’invente rien, ces données proviennent d’une étude de l’OMS datant de 2011 et que l’on retrouve sur le site de l’Assemblée Nationale.


Personnellement, ce chiffre m’abasourdi. Plus que les deux précédemment cités qui concernent nos amis hellénistes et agriculteurs. Bon, tout le monde ne réagira pas comme moi car il est vrai que certains accordent plus d’importance à 1 euro qu’à l’espérance de vie. Bref, pourquoi je parle de cela  Car j’ai beaucoup eu le temps d’y penser, Morphée n’arrivant pas à faire son boulot quotidien. Oh pourtant ce n’est pas par manque de sommeil. Non, travaillant la journée, je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire la sieste après le fantastique journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut. Mauvaise literie dans ce cas ? Non plus, mes nuits sont sponsorisées par un fabricant français (dédicace à votre ancien responsable du redressement productif).


Alors, qu’est-ce qui cloche ? Je crois avoir mis le doigt sur ce qui cause ces mauvaises nuits, cela ne vient pas de chez moi, mais de dessous chez moi, de sous mes fenêtres, sur ces trottoirs qui font parti de l’espace public.


La loi donne un cadre pour limiter les nuisances sonores dont peuvent souffrir les habitants vivant proche des lieux bruyants, bar, etc... Du tapage est fait par votre voisin passé une certaine heure ? La Police est censée se déplacer pour rappeler à l’ordre ce malotru, même si celui-ci est chez lui dans un lieu privé. Mais paradoxalement, rien ne semble prévu en ce qui concerne le bruit causé (discussions/rires/cris et autres) par les attroupements quotidiens de personnes «squattant » l’espace public jusqu’au milieu de la nuit, sous les fenêtres de citoyens souhaitant se reposer après une dure journée de travail. J’insiste bien sur le mot « quotidien » car dans notre cas, c’est bien tous les jours que nous subissons leur présence, 7 jours sur 7, de midi à 2/3h du matin (un peu moins tard en hiver, les pauvres, il ne faudrait pas qu’ils attrapent une bronchite). Ma situation est malheureusement très banale et s’applique à de nombreux autres français.


Je le conçois et l’entend bien, l’espace public est à tout le monde. Effectivement, bien que la nuit, ces jeunes (enfants, ados et jeunes adultes) ne font peut-être rien de répréhensible pénalement (discutent fort, rient, voire jouent mais rien d’interdit), et ils connaissent très bien l'impunité dont ils bénéficient. Mais moi, mes parents m’ont aussi inculqué certaines valeurs dont une en particulier « ta liberté s’arrête là où commence celle de l’autre ». Cela pourrait aussi être la définition du respect. Or, ces jeunes livrés à eux-mêmes n’en démontrent pas une once.


Pour pallier à ce manque d’éducation flagrant, il est temps de donner un cadre et des lois sur ce qu’une personne (ou un groupe de personnes) mineur ou majeur, est autorisée à faire le soir venu sur un trottoir mais en restant sous les fenêtres des résidences ,et cela quotidiennement. C’est cette présence pendant de nombreuses heures, ces cris, ces discussions, ces rires qui deviennent une nuisance du fait de leur répétition quotidienne. La constatation d’une présence journalière devrait permettre aux forces de l’ordre d’y mettre un terme sous peine d'amende en cas de récidive.


Il est inacceptable d’entendre des élus nous dire « qu’ils ne peuvent rien faire », « que ces jeunes ne font rien de répréhensible » même s’ils occupent quotidiennement l’espace public en se rassemblant, et ce, depuis plusieurs années, qu’il faut attendre « que jeunesse se fasse ».


Il est inacceptable que le sommeil de nos enfants en pâtisse, que leurs nuits soient écourtées et hachées. Devant enchainer avec des nombreuses heures d’école le lendemain, il y a mieux pour apprendre et progresser, ne pensez-vous pas ?


Il est inacceptable que la France qui travaille, celle qui se lève tôt, soit pénalisée par des personnes adeptes de la grasse matinée, qui pensent qu'être sur l’espace public leur autorise à faire du bruit quelle que soit l'heure, sous prétexte « qu’ils ne font rien de mal »; 


Vous me direz que ce tapage peut-être répréhensible, mais encore faut-il que les forces de l’ordre constatent le flagrant délit, et de plus, qu’elles soient aussi soutenues par la justice. Je peux comprendre leur désarroi d’appréhender un individu qui ne sera que légèrement réprimandé et qui pourra recommencer le lendemain sans aucune crainte. Tout le monde a le droit à une deuxième chance, mais la récidive doit être sévèrement punie et donc dissuasive (pour les enfants comme pour les parents laxistes).


Il est inacceptable que des personnes soient agressées (à Villeurbanne il y a quelques jours) voire tuées (à Roubaix en 2014) pour avoir demandé un peu de calme dans leur rue, et ainsi pouvoir se reposer. Ce sont évidemment des cas très graves, rares jusqu'ici, mais par contre comprenez bien que chaque demande de faire moins de bruit débouche systématiquement par des insultes en retour de leur part. Je vous la fait courte, mon anaphore.


Vivre en ville implique forcément des concessions concernant le bruit ambiant de la circulation, de la pollution, de la vie de quartier en général, mais lorsque ces nuisances sont répétitives et que leurs auteurs ne cherchent pas à respecter autrui, cela ne peut être accepté. La tranquillité, le calme, est un droit que chaque Français doit être en mesure d’obtenir.


Ceci n’est pas un problème local, de quartier mais bien national. Les alentours de l’Elysée sont très calmes j’en suis sûr, et donc ce problème ne doit pas réellement vous concerner. Mais qui de mieux placer que vous, Monsieur Le Président de la République, pour donner les clés et les ressources nécessaires à nos élus locaux pour qu’ils puissent régler ces soucis trop sous-estimés par la classe politique?


Bien cordialement, 


Un français fatigué


 

38 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
9 commentaires
Le 20/08/2015 à 08:27:45
En parfait accord, nous avons le même problème dans notre résidence. Une bande de jeunes ont élus domicile , dans la journée et le soir , non seulement les nuisances sonores, les détritus, les échanges de produits illicites, rien n'est fait.la plus part n'habitent pas ici , ils viennent de villes voisines.Merci à la garde des sceaux de nous supprimer tout acte ou lois qui pouvaient nous préserver de cela. Nous sommes des citoyens corvéables à la disposition des personnes qui ne travaillent pas,ne font rien . CMU, AME , RSA et autres allocations sont issus de nos impôts. qui pour nous n'ont pas eu la "chance " de baisser bien au contraire. Supprimer toutes ces aides, imposer aux parents l'encadrement et l'éducation de leurs progénitures. Tous les pays de l'UE ont baissé les aides, votre gouvernement ne fait que les augmenter. Tout comme la prime de rentrée scolaire, un vrai gâchis , personne ne peut croire qu'un enfant en maternelle ou primaire à besoin de plus d 300 euros de fournitures scolaire. L'état se désengage de plus en plus d'aides aux communes, et versé ces allocations à la commune pour ces achats de fournitures. l'école étant laïque quoi de plus simple. de plus cela garantira au moins que tous les élèves ont les fournitures choses qui n'est pas le cas. Puisque les coopératives des écoles sont mises à cotisation chaque année. tous les parents n'achètent pas des fournitures . Pourquoi aucun contrôle , sinon des bons d'achats spécifiques . l'EGALITE serait déjà un peu mieux respecté. A soumettre à vos ministres.
2 2
Annie - Le 20/08/2015 à 09:38:22
ordre a ete donne a la police de laisser faire ces malfrats POUR NE PAS FAIRE DE VAGUES ILS NOUS ENVAHISSENT ET ONT TOUS LES DROITS
2 0
Maxime - Le 20/08/2015 à 10:12:42
ouai ça ferai du biens de respecter les autres
2 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Pour retrouver le silence sous nos fenêtres