Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Retrait du Mali de la CEDEAO et créer sa propre monnaie "Wari"
Pétition

Retrait du Mali de la CEDEAO et créer sa propre monnaie "Wari"

Retrait du Mali de la CEDEAO et créer sa propre monnaie "Wari" Pétition
75 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
M5-RFP Diaspora FRANCE et EUROPE
Destinataire(s) :
Le Gouvernement du Mali
La pétition
MOTION N°22-01-04/M5-RFP /SUGGESTION AU COL ASSIMI GOÏTA PRESIDENT DE LA TRANSITION D’UNE SORTIE DU MALI DE LA CEDEAO ET LA CREATION D’UNE MONNAIE NATIONALE.

Le 25 mars 2022, les chefs d’états de la CEDEAO et l’UEMOA ont décidé de maintenir les sanctions illégales, illégitimes et infligées à notre pays depuis le 09 janvier 2022 et cela en violation totale de la décision de la cour de justice de la CEDEAO du 24 mars 2022 enjoignant d’y sursoir. Cette attitude des chefs d’états de la CEDEAO à s’ingérer dans les affaires intérieures du Mali au nom d’une prétendue démocratie afin de satisfaire les besoins et les exigences de la France et à dénier au peuple souverain du Mali dans sa grande majorité tout pouvoir à décider par lui-même de la durée et des priorités de la transition politique en cours est tout simplement irrespectueuse et intolérable. Au moment où, les autorités de la transition gèrent de mieux en mieux les finances publiques du pays, où l’armée se reconstruit et engrange des victoires contre les groupes terroristes et que les populations commencent à croire au retour de la sécurité ; ces vassaux de la France coloniale plutôt que d’aider à consolider ces acquis, persistent dans leur scabreux dessein à imposer un calendrier électoral aux antipodes de la complexité de la situation au Mali.

Nous M5-RFP Diaspora France-Europe, Panafricains et Amis du Mali, sommons les chefs d’états de la CEDEAO qui ont fait allégeance à l’impérialisme néocolonial de cesser leur ingérence obstinée dans les affaires intérieures du Mali. Leurs injonctions irresponsables faites aux autorités de la transition du Mali de présenter un chronogramme électoral acceptable à leurs yeux, et dont les résultats progressifs permettant la levée graduelle des sanctions, dénotent leur attitude irrespectueuse envers le peuple souverain.

Nous M5-RFP Diaspora France-Europe Panafricains et Amis du Mali, disons aux chefs d’états de la CEDEAO que c'est une véritable perversion que de s'ingénier ainsi à prendre à contre-sens les principes de la démocratie qui ne se limite pas qu’aux seules élections mais bien plus à un ensemble de règles et de comportement qui déterminent la légitimité d’un pouvoir dont la plupart d’entre eux ne peut se prévaloir.

Nous M5-RFP Diaspora France-Europe Panafricains et Amis du Mali,
apportons notre soutien total aux autorités actuelles de la transition qui sont entrées en si peu de temps dans l’histoire du Mali et de l’Afrique pour avoir fixé le cap et fait du Mali le chemin et le phare pour une Afrique libre et souveraine.

Nous M5-RFP Diaspora France-Europe Panafricains et Amis du Mali
exhortons les autorités de la transition à ne pas déroger à la volonté clairement exprimée par la majorité des maliens lors des ANR - Assises Nationales de la Refondation, sur la durée du mandat de 6 mois à 5 ans et d’enclencher les grands chantiers de la refondation de l’état.

Nous M5-RFP Diaspora France-Europe Panafricains et Amis du Mali,
nous nous associons à la majorité des maliens pour demander aux autorités de la transition de parachever l’indépendance du Mali qui a commencé le 22 septembre 1960 et d’affirmer sa souveraineté totale et entière en préparant du mieux possible la sortie de notre cher pays de toutes les instances de la CEDEAO ainsi que de l’UEMOA. Ceci, avec le droit régalien de battre une monnaie nationale pour enfin fermer la porte à la condescendance de la France au Mali (FCFA).

Nous M5-RFP Diaspora France-Europe, Panafricains et Amis du Mali,
affirmons haut et fort que le Mali, les maliennes et les maliens ne sont l’obligés ni de la France néo-colonialiste, ni des chefs d’états de la CEDEAO.

Vive le Mali Debout pour faire et écrire son histoire dans le concert des nations.
Vive l’Afrique Debout et Unie.

Paris, le 1 er avril 2022.

Les Coordinateurs : Email: m5rfp.diaspora@gmail.com
Mme Coulibaly: 06 64 82 35 02/ M. Diakité : 06 52 23 80 26/ M. Konté Tél.: 06 19 09 51 83
75 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
30 commentaires
Kalifa - Le 17/04/2022 à 11:31:34
Nous devrions travailler d'abord pour la création de notre propre monnaie avant de quitter.
0 0
Diarra - Le 20/04/2022 à 12:19:04
Pour l'intérêt du Mali.
0 0
Yacouba - Le 20/04/2022 à 18:39:59
Sortons de la CEDEAO et de l’UEMOA
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Retrait du Mali de la CEDEAO et créer sa propre monnaie "Wari"