Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

De la responsabilité d'Emmanuel Macron dans l'encadrement des mouvements sociaux

Pétition : De la responsabilité d'Emmanuel Macron dans l'encadrement des mouvements sociaux Pétition

De la responsabilité d'Emmanuel Macron dans l'encadrement des mouvements sociaux

4.278 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Hervé Pruvot
Destinataire(s) :
Assemblée Nationale - Sénat - Emmanuel Macron - Edouard Philippe
La pétition

Cette pétition est un appel à l’engagement de la responsabilité d’Emmanuel Macron et de son gouvernement dans la gestion et l’encadrement des mouvements sociaux.


Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, nous comptons 2 morts, 25 éborgnés, 5 mains arrachées, des centaines de personnes défigurées, des milliers de blessés et traumatisés, dus à l’action des forces de l’ordre.


Le but de cette pétition n’est pas de jeter le discrédit sur les forces de l’ordre, encore qu’il y a les ordres et la façon de les appliquer. Tous les Gilets Jaunes ont pu constater que ce n’est pas à contre cœur qu’elles tirent avec leurs LBD, ce n’est pas à contre cœur qu’elles nassent les foules pour les gazer ou qu’elles avancent en charges punitives pour frapper sans distinction quiconque se trouvent devant elles, quand il ne s’agit pas tout simplement de passages à tabac acharnés. Nous avons tous dans nos fichiers des centaines de vidéos qui attestent de cela. Aucun syndicat de police par ailleurs ne s'est encore ouvertement exprimé contre la répression ordonnée. Et contrairement à ce que les médias commentent, il ne s’agit plus d’actes isolés ou marginaux, mais bien d’une norme qui semble commanditée au plus haut de l’Etat dans la gestion et l’encadrement des manifestations.


Certes, il y a des casseurs, ceux-ci sont vite repérés mais rarement ciblés par les forces de l’ordre. L’objet est ailleurs : il faut semer la terreur parmi les manifestants pour qu’ils n’y reviennent plus !


Il s’agit donc d’une volonté politique qui vise à restreindre le droit fondamental et démocratique de manifester quand les manifestations ne sont pas tout simplement interdites. Ce qui est contraire à la liberté de manifester ; on ne compte plus le nombre d’arrestations préventives, souvent de véritables rafles, de condamnations arbitraires et sans motifs (ou sur motifs inventés de toutes pièces) faisant fi de la présomption d’innocence, nombre de policiers ou gendarmes faisant parfois un usage abusif de leur ascendant que leur concède leur assermentation.


Cela ne touche plus uniquement le mouvement des Gilets Jaunes : aujourd’hui toutes les manifestations qu’elles soient revendicatives ou non sont sujettes à la répression policière : la mort de Steve Maia Caniço, noyé après avoir été poussé dans la Loire par une charge répressive de la police la nuit de la fête de la musique, en est la démonstration.


Nous avons tous constaté également la diligence de la justice à condamner les manifestants et l’absence totale de condamnation ou sa lenteur pour des violences policières avérées, ce qui établit de fait une justice d’exception à laquelle s’expose aujourd’hui  tout opposant à Emmanuel Macron.


Cette démarche appliquée à tout mouvement de protestation ne peut qu’engendrer une montée de la violence, car « mâter » la colère ne fait que l’augmenter et se muer en un climat d’insurrection qui finira par entraîner dans son sillage les plus pacifiques des contestataires. Par ailleurs elle instigue un climat de haine envers les forces de l’ordre discréditées dans leur légitimité par les abus constatés et une justice à deux vitesses.


Le Président Macron, ses ministres et l’ensemble des élus de sa majorité dénient avec cynisme cette escalade de brutalités policières et judiciaires. Le silence assourdissant de l’opposition porte à penser qu’elle cautionne également la politique répressive en ne dénonçant pas la responsabilité directe d’Emmanuelle Macron et de son gouvernement dans la mort et les meurtrissures de leurs opposants.


Jean-Luc Mélenchon, dans une conversation de rue a lâcher le mot « Ce sont des barbares », ce qui pour une fois fait des remous au niveau des syndicats de police, des médias et de la classe politique qui jusqu’ici minoraient les violences policières. Pour nous Gilets Jaunes c’est d’un « Enfin » dont il s’agit : enfin un homme politique de premier ordre s’exprime sur le sujet en dénonçant ces violences et la politique de la terreur organisée par les donneurs d’ordres et en premier lieu le Chef de l’Etat !


Qu’attendent les forces d’opposition pour emboîter le pas de Jean-Luc Mélenchon, pour entendre et voir ce qui se passe réellement dans la rue quand on ose au péril de sa vie s’opposer à la politique d’Emmanuel Macron ?


Les forces de l’ordre demandent et obtiennent des équipements spéciaux pour leur sécurité car les gaz utilisés lors des manifestations sont potentiellement mortels à forte dose. Cependant des ordres sont toujours donnés de nasser les foules pour les empêcher de se disperser et ensuite saturer l’air de ces gaz !


Qu’attend la classe politique pour dénoncer cet usage d’armes chimiques sur les foules ?


Cette pétition a pour but de réveiller les consciences individuelles sur la politique du maintien de l’ordre voulue par Emmanuel Macron mais pas seulement. La liberté de manifester est un droit fondamental et la répression ne peut être la seule réponse aux questionnements du peuple à moins que nous ne nous trouvions plus dans une république démocratique.


Cette pétition est alors un appel à la classe politique d’amener dans le débat publique la question de la responsabilité d’Emmanuel Macron et de son gouvernement dans la mort, les traumatismes et les meurtrissures occasionnées par la politique de répression qu’ils fomentent.

Monsieur le Président, Monsieur le Premier ministre, par cette pétition, nous vous demandons d'assumer vos responsabilités dans les morts et blessures occasionnées par votre politique de maintien de l'ordre et d'engager un débat à ce sujet.

4.278 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
534 commentaires
Nicole - Le 27/09/2019 à 13:50:29
Accord total sur les motifs de cette pétition.
0
Nicole - Le 27/09/2019 à 13:50:37
Ignare et inapte
0
Jean - Le 27/09/2019 à 13:51:41
POURQuoi la justice s interesse pas à macron et ses casseroles ?

Et benalla il en est où avec la justice ?
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs