Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Pour une République Française sociale, souveraine, démocratique et fraternelle. Ensemble, virons Emmanuel Macron et l'euro-mondialisation virale !

Pétition : Pour une République Française sociale, souveraine, démocratique et fraternelle. Ensemble, virons Emmanuel Macron et l'euro-mondialisation virale ! Pétition

Pour une République Française sociale, souveraine, démocratique et fraternelle. Ensemble, virons Emmanuel Macron et l'euro-mondialisation virale !

1.737 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Appel du 29 Mai 2020
Destinataire(s) :
Peuple de France
La pétition
Actualité(s)

15ème ANNIVERSAIRE du NON FRANÇAIS à la CONSTITUTION SUPRANATIONALE
Pour une REPUBLIQUE FRANCAISE SOCIALE, SOUVERAINE, DEMOCRATIQUE et FRATERNELLE,
ENSEMBLE, VIRONS MACRON et L’EURO-MONDIALISATION VIRALE !

CHER(E)S CONCITOYEN(NE)S, COMPATRIOTES, AMI(E)S ET CAMARADES,


L’énorme crise dite « du coronavirus » inflige à la France, à l’Europe et au monde une situation suffocante où l’anxiété de masse et le délabrement organisé du système hospitalier le disputent aux pires entreprises antisociales et liberticides.


Ni le régime Macron, qui a longtemps minimisé la pandémie, qui a détourné un conseil des ministres dédié à la crise sanitaire pour braquer le 49/3 contre nos retraites solidaires, et qui exploite l’état de choc sanitaire pour pulvériser ce qui reste du Code du travail, ni le MEDEF, qui n’a eu de cesse d’assurer la continuité de ses profits en forçant au travail des centaines de milliers d’ouvriers et d’employés au péril de leur vie, ni les Blanquer, Buzyn, Pénicaud et autres tyranneaux incompétents et irresponsables ne sont clairement plus, s’ils l’ont jamais été, des interlocuteurs possibles et légitimes d’on ne sait quel dérisoire « dialogue social et républicain ».


S’est également déshonorée cette UE de mort qui n’a pas bougé un doigt pour secourir l’Italie dévastée, dont plusieurs dirigeants principaux (RFA, Pays-Bas, Suède) ont joué la carte inhumaine de l’ « immunité de groupe » (en clair, le laissez-faire, laissez-crever !), dont les « recommandations » à la France ont tragiquement affaibli les services publics et dont la seule préoccupation, par la voix d’Ursula von der Leyen, aura été de sauver à tout prix la mortifère « (l’)économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » gravée dans le Traité de Maastricht. Non seulement l’UE n’est pas une « protection » contre la virale mondialisation néolibérale mais elle en est une des déclinaisons les plus brutales au détriment des travailleurs, de la santé publique et de la vie. Comment oublier que c’est cette Europe soi-disant « à l’avant-garde » de la « modernité » qui est le foyer le plus virulent de la pandémie et que, suprême paradoxe, ce sont la République de Cuba et le Venezuela bolivarien, pourtant affamés par le blocus et par les « sanctions » euro-atlantiques qui ont envoyé sans contrepartie des médecins et des médicaments à la Lombardie accablée ?


Dans ces conditions qui ne comprend les millions de travailleurs et de citoyens qui, tout en faisant corps avec les soignants et en respectant scrupuleusement les mesures-barrières, serrent les poings, refusent l’« union sacrée » derrière un gouvernement criminellement incapable et se promettent bien, au lendemain du pic épidémique, de DEMANDER DUREMENT DES COMPTES à la Trinité maléfique que composent le régime Macron, les oligarques du CAC-40 et la dictatoriale UE uniquement préoccupée de réduire sans fin les dépenses sociales et la souveraineté des pays membres ?


Dès lors, si comme nous, vous voulez offrir une perspective de progrès social, de sécurité sanitaire, de démocratie participative, de coopération internationale et de souveraineté populaire à la juste colère de notre peuple, si vous refusez le mensonge de « l’Europe sociale » et de la « réorientation progressiste de l’euro » (indissociable des « critères de Maastricht »), si vous voulez que soient enfin respectés le Non français à la constitution européenne et les innombrables luttes populaires pour les retraites, le code du travail, la Sécurité sociale, les statuts, l’hôpital, l’Education nationale, la Recherche publique et les autres services publics, si vous voulez sauver ce qui reste du produire en France industriel et agricole rongé par les fusions, les privatisations et les délocalisations, si vous voulez mettre fin à la tutelle belliciste de l’OTAN et à l’écocide des traités néolibéraux transatlantiques, si vous voulez en finir avec la prétendue « mondialisation heureuse » et ses bras armés du FMI et de l’OMC, si vous refusez aussi toute compromission et tout co-affichage avec le RN et ses dérivés, si comme nous, vous associez la solidarité populaire internationale au droit des nations à disposer d’elles-mêmes pour coopérer pacifiquement, nous vous proposons de co-organiser très vite une visioconférence dont l’objet serait le suivant :



  • Appeler ensemble à un grand 29 Mai 2020 (15ème anniversaire du Non français à la constitution européenne) de lutte et de résistance sous des formes à décider en commun (meeting central ou meetings décentralisés ? Débat(s) ? Manifestation(s) ? Tract commun ? Affiche(s) et autocollants ?

  • Et ce jour-là, tout en exprimant nos différences légitimes (politiques, syndicales, associatives…) par nos discours et symboles distinctifs, affaler symboliquement le drapeau clérical et antipopulaire de l’UEtomber aussi la bannière belliciste de l’OTANdestituer symboliquement l’actuel et dangereux hôte de l’Elyséeexproprier symboliquement le CAC-40, pour hisser côte à côte, aux accents mêlés de la Marseillaise et de l’Internationale, les deux drapeaux historiques du peuple français en Révolution : le drapeau tricolore des Soldats de l’An II et le drapeau rouge internationaliste des travailleurs.

  •   Signifier ainsi nos engagements convergents pour une République française une et indivisible, sociale et laïque, souveraine et démocratique, fraternelle et pacifique, rejetant l’extrême droite raciste, brisant la dictature du MEDEF et remettant en cause l’euro-« mondialisation heureuse » (l’UE et ses traités de malheur, l’euro, l’Otan ainsi que le FMI et l’OMC) pour construire des coopérations fraternelles et mutuellement avantageuses entre peuples souverains.

  • Afficher ensemble la perspective d’une société nouvelle faite pour l’être humain, engageant la transition écologique, éliminant les discriminations de toutes natures et « mettant le monde du travail au centre de la vie nationale » comme y invitait le 27 mai 1944 le Conseil National de la Résistance, afin de conduire la France, la République et l’ensemble des citoyens vers de nouveaux « Jours heureux » !


Parmi les primo-signataires soutenant cet appel se trouvent les 29 résistants suivants :



  • Léon Landini, président du PRCF, ancien officier des Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d’œuvre Immigrée, Médaille de la Résistance, Officier de la Légion d’honneur,

  • Georges Gastaud, philosophe, secrétaire national du PRCF,

  • Ramzi Kebaïli, animateur du collectif Citoyens souverains,

  • Jean-Luc Pujo, président des Clubs penser la France,

  • Cédric Liechti, secrétaire général CGT énergie de Paris,

  • Bérenger Cernon, responsable CGT cheminots Paris-Gare de Lyon,

  • Betty Tambuscio, ancienne présidente de l’Union des syndicats de Monaco

  • Anna Persichini, militante CGT métallurgie,

  • Benoît Foucambert, enseignant, syndicaliste FSU du Tarn,

  • Jean-Pierre Page, syndicaliste, ancien responsable du département international de la CGT,

  • Mickaël Wamen, ancien Goodyear

  • Mourad Laffitte, documentariste, auteur du film Urgence ! Soigne et tais-toi,

  • Annie Lacroix-Riz, historienne, professeur émérite à l’Université Denis Diderot,

  • Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier,

  • Olivier Delorme, historien et romancier,

  • Bruno Drweski, universitaire, responsable d’une association mémorielle d’anciens combattants républicains,

  • Danielle Bleitrach, sociologue, écrivain,

  • Bruno Guigue, Enseignant et chercheur en philosophie politique,

  • Fadi Kassem, agrégé d’histoire, secrétaire national adjoint du PRCF,

  • La Compagnie Jolie Môme,

  • Gilliatt de Staërck, conducteur de bus, responsable des Jeunes pour la renaissance communiste,

  • Arsène Schmitt, syndicaliste lorrain,

  • François Le Pivert, syndicaliste confédéré, militant franchement communiste,

  • François Bégaudeau, écrivain,

  • Aurélien Bernier, auteur et journaliste,

  • Yves Vargas, philosophe et communiste,

  • Loïc Chaigneau, professeur de philosophie, directeur de l’I.H.T.

  • Maxime Vivas, écrivain, administrateur du site legrandsoir.info,

  • Charles Beauchamp, Conseiller général du Nord, Président du groupe Communiste, républicain, citoyen et apparentés…

  • Sacha Mokritzky, auteur de Retraites, impasses et perspectives, rédacteur en chef de Reconstruire !


et


  • AKROUM Torya, Cheminote et gilet jaune ;

  • ALLARD Jean-Christophe, Bibliothécaire ;

  • ALONSO Floréal, Coiffeur ;

  • ALONSO Noëlle ;

  • AMICE Philippe, Chauffeur de bus / Syndicaliste de l’Union syndicale de Monaco (USM) ;

  • AUGE  Bruno, Membre du Bureau de l’USM ;

  • AYMERICH Michel, Auteur et créateur du blog « A contre air du temps » ;

  • BALDASSI Jean-Michel, Ancien membre du comité fédéral PCF du Haut-Rhin (68) ; Ancien délégué CGT Peugeot-Mulhouse ;

  • BANSART AndresBolívar, Ancien professeur de l’Université de Tours, professeur titulaire de l’Université Simón ;

  • BATIS Robert, Ancien principal de collège ;

  • BAUDU Yves, EX-élu FO au CSE de Keolis Armor (35) ;

  • BELKACEM Angelo, Responsable du groupe France Insoumise Bonneuil-Sur-Marne (94) ;

  • BENOIST Muriel, Médecin du travail, militante insoumise ;

  • BERLAND Raphaël, Vidéaste ;

  • BICHI Paul, Professeur des écoles, docteur en sciences de l’éducation, SNUDI-FO des Bouches-du-Rhône ;

  • BLANDIN Olivier, Militant CGT de Paris, ouvrier du livre ;

  • BORDES Gérard, Ancien président Attac du Tarn (81) ;

  • BOURGET Jacqueline, Sociologue ;

  • BOURGET Jacques-Marie, Journaliste ;

  • BRAQUETTI Angèle, Vice-présidente de l’Union des retraités de Monaco / Syndicaliste USM ;

  • BRETONNEAU Pierre, I.E.G. ;

  • BUISSET Dominique, Poète ;

  • BUSSIERE Robert, Enseignant et syndicaliste à Sud Education 78 (Yvelines) ;

  • CADORET Gisèle, Chef d’équipe montage/ câblage électronique – CGT 78 de la Métallurgie ;

  • CAPRANI Gwenaëla, Membre du collectif Citoyens souverains ;

  • CASADESUS Gabriel, Infirmier ;

  • CASADESUS Matthieu, Menuisier ;

  • CELESTRA-ALLARD Isabelle, Bibliothécaire ;

  • CHARLES Matthieu, Artisan-commerçant, militant France insoumise, Co-animateur du groupe Quimperlé insoumise ;

  • CHARVIN Robert, Professeur Emérite des Universités, doyen Honoraire de la Faculté de Droit et de Science Politique de Nice – Sophia-Antipolis. ;

  • CHEVALLEREAU Henri, Ancien des chantiers de Bretagne ;

  • CHEVAUCHEE Jean-Philippe, Fonctionnaire ;

  • CHONAVEL Eric, Cadre de la fonction publique, militant insoumis ;

  • CIMBOLINI Corinne, Retraité fonction territoriale ;

  • CIMBOLINI Yves, Agent EDF ;

  • COIGNARD Jérémy, Responsable des relations politiques et internationales des JRCF ;

  • Collectif des Gilets Jaunes de Rungis-ïle-de-France ;

  • CONTI Michèle, Retraitée ;

  • CORNIGLION Michel, Ouvrier ;

  • CORRAINE Françoise, Educatrice spécialisée ;

  • COSTE Florent, Secrétaire du syndicat CGT Latécoère de Haute-Garonne (31) ;

  • DALLALI Medhi, Chômeur et militant insoumis ;

  • DAUREU Jean-Marc ;

  • DE MONTLIBERT Christian, Sociologue, professeur émérite de l’Université de Strasbourg ;

  • DECHAMPS Michel, Ancien élu départemental PCF des Alpes de Haute-Provence (04) ;

  • DEJOURS Jean-François, Professeur de philosophie et syndicaliste SNES du Nord (59) ;

  • DEL MASCHIO Gérard, Agent EDF/RTE en inactivité de service, titulaire d’un master II d’histoire ;

  • DELAHAUT Jean-Louis, Professeur d’enseignement artistique, militant France insoumise ;

  • DI MINO Giovanni, Enseignant et syndicaliste CGT des Bouches-du-Rhône ;

  • DJAMENT Aurélien, Syndicaliste CGT au CNRS, militant communiste ;

  • DJIANE-LECAILLE Paule, Professeure émérite et militante communiste ;

  • FALCE Alex, Président Union des retraités de Monaco / Syndicaliste USM ;

  • FILIPPONE Pasquale, Agent de maîtrise dans le bâtiment ;

  • FOVET Marie-France, Professeur de philosophie, secrétaire du PRCF du Morbihan (56) ;

  • FLAMENT Vincent, Enseignant et syndicaliste SNES du Nord (59), responsable du Comité internationaliste pour la solidarité de classe (CISC) ;

  • FUENTES Alain, Retraité ;

  • GARNIER Jean-Pierre, Sociologue ;

  • GAUD  Marie-Pia, Cadre ;

  • GAUD  Thérèse, Professeure des écoles ;

  • GENET Bernard, Animateur du groupe anti-impérialiste COMAGUER ;

  • GERMINI Marcel, Ouvrier – Ancien 1er adjoint au maire PCF de Cap d’Ail ;

  • GERMINI Renée, Employée ;

  • GIACOLETTO Gilbert, Chauffeur de bus ;

  • GIUSTI Bernard, Editeur, ancien responsable CGT Cochin ;

  • GOUIN Christian, Directeur d’école, SNUDI-FO des Bouches-du-Rhône ;

  • GOUIN Christophe, Eclairagiste et régisseur lumière, militant France Insoumise ;

  • GRAU Bernard, Retraité EDF ;

  • GUYAUMARC’H Christine, Couturière, militante insoumise et associative ;

  • GUIBERT-LANDINI Gilda, Historienne et militante communiste ;

  • HAMET Jean-Paul, Cuisinier, syndicaliste à l’USM ;

  • HANZO Frédéric, Militant syndical de l’ONF ;

  • HERNANDEZ Jo, Secrétaire PRCF du Tarn (81) ;

  • HILLAIRE Jean-Jacques, Professeur ;

  • JOURDAN Christian, Militant syndical, politique et associatif ;

  • KERLOCH Serge, Ingénieur ;

  • KERRIOU Léo, Chaudronnier en formation, secrétaire-adjoint du PRCF du Finistère (29) ;

  • KOBER Gilles, Retraité de l’Enseignement, Syndicaliste SNES-FSU ;

  • LABEVIERE Richard, Journaliste-écrivain, rédacteur en chef de l’hebdomadaire en ligne prochemoyen-orient.ch ;

  • LAFONT Gérard, Retraité SNCF, adhérent CGT et PCF ;

  • LE MOGUEN Claude, Masseur-Kinésithérapeute, secrétaire du PRCF du Finistère (29) ;

  • LECOMTE Ludovic, Elu PCF Vitri-sur-Seine ;

  • LENCOU Pierre, Jardinier ;

  • MACREZ Gilbert, Agent de logistique, militant associatif socioculturel et sportif ;

  • MAFFRE Emilie, Syndicaliste enseignante de l’Aveyron (12) ;

  • MAILLE Marc, Animateur Radio Campus Lille ;

  • MAISON Rafaëlle, Professeure de droit international ;

  • MANY Daniel, Chef de publicité en retraite ;

  • MARTIN Stéphane, Agent territorial, syndicaliste CGT du Vaucluse (84) ;

  • MASCART Lucien, Syndicaliste cheminot CGT retraité ;

  • MOLES Mathieu, Enseignant, syndicaliste FSU du Tarn (81) ;

  • MONMAUR Paul, Historien ;

  • MONVILLE Aymeric, Directeur des éditions Delga ;

  • NAZARIAN Robert, Educateur spécialisé ;

  • NEVEU Pascal, Animateur des Cafés repaires de Liffré ;

  • PATRIZIO Marie-Ange, Psychologue retraitée ;

  • PIGNAULT Bernard, Syndicaliste CGT ;

  • PORTANELLI Arnaud, Président du Comité pour une Nouvelle Résistance-06 (Alpes maritimes) ;

  • POUZAT Christophe, Chercheur CNRS – co-auteur du livre Une autre voie pour l’Humanité ;

  • PRANCHERE Pierre, Résistant FTP-COPA, secrétaire général des maquis de Corrèze, vice-président du PRCF ;

  • PRIOUL Gérard, Syndicaliste et libre penseur ;

  • RALLIERES Yves, Secrétaire section PCF des Bastides ;

  • RANGUIS Sylvain, Boulanger, secrétaire PRCF 94, membre du Comité Central du PRCF ;

  • RIALS  Stéphane, Professeur émérite de l’Université Paris-2 ;

  • RIO Marie-Noël, Ecrivain, communiste ;

  • ROCHE Virginie, Employée d’agence immobilière, militante FI ;

  • RONDEAU Alain, Dessinateur projeteur Electro -mécanicien / Trésorier du PRCF des Yvelines (78) ;

  • SADKI Halima, Enseignante/formatrice en langues ;

  • SAINTILAN Eric, Masseur-Kinésithérapeute, militant politique ;

  • SAINTY Cindy, Agent hospitalier, secrétaire CGT de l’EHPAD de Vannes (56) ;

  • SAINZ José, Secrétaire CGT d’IBM Provence Méditerranée ;

  • SALMON Claude, Militant CGT des Pyrénées orientales (66) ;

  • SARKIS Victor, Professeur de philosophie ;

  • SARTON Bernard, retraité de l’animation culturelle -comédien-metteur en scène , membre du comité exécutif du PCF d’Aubagne (13) ;

  • SAUNIERE Christophe, Musicien ;

  • SUBTIL Martine, Retraitée de l’Education nationale – Libre Penseuse ;

  • TORDJEMAN Clément, Chef d’équipe en signalétique ;

  • TOUZARD Loïc, Délégué syndical CGT à Keolis Armor (35) ;

  • VAISSE Antonin, Salarié étudiant, militant CGT du Tarn (81) ;

  • ZAPARTY Jean-Claude, Militant CGT des Pyrénées orientales (66) ;




 

Le 05/05/2020

Comme l'avocat et Gilet Jaune de Rouen François Boulo, c'est plus de 650 personnes qui depuis le 1er mai ont rejoint l'appel

Pour une République française sociale, souveraine, démocratique et fraternelle.

Des centaines de voix rejoignent ainsi les centaines de premiers signataires pour rassembler et passer à l'action en se saisissant de la date anniversaire si symbolique du NON populaire et majoritaire du 29 mai 2005.

Oui ensemble, virons Macron et l'euro-mondialisation virale !

Chacun peut agir à son niveau et partager cet appel le plus largement possible sur les réseaux sociaux, pour le faire connaître et le faire signer à ses proches,  amis et collègues :
en diffusant le lien pour signer et  en partageant largement l'appel au format PDF (cliquer ici pour le télécharger).

1.737 signatures
Signez avec votre email
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
- Actualité(s) de la pétition -
256 commentaires
Patrick - Le 01/05/2020 à 23:03:15
Il faut sortir de l'UE, de l'euro et de l'OTAN pour retrouver notre souveraineté et décider de notre avenir !
3
Marc - Le 01/05/2020 à 22:08:58
Pour la révolution socialiste
2
Vincent - Le 02/05/2020 à 07:08:14
Vite
2
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs