Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

POUR la réouverture de tous les commerces

POUR la réouverture de tous les commerces Pétition

POUR la réouverture de tous les commerces

5 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Pour la réouverture de tous les commerces
Destinataire(s) :
Tous les maires des communes concernées
La pétition

Oui à la réouverture de tous les commerces.


 


Les petits commerces de détail sont tous essentiels.


 


D’abord car ils représentent les emplois en centres-villes et villages. Sans les commerces, c’est la mort des centres-villes, des cœurs de villages avec des conséquences en cascade sur d’autres pans de l’économie.


 


Ensuite car ces commerces permettent aux français de faire face au confinement. On citera la culture, remède pour supporter le confinement, éviter la folie et la violence. La fausse solution de fermer les rayons des supermarchés permet simplement aux géants de l’e-commerce de rafler l’ensemble du marché. Déjà 50% des livres se vendent chaque année en France à La Fnac, Carrefour, Leclerc, sans un vrai travail de libraire. De cette fermeture découle un abrutissement culturel, et s’oppose au souhait du président de faire de la culture une idéologie de confinement ( évasion par la culture)


 


La coiffure et autres boutiques de bien-être, sont quant à eux aussi des remèdes au mal-être et à la solitude, qui ont un coût pour l’état. 


 


On n’oubliera pas la vente de cadeaux (jouets, maroquinerie, décoration …) dont près de la moitié du chiffre d’affaire se concentre sur la fin d’année. Ici aussi, l’e-commerce de gros remportera l’ensemble de la mise. La ruine de ces entrepreneurs les plongera dans la pauvreté et la précarité, grossissant le flot des plus fragiles vis-à-vis de la COVID.


 


Et d'autres artisans commerçants dans le même cas ayant œuvré pour contenir la pandémie, subiront de plein fouet les conséquences drastiques de ce deuxième confinement.


 


En contradiction et totale opposition avec celles-ci, les transports en commun et l’enseignement viendront ternir les chiffres et ne pourront se voir appliquer des mesures de distanciation sociale.


 


Brive, la Souterraine, Montauban, Perpignan, Chalon-sur-Saône… partout en France, les maires et à travers eux les français, se défient de l’état par des arrêtés de réouverture des commerces. Ils proposent l’intelligence collective à la brutalité administrative. Chaque jour des arrêtés naissent, pour certains éphémères, mais en défiance envers le gouvernement.


 


La période des festivités sera pour les plus démunis encore plus austère et les dons aux associations comme celle qui tenait à cœur à notre Cher Coluche, amoindris. La rébellion semble à nouveau sévir sur le pays, comme ce 17 novembre 2018 avec les Gilets Jaunes… Doit-on craindre une guerre civile ? Et non comme la première pandémie une guerre virale.


 


Le seuil de pauvreté tout comme le chômage atteindront probablement des records historiques.


 


La contradiction de notre pays : laisser mourir les citoyens soit en les appauvrissant, soit en les regroupant massivement (lycéens, collégiens, étudiants et autres futurs clusters), soit en les privant de leur activité économique et d'un revenu.


 


D'autres pays abordent cette crise de façon plus sereine que nous et il est dommageable de créer de tels contextes et de vivre dans une frénésie utopique. Nous ne sommes pas en guerre Mr Le Président, nous subissons une pandémie mondiale. Aucune solution à ce jour ne semble pouvoir stopper celle-ci; mais un confinement partiel avec un couvre-feu à 19h et des week-ends confinés à domicile serait plus judicieux et moins meurtrier pour notre économie. Pour nos ados, un travail distanciel aussi .


 


Certaines communes ont voté pour la réouverture de leurs magasins de proximité pour la continuité de l'érudition, mais aussi la survie de leurs commerces.


 


Il est donc primordial et nécessaire que toutes les communes adoptent la même ligne de conduite, lorsque l'on sait que le dernier trimestre est primordial pour l'économie (55% pour la vente de jouets. Ainsi, lors du précédent confinement 58% des 6 200 entreprises étudiées ont dû faire face à une baisse de 70% ou plus de leur volume de ventes pendant les deux dernières semaines de mars, soit les deux premières semaines de confinement. Pour les hôtels, cafés et restaurants, 91% des établissements relèvent une perte de 70% du chiffre d’affaires. 81% des entreprises du bâtiment et 80% de celles des travaux publics sont également dans cette situation. Ce sont les trois secteurs les plus touchés. 


 


Dans l’ensemble, 20% des artisans, commerçants ou libéraux ont perdu entre 35 et 70% de leur chiffre d’affaires. 14% déclarent une perte de moins de 35% tandis que seulement 8% d’entre eux remarquent un volume de vente stable, voire en hausse pour la deuxième moitié du mois de mars. Pour 61% des salariés, cette crise passe par du chômage partiel.


 


Vu le code général des collectivités territoriales


 


Entendu l'allocution de Monsieur le Président de la République en date du 28/10/2020


 


Considérant que les rayons non-alimentaires et non-essentiels du e-commerce ne sont pas fermés pendant la période de confinement.


 


Considérant que cette fermeture entraîne une rupture d'égalité de traitement entre les e-commerce, et les petits commerces non-alimentaires.


 


Considérant que cette pratique créée une pratique déloyale aux décisions annoncées par le Monsieur le Président de la république et contraire au principe d'une concurrence libre et non faussée.


 


Entendu qu'en cette deuxième période de confinement, beaucoup de nos artisans-commerçants ont investi en Equipement de Protection Collective et qu'à ce jour rien ne tente à démontrer que ceux-ci ont contribué à l'augmentation drastique du nombre de personnes atteintes. Et, que par cet arrêté, la mort de nos commerçants est assurée.


 


Considérant le nombre croissant de violences conjugales et, l’hiver arrivant, qu’il sera difficile de rester cloitré dans un logement de faible taille.


 


Ainsi nous demandons à chaque commune de prendre sa responsabilité en adoptant un arrêté de réouverture des commerces de proximité.


 


La présente pétition est établie pour servir ce que de droit.


 


Elle sera soumise à l'ensemble des élus locaux.

5 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
2 commentaires
Le 03/11/2020 à 10:09:59
pour que tout le monde puisse travailler
0
Tarik - Le 03/11/2020 à 13:11:47
Je suis en total accord avec ce qui est écrit,la situation est grave
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs