Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Rendez-nous notre liberté et nos valeurs essentielles

Pétition : Rendez-nous notre liberté et nos valeurs essentielles Pétition

Rendez-nous notre liberté et nos valeurs essentielles

121 signatures
Auteur
Auteur(s) :
Alain Zirah
Destinataire(s) :
Jean Castex (Premier Ministre )
La pétition

LETTRE OUVERTE D’ALAIN ZIRAH À NOTRE EXCELLENT SOUS-CHEF JEAN CASTEX,


Monsieur le Premier Sinistre,


Monsieur le maître vacher devenu maire puis haut fonctionnaire,


Cher petit auriculaire sur le pantalon de Sa Majesté Manu Macrounet, Empereur de la distillation de la peur sur la population âgée du peuple français,


Mon cher Jeannot,


Ne sois pas offusqué par ma façon de tutoyer tout le monde, je pourrais être non pas ton père mais au moins ton grand-frère. Pascal le Grand Frère, tu sais, celui qui fait l’éducation des jeunes quand leurs parents sont dépassés. Là ce sont les français qui sont dépassés et il est temps de te faire ouvrir les yeux sur ton parcours de chef de l’exécutif. Lorsqu’on a appris ta nomination et que ton profil a été choisi pour succéder au mannequin d’1,94m aux fonctions de Premier Ministre, j’ai changé de chaîne, persuadé d’être sur une émission de parodie où les experts en montage vidéo nous présentent les réactions de Louis de Funès au discours va-t’en guerre de notre illustre président.


Je n’avais jamais entendu parler de toi et sur la première photo de toi que l’on a présentée, tu étais encore le maire du petit village de Prades avec ses 6.124 habitants dans les Pyrénées. D’où cet accent campagnard que nous avons entendu pour la première fois et qui nous a bien fait sourire. Tu devrais être fier d’être campagnard et prendre des mesures pour aider les agriculteurs, pour commencer ta mission.


Les journalistes nous ont expliqué que tu étais Monsieur déconfinement. Et, comme on l’a dit dans les émissions 20/20 CULTURE réalisées à la maison avec Anne Gomis, ce n’est pas parce qu’on a été confinés qu’on doit devenir des cons finis ! Donc si je comprends bien, c’est toi qui a eu cette incroyable idée que pour tuer un virus chinois, il fallait enfermer les français en famille pendant 56 jours, puis les libérer au compte-goutte. Je comprends mieux aujourd’hui ta nomination. Le Général de Gaule a dit que les français étaient des veaux et notre président en culottes courtes s’est dit qu’il fallait chercher un maitre vacher pour faire le ministre des cons, finement. C’est du cynisme, mais c’est un fait. Comme on disait autrefois, les faits sont sacrés mais les commentaires sont libres. Car oui, le peuple français dont la devise est liberté – égalité – fraternité se retrouve aujourd’hui en 2020 privé de liberté, d’égalité car tous les hommes sont égaux, mais certains un peu plus que les autres, surtout les banquiers, et la fraternité est remises tous les jours en cause. Permets-moi de m’inquiéter car à l’époque de la vache folle, sous le couvert du principe de précaution, lorsqu’un cas de vache folle était décelé, tes collègues décidaient d’abattre tout le troupeau. Pendant le Covid, ne déconne pas avec les français. Ils sont vaches, mais ce sont des moutons.


J’ai voulu prendre ma plume dès ton premier discours d’intronisation. Deux micros sur pied étaient installés sur le perron de l’Elysée et aucun conseiller ne t’a indiqué si tu devais choisir celui de gauche ou de droite. Tu t’es retrouvé obligé de parler dans le micro destiné au géant, obligé de te dresser sur la pointe des pieds pour t’adresser au peuple français. Une première bourde, certes, mais nous avons été indulgents. C’était un bizutage, en quelque sorte.


À peine une semaine plus tard, voir un tout nouveau Premier Ministre s’adresser à 67 millions de français avec un masque sur le bas du visage alors qu’on ne s’y était pas familiarisé pour parler de « l’ile » de Guyane est une erreur de communication. Dans la civilisation de politique spectacle où nous vivons, tu aurais dû faire dessiner le bas de ton visage sur ton masque par un artiste hyper réaliste français. Tu aurais marqué des points. Mais que nenni.



  • « Je n’ai (presque) pas pris de vacances en juillet. »


Ton aveu en septembre est incroyable. Imagine-t-on un Churchill se plaindre de son absence de vacances entre 1939 et 1945. « Nous sommes en guerre » a annoncé ton seigneur et maître absolu et tu rechignes qu’il ne t’ait pas permis de prendre tes trois semaines de congés payés. Non mais tu es à côté de la plaque. Tu as été nommé le 3 Juillet et tu nous pleurniches ! Tu n’avais qu’à négocier avec ton employeur pour prendre tes congés tant que tu étais ministre du déconfinement, depuis Avril 2020. Avant de prendre tes fonctions. Ton prédécesseur, le grand Doudou, a été plus malin, car lui il s’est débrouillé pour prendre toutes les vacances qu’il souhaitait. Il s’est même retrouvé sur le tapis rouge, à Deauville, au festival du film américain sans américains.


Mais je reconnais qu’il aurait été difficile de t’accorder vacances et salaire de ministre après seulement 3 mois de travail à ce poste. Il faut relire le Code du Travail, mon Jeannot. Surtout si ton employeur s’aperçoit que tu finissais de bosser le jeudi soir et prenais l’avion tous les vendredi midi pour rejoindre ta femme et tes quatre filles jusqu’à ton retour à l’Elysée le lundi matin.  De ton côté tu as fait très fort. En tant que cas contact du décret que tu as fait mettre en place par les préfets, tu t’es même retrouvé confiné sept jours à Matignon, pris à ton propre piège. Là, on a commencé à bien rire. Et si tu n’as presque pas pris de vacances, ça veut dire que tu t’es quand même débrouillé pour en prendre un petit peu.


Wikipedia nous apprend que tu es né le 25 juin 1965 dans le Gers. Je croyais que tu étais plus âgé que moi. Tu es plus jeune que Brad Pitt. Remarque il a le même âge que le gugusse qui s’occupe des écoles. Il faut dire qu’en voyant ton portrait, on ne t’imagine pas vociférer au premier rang d’un concert live d’Iggy Pop. Tu n’es pas le genre à monter sur scène et à te jeter avec lui dans la foule. Je suis sûr que tu es un lève-tôt et un couche-tôt. À 21h c’est le couvre–feu. Un bisou à ta femme et dodo. Tu dois ronfler comme un sonneur. D’ailleurs il faudra que tu m’explique pourquoi on trouve toujours les informations sur le web à propos de Sandra Ribelaygue, la catalane, et pas Sandra Castex alors que vous êtes mariés depuis 1998. J’ai appris qu’elle avait été élue conseillère municipale avec 97,29% de voix, soit 36 personnes. J’imaginais que tu l’avais rencontrée grâce à la belle Karine Lemarchand dans les coulisses d’une émission du Bonheur est dans le Pré. Lorsque ton chef s’invite chez toi avec Madame pour évoquer des secrets-défense, j’imagine comment avec le grand chef à la maison, Sandra et Bribri, c’est cauchemars en cuisine pour préparer le thon à la catalane.


Ta vie semble assez pépère. C’est sûr que tu n’étais pas un compagnon de route de DSK dans ses confinements nocturnes avec Benjamin Griveaux et leur harem de femmes vénales.


Au bout de seulement 4 mois d’exercice, tu réunis une poignée de mecs autour d'une table en "Conseil de Défense", pour nous dire, à nous pauvres petits français, tout ce qu'ils vont nous défendre. Défense d'aller au cinéma, au théâtre, de bécoter une fille dans un café et de l'inviter au restaurant. Défense d'aller voir un concert de Guns N'Roses (De toute façon, les mecs du conseil ne savent pas qui c'est !). Défense d'aller chez les libraires, dans les salles de gym, d'inviter les potes à la maison... Ton gouvernement de mi-2020, c’est le seum, papa !


Face au drame du professeur d’histoire de Conflans Ste Honorine qui s’est fait décapiter par un terroriste tchétchène pour avoir montré une caricature de Mahomet lors de son cours sur la liberté d’expression, tu as annoncé que tu étais plus que jamais Charlie. Des mots tout ça ! Ton boss a tenu à imposer la présentation des caricatures avec des projections sur les façades de tous les hôtels de régions. Ne serait-ce pas là un vrai message de soutien à ce professeur mort pour la liberté d’enseigner ? À toi de mettre une claque aux terroristes. Avec toute les brigades de sécurité qui s’occupent de ta protection, tu ne risques rien. Et tant pis si les pakis boycottent notre charcuterie. Après, tu joues l’apaisement et tout le monde t’applaudit.


Mais parlons du Covid, ce fameux virus minuscule présent dans les postillons et qui t’aura apporté la célébrité. Ton chef Jupiter, lorsqu’il était encore en couches culottes, a réussi le tour de force de réunir un Conseil Scientifique, nommé par ton ministre Véran, autour d’un médecin futur ex-retraité de 72 ans dont on dit que les épidémies ne sont pas sa spécialité, composé d’anthropologue, de sociologue, de réanimatrice, médecin de ville et médecin de santé publique, pour éradiquer un virus pervers et inconnu. Sept des quatorze membres ont eu des liens d’intérêt avec le seul laboratoire Kiarroze, ce qui devrait les disqualifier de ces fonctions où les français attendent des spécialistes en virologie compétents et incorruptibles. Du coup, vu qu’on ne peut plus aller au cinéma, on se coltine les chaines infos et tu as formé 67 millions de spécialistes en virus et autres conneries. Chaque français est devenu Premier Ministre Apprenti, spécialiste en virologie, et explique sur les réseaux sociaux ce qu’ils feraient et que toi tu n’oses pas faire.


La prescription de la Chloroquine a été rejetée par l’OMS le 15 octobre, et ton ministre de la santé qui est aussi ministre des solidarités, a demandé son interdiction le 25 mai, juste après la sortie de l’étude bidon publiée dans The Lancet le 22 mai et retirée le 4 juin qui a fait rire tous les français (et même les habitants des autres pays). Le seul médicament un peu efficace contre le virus interdit par le gouvernement français. Ça a bien fait rigoler les voisins africains qui sont en train de préparer la suite du film Les Vieux sont tombés sur la tête. Les données de l’étude ont été fournies par la société américaine Surgisphère. Possédant, comme tous les français confinés, un ordinateur et du temps, je consulte Wikipedia et découvre, à mon tour, que la société a été créée à Chicago par un chirurgien Sapan Desai qui a démissionné de l’hôpital le 10 février 2020. Et publie, le 22 mai, son étude provenant de plus de 100 millions de patients de 1200 hôpitaux internationaux. Le mec serait capable de gérer des données de 100 millions de patients en trois mois et ton ministre aurait seulement réussi à faire réaliser 333.807 tests entre le 24 février et le 7 avril ! De plus, le PDG de Surgispère aurait trois procédures en cours pour fautes professionnelles médicales aux Etats Unis et aurait manipulé des images en 2004. Bizarre ! Ne va pas imaginer qu’il y ait des conflits d’intérêts. Personne n’imagine la moindre corruption face à de tels groupes privés. Nous ne sommes pas un pays africain. Sauf Marseille, mais c’est une autre histoire.


*

Macrounet le littéraire, aidé par les cours particuliers de sa professeure de français, fait de son mandat une aventure digne d’un roman de gare. Pour avoir une vision globale de l’histoire, il faut en lire le journal. Et dire qu’il n’est là que depuis trois ans !


Le 11 septembre 2020, tu ramènes à 7 jours la durée d'isolement pour les cas contact à la Covid-19. Il faut dire que tu t’es fait choper dans la voiture du directeur du Tour de pédale et que tu as dû rester enfermé sept jours à Matignon avec une vieille cantinière qui te portait tes plateau repas pendant que tes sous-fifres s’empiffraient avec les déjeuners des grands chefs au Palais de l’Elysée.


Le 24 septembre, tu avoues à un journaliste trop curieux ne pas avoir téléchargé l’application Télé Covid parce que tes fonctions t’empêchent de prendre le métro. Là, en quelques mots, tu deviens la risée d’internet. Le Premier Ministre ne connait même pas le nom de l’application Stop Covid dont il préconise le téléchargement. Pire, ils prétendent que tu avais essayé de la télécharger sur le Minitel. Mais non mon Jeannot, le Minitel n’existe plus depuis 30 ans. Tu as tué son jouet en une seule phrase. Ton chef va te taper sur les doigts avec sa règle astiquée au gel hydro alcoolique. Tu as laissé entendre qu’on chope le virus dans les transports en commun alors que tout ton état-major a pour consigne de dire que les voyageurs sont masqués et muets dans les bus et métros. À les entendre, c’est l’endroit le plus sain sur la Terre. Pense que Napoléon en culotte courte avait proposé ton poste à Ségolène Royal, l’ex-meuf de Flanby Hollande. Ça l’aurait rendu malade, le capitaine de pédalo de voir son ex tous les jours à la télé pendant qu’il se faisait traiter de serpillère par la Gayet ! Pépère aurait fait une crise cardiaque. Alors si tu tiens à ta place, il faut donner un sacré coup de collier, mon Jeannot.


Du coup, tu fais fermer à 21h tous les bars et restaurants pourtant protégés par la Bonne Mère ainsi que ceux d’Aix-en-Provence. Du coup, les marseillais vont trinquer leur pastaga à la Ciotat avant d’aller au restaurant à Cassis.


Le 3 Octobre, le gamin qui te sert de portevoix annonce un couvre-feu, t’obligeant à faire immédiatement un démenti. Car c’est ton boss qui doit l’annoncer. Il le fait, 11 jours plus tard, t’obligeant à donner tous les détails sur ce couvre-feu concernant les cafés et salles de sport. On se doute bien que ce sont des lieux que tu ne fréquentes pas. C’est bizarre, mais on ne peut même pas t’imaginer avec ton marcel californien et ton short bleu marine –on avait le même au lycée- en train de soulever de la fonte pour développer tes biscotos. Marseille est le vilain petit canard que tu punis. Les cafés et restaurants doivent rester fermer. D’où les premiers signes de désobéissance civile et un recours déposé au Tribunal Administratif de la ville du Professeur Raoult.


Du coup, le 17 Octobre, les sondages annoncent que tu bois la tasse avec moins de 39% de français satisfaits de ton action. Une perte de popularité de 60% en trois mois. Un record !


Le 28 Octobre, ton chef annonce un nouveau confinement à compter du 30. Et Monsieur déconfinement doit devenir également Monsieur reconfinement. Le lendemain tu prends la parole mais là c’est le bordel. C’est tellement compliqué que tu dois passer au 20h le lendemain pour expliquer ce qui doit être fait ou pas. Au lieu d’autoriser les libraires à vendre leurs livres, tu interdits aux supermarchés de vendre livres, jouets et maquillages. Tout ça n’est pas essentiel, dis-tu. Sauf que tu te fais insulter par toutes les femmes que tu croises. Elles te font comprendre que sans maquillage tu vas devoir payer les procédures de divorce de 50% des français. Et le maquillage devient un produit essentiel. Le soir même. Franchement, tu imagines le général de Gaulle prendre des mesures similaires !


Ça devient le combat des libraires. Comment, en France, dans le pays des droits de l’homme, de Molière, Voltaire et Coluche, les livres ne seraient pas essentiels ? Ton message devient complètement inaudible face aux perquisitions effectuées, le 26, aux domiciles et dans les bureaux de ton ministre de la Santé et chez la Buzin qui s’est échappée au mauvais moment. Le croquemort Salomon fait partie de la fête ainsi que Doudou Philou. Tu te rends compte qu’ils font des misères à ton prédécesseur. J’espère que ça ne va pas refroidir tes ardeurs et que tu ne vas pas être obligé de bosser jusqu’au vendredi 18 heures. Déjà tu passes pour un pétochard, là ça te calme encore plus. Pas question de faire prendre des risques aux français.


Autant les laisser enfermés chez eux à partir de 21h. Jusqu’à 6h du mat’. Quitte à leur expliquer que ce que tu appelles les produits essentiels, c’est ce qui permet de manger, boire et dormir. Ce qui fait ressembler les hommes à des vaches. Parce que c’est le domaine que tu maitrise le mieux. Sauf que les humains ont des comportements non essentiels et ce sont ces idées et ces comportements illogiques qui apportent cette humanité qui nous place au-dessus des animaux.


Alors que certains insignifiants et jaloux conduisent le brillant professeur Raoult devant l’Ordre des Médecins, celui-ci saisit le Conseil d’Etat contre ceux qui jouent un rôle dangereux pour la santé des français. Fais gaffe, si tu restes droit dans tes mocassins en plastique imitation cuir, tu risques, toi-aussi, de jouer un rôle dangereux pour la santé des français. Ne te fais pas piéger. La chloroquine a été interdite le 27 mai 2020. C’était sous la direction de ton prédécesseur. À toi de devenir le sous-directeur qui rétablit l’usage de ce médicament. Ça sera ton cadeau de Noël. C’est comme le pari de Pascal. Si ça ne marche pas, tu laisses tes ministres jouer avec leurs respirateurs et leurs vaccins. Mais si ça marche, tu deviens un superhéros.


Après avoir été mannequin pour les sociétés de masques chirurgicaux, tous venus d’Asie, tu organises des conférences de presse pour annoncer aux français les tours de vis. Sauf que personne ne regarde tes conférences. Des petits malins de ton entourage où de celui de ton chef, ont dévoilé tes annonces deux jours plus tôt sur les chaines infos. Du coup tu n’as rien à dire, mais tu tiens le crachoir pendant toute ta conférence de presse. Et les journalistes rédigent leur synthèse. On ne change rien. Mon Jeannot, on est loin des Q.I. de 156 pour Jimmy Carter et 159 pour Bill Clinton. À défaut d’avoir des idées, il va falloir faire plancher les 416 personnes qui bossent à Matignon pour un cout global de 10 millions. Pas question de répéter chez nous c’est le bordel « comme partout chez nos voisins ».


Alors que faire ?


*


Mon Jeannot, tu veux redorer ton blason et éviter de te faire renvoyer dans ta campagne au fin fond des Pyrénées :


Tu te lèves plus tôt et tu vas soulever des haltères pendant une heure dans les salles de gym. Du coup, tu t’aperçois qu’elles sont indispensables. Tu vires tes vieux disques de Luis Mariano et ton costume noir trop grand pour écouter tous les albums de Kiss, Alice Cooper et AC/DC. Du coup, tu te fais placer des extensions capillaires et tu changes de look. En arrivant au conseil de défense au bras de la charismatique Roselyne Bachelot avec ton blouson noir et des chaines, tu vas te faire respecter, Pépère. Et là, tu annonces le scoop.


Les artistes sont essentiels.


Donc tu files du pognon pour faire installer des canapés dans les stades et tu embauches Philippe Manœuvre pour organiser des concerts privés nonstop. Toutes les deux heures, 1.000 familles privilégiées pourront voir les Rolling Stones directement assises sur leur canapé, comme à la maison, mais en live. Idem pour les salles de cinéma. Tu fais installer les lits blancs des Nikki Beach à la place des fauteuils rouges dans les cinémas. Là encore ce sont des familles entières qui vont pouvoir relancer le Box-Office avec des projections H24. Et tu deviens l’homme du renouveau qui offre une nouvelle virginité aux cinémas.


Tu annonces pour ta prochaine conférence de presse, avant Noël, que tu as pris conscience des vraies valeurs de ce qui est essentiel. Que la poignée des mecs qui se réunissent autour de toi et ton chef ne fassent plus de "Conseil de Défense", mais des « Conseils de Liberté ». Le but sera de définir comment aller en toute sécurité au cinéma, au théâtre, à l’opéra,d’emmener sa chérie dans un café et au restaurant sans avoir une paroi de plexiglass entre les deux. Comment protéger les artistes, les écrivains, les libraires en faisant payer les Gafa ? Comment entretenir sa forme dans les salles de gym et protéger nos aînés. Tu les surprendras en expliquant que désormais tu vas faire mettre des amendes aux responsables qui ont fait circuler le virus et non pas aux français qui ont mal rempli leur attestation.


Tu leur dis que si tu les avais laissé faire, ça serait le statuquo avec une alternance de couvre-feu, libération, confinement, re-libération et reconfinement, au moins jusqu’à l’été 2021. Et pas de concert des Rolling Stones avant 2028... Dis-leur que tu es devenu nostalgique du monde d'avant. Et que tu es jeune et dynamique.


Le gosse qui vous sert de porte-parole, tu le renvoies dans les lycées où il va évangéliser les jeunes et tu embauches un américain de 72 ans avec une grande mèche blonde accompagné d’un mannequin de Slovénie comme porte-paroles du gouvernement français. Du coup, tu upgrade ton image de sous-chef provincial par celle d’un tribun qui s’intéresses à l’international. Ça tombe bien, tu as sous la main un président américain à cravate rouge qui vient de se retrouver au chômage. Non seulement le mec, il sait parler aux foules, mais tu montres que tu tends la main aux malheureux chômeurs de plus de 62 ans.


Tu fais fermer les supermarchés et tu ouvres tous les petits commerces. Ça fait autant d’électeurs potentiels pour Manu et Bribri. Tu vois Mon Jeannot, Dieu existe et il porte des culottes courtes devant sa maitresse, perruquée façon Mireille Darc.


Tu remplaces Delfraissy et sa clique par un Haut Conseil Scientifique composé de vrais spécialistes Didier Raoult, Christian Péronne, Jean François Toussaint et Pr Juvin ainsi que la truculente Roselyne Bachelot. Elle a bien été ministre de la santé, dans le passé. Elle connait le job. Le Véran, tu le nommes Ministre du Séparatisme. Là il va pouvoir s’exprimer sans foutre par terre tout un pays. Ton ministre premier de la classe a fait adopter le traitement du laboratoire Kiarroze, vendu à 390$ le flacon, portant le traitement de 5 jours à 2.085euros par patient. Santé Publique France évoque 113.830 patients hospitalisés depuis le 1er mars à ce jour. Pour laisser le laboratoire Kiarroze remporter 237.355.550 euros, la facture du Coronavirus pour la France dépasse les 500 Milliards. Heureusement que le secrétaire d’Etat de Véran qui voulait prendre un pourcentage sur les ventes de masques a été viré et que personne d’autre n’a eu l’idée de demander la même chose aux différents interlocuteurs.


Et toi, tu proposes de faire des économies substantielles en traitant les malades avec 8 euros par patient. Soit pour les 110.000 prochains malades un cout de seulement 880.000 euros. Moins d’un million. Qu’allez-vous faire avec les 266 millions économisés ? Ton Boss Jupiter va t’accorder une promotion. Ah non, tu as déjà le poste de sous-chef. C’est con ! Il ne pourra même pas t’inviter à manger un bon poisson dans un restaurant en bord de mer. Il n’y a plus de restaurant. Et plus personne en bord de mer. Alors ce sera encore une fois la piperade, marmitako de thon rouge, fromages de pays et gâteaux basques. Il te les ressort à chaque fois. Il va te féliciter, je te dis. Juju risque même de t’embrasser sur la bouche. Pire de te piquer ton perfecto et de te proposer d’échanger vos places et de devenir ton sous-chef.


Mais là, tu déclenches le scud. Tous les Conseils de Ministres ainsi que les réunions de Conseil de défense deviendront itinérants et se tiendront dans les cafés et se prolongeront par les repas dans les différents restaurants du territoire. Là, non seulement vous allez redevenir populaires, mais en plus vous allez gouter à toutes les spécialités de toutes les régions de France.


Du coup les français vont te suivent comme des moutons. Tu seras passé d’ancien maitre vacher à super berger d’un troupeau de 67 millions de brebis égarées. Tu entreras même dans le Guinness Book des records.


Bien sûr les masques chirurgicaux seront interdits et retourneront à leur usage initial. Dans les hôpitaux. Tu fais contrôler la population par les militaires équipés de caméras thermiques pour détecter tous ceux qui t’ont mis la fièvre. Là, il suffit de les isoler une dizaine de jours dans des hôtels avec des masques en plastique transparent. Et bien sûr, on ferme les frontières, tant que l’ensemble des pays n’a pas appliqué la méthode Castex. Alors, le virus disparait de la planète en quelques semaines, comme par magie.


Imagine les titres : Jean Castex, le sauveur de l’humanité.


Sinon, tu retournes dans ton petit bureau étriqué avec ton masque en papier sur le nez et tu attends le prochain Conseil de défense pour savoir dans combien de temps on va venir t’arrêter avec ta clique de ieuvs qui n’ont rien compris.


Tu veux des idées, ce n’est pas ce qui manque. D’ici un peu plus d’un mois, je pourrais te livrer une hotte remplie d’idées en passant par ta cheminée.


D’habitude, en décembre on a droit à notre Star Wars où à une grosse production Disney. Tu ne connais pas, mais ça parle à tout le monde. Star Wars, ça commence avec la princesse Leïa qui appelle à la Résistance.


Reçois, cher Premier Sinistre, mon cher Jeannot, cher petit auriculaire sur le pantalon de Sa Majesté Manu Macrounet, Empereur de la distillation de la peur sur la population âgée du peuple français, cher maitre vacher devenu vache avec les français, reçois l’expression de mon respect le plus sincère pour la politique que tu vas désormais mener après la lecture de cette présente lettre ouverte.


Et je t’inviterai sans problème au prochain concert d’Iggy Pop dès que tu auras fini d’appliquer le couvre-feu au lit avec ta bonne femme à 21h pétante. 


La bise mon Jeannot.


 

121 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
34 commentaires
Evelyne - Le 16/11/2020 à 13:39:59
TOUT CELA N'EST QU'UN TORCHON DE VULGARITE ET DE NON RESPECT...... VOUS AVANCEZ DES FAKES NEWS POUR ESSAYER DE MONTER LES GENS ENTRE EUX.... MANIPULATION DE VOTRE PART PAR DES PAROLES HONTEUSES ET MENSONGERES...
15
Rebecca - Le 16/11/2020 à 13:28:59
Honte à ce gouvernement qui n'est qu'un ramassis de technocrates incompétents pour gouverner.
4
Le 16/11/2020 à 19:52:33
la liberté d'expression a tout de même ses limites, mais un pareil torchon dénué de tout respect, donne envie de vomir. Vous avez besoin de pub??????
4
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs