64 499 809 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Animaux

Signez la pétition

Déjà 27.595 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour la réhabilitation du Renard en Creuse

Pour la réhabilitation du Renard en Creuse

Auteur : Laurence Filloux, association CAUSA

Créé le 10/01/2016  

À l'attention : de Monsieur le Préfet de la Creuse

Le renard est classé « espèce nuisible » pour des raisons fallacieuses :


- Le renard transmet la rage : "la rage du renard a été éliminée en 2001» source Ministère des Affaires Sociales, de la Santé, et du Droit des Femmes (mise à jour 07/12/2015)


- Le renard mange les poules : Il suffit de mettre les poules à l'abri le soir dans un poulailler clôturé


- Le renard chasse le gibier d'élevage : les chasseurs n’entendent pas partager avec le renard, les perdrix et autres faisans relâchés dans la nature et mal armés pour y survivre.


- Le renard prolifère : Faux, il a la capacité de s'auto-réguler. Le nombre de femelles fécondées et de renardeaux par portée peuvent varier fortement en fonction de l'abondance de nourriture. Ils adaptent leur densité en fonction des ressources du milieu, comme toute espèce sauvage.


Pourtant, et pour ne donner qu'un seul exemple allant dans le sens de l'utilité du renard ou tout simplement de le laisser vivre en paix, il assure chaque année à lui seul la destruction de 3 000 à 6 000 rongeurs. Il est le principal prédateur du rat-taupier (ou campagnol terrestre) qui prolifère de manière inquiétante, notamment en Creuse.


Quelques départements comme la Nièvre, la Corse, la Savoie, et toute la Franche-Comté ont d'ores et déjà déclassé le renard, avec pour conséquence une baisse importante de la population des rats taupiers, sans pour autant avoir eu à faire face à une prolifération du renard.


Mais la Creuse, soumise au lobby des chasseurs, préfère avoir recours à un pesticide hautement toxique, la bromadiolone, pour détruire ces rongeurs. Il provoque des hémorragies internes mortelles et fait des ravages dans la faune sauvage par mortalité secondaire (buse, milan royal etc ..), mais aussi parmi les animaux domestiques, chiens et chats, et la faune aquatique, avec des risques avérés pour les enfants attirés par la couleur du poison.


Le renard peut être détruit par piégeage, tir ou déterrage. Lors des chasses à courre, ils sont traqués puis déchiquetés vivants par les chiens.


Son statut d'espèce "nuisible" est défini par arrêté ministériel sur proposition du préfet de chaque département qui en fait la demande. Ce classement n’est ni obligatoire ni automatique.


En signant cette pétition, je demande la réhabilitation du renard et son retrait de la liste des espèces classées nuisibles en Creuse.