Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Pas de régularisation, pas de réelle protection !
Pétition

Pas de régularisation, pas de réelle protection !

Pas de régularisation, pas de réelle protection ! Pétition
376 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Citoyen
Destinataire(s) :
Maggie De Block ( Ministre pour l'Asile et la Migration), Philippe Goffin (Ministre des Affaires Etrangères)
La pétition
   Pas de régularisation, pas de réelle protection.

En ces temps de crise, nous avons tendance à laisser de côté les sujets sur la table depuis plus longtemps. Mais aujourd’hui, comme hier et avant-hier, il se passe quelque chose de grave, toujours en lien avec la nouvelle crise pandémique.

Le coronavirus est partout. Les mesures prises par les différents gouvernements européens ne suffiront pas. Pourquoi ? Parce que le mot « confinement » n’est valable que pour les personnes ayant un endroit où se confiner… Le citoyen belge est tenu de rester chez lui. Lorsqu’il n’a pas de chez lui, il est invité à contacter un des nombreux centres mis en place par différents associations. En lui prêtant un cadre de vie, la Belgique le protège. En acceptant d’y aller, il protège la Belgique. Mais qu’en est-il de toutes ces personnes qui ne demandent qu’à être elles aussi citoyennes ?

Cela fait plusieurs années que le gouvernement belge fait face à un problème sociétal : la crise migratoire. Nous ne parlerons pas des articles de loi qui sont silencieux pour des raisons économiques. Nous entendons par cela :

Droit d'asile:


Article 14 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)
: « Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. »

Interdiction de torture, de traitements inhumains ou dégradants:


Article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH)
: « Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants. »

Interdiction d’expulsions collectives:


Article 33 de la Convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés
: «Aucun des États Contractants n’expulsera ou ne refoulera, de quelque manière que ce soit, un réfugié sur les frontières des territoires où sa vie ou sa liberté serait menacée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques.»

Article 4 du Protocole 4 de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH)
: «Les expulsions collectives d’étrangers sont interdites.»

Nous ne parlerons pas des chiffres de mortalité dus aux politiques migratoires dignes de l’extrême droite, ni des chiffres de mortalité dus au coronavirus, qui se comptent en dizaines de milliers chacun, à présent.

Nous ne parlerons pas de la honte que nous, citoyens, ressentons lorsqu’on nous identifie aux décisions gouvernementales prise en notre nom.

Nous ne parlerons pas non plus des erreurs qui ont pu être commises par les dirigeants belges à propos du Covid 19.

Non.

Nous parlerons du lien entre les deux.

Nous parlerons. Nous parlons.

Nous parlons du Portugal, qui a pris la décision de régulariser tout migrant vivant sur le sol portugais. Pour protéger le nouveau citoyen, pour protéger l’ancien également. Le nouveau Portugais aura donc accès aux soins de santé aux aides sociales, à condition de présenter leur demande de régularisation aux services publics. Ils pourront ainsi ouvrir un compte courant, signer un contrat de travail, ou obtenir des allocations.

En effet, le Portugal est favorable à l’arrivée de migrants, souvent prêts à travailler là où le Portugais ne le veut plus. En effet, le coronavirus ne peut être vaincu entièrement que si les conditions médicales sont optimales pour toutes et tous. Mais ne sommes-nous pas dans la même situation que ce pays ?

A l’heure où la Belgique compte près de 140 000 emplois vacants. A l’heure où le coronavirus continue de se propager, d’emporter des vies. Ne pensez-vous pas qu’il est temps pour la Belgique de se protéger, non pas en renvoyant les migrants des pays d’où ils viennent, mais en les acceptant parmi nous, en les intégrant à notre model sociétal, et en leur offrant la sécurité ? Aucune éradication d’une pandémie n’est possible si tous les occupants du territoire ne suivent pas les mêmes lois. Le citoyen belge suit les règles de confinement, tandis que le migrant suit les règles de survie.

Nous sommes dans une période de solidarité, et de protection envers tous nos semblables. Tenons-nous-en à ces mots.

Mesdames et Messieurs les Décideurs, nous vous demandons de suivre le modèle portugais et de régulariser pour mieux protéger.

Merci de votre attention
376 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
64 commentaires
Charlotte - Le 01/04/2020 à 23:36:36
Il faut montrer l'exemple quelque part. Le Portugal a commencé, alors on suit le mouvement, on régularise les immigrés!
0
Le 02/04/2020 à 11:38:21
Une évidence !
1
Le 02/04/2020 à 14:54:34
NON AUX ENVAHISSEURS .. JE SUIS CHARLES MARTEL ! PAUVRE FRANCE, QU'EST ELLE DEVENUE AUJOURD'HUI :'(
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Pas de régularisation, pas de réelle protection !