57 496 714 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Politique

Signez la pétition

Déjà 14.930 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Présidentielle et emplois fictifs : vers un nouveau scandale ?

Présidentielle et emplois fictifs : vers un nouveau scandale ?

Auteur : Jean Coussan

Créé le 25/01/2017  

À l'attention : de Monsieur Jean- Jacques Urvoas, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux

Monsieur le Ministre,

Il est hélas d'usage, en période pré - électorale, de voir fuser de toutes parts coups bas et malveillance.

Des informations émanant d'organes de presse dont la crédibilité n'est plus à prouver affirment que Madame Pénélope Fillon, épouse du candidat éponyme, aurait pendant été, pendant plusieurs années, rémunérée entre autres par le contribuable pour une fonction qu' elle n'aurait jamais exercée.  

Si les faits venaient à être confirmés, Madame Fillon et son employeur, François Fillon, se seraient alors rendus coupables du délit de détournement de fonds publics, réprimé par l'article 432-15 du Code pénal, et donc passibles de DIX années de prison et UN million d'euros d'amende.

Peut-on raisonnablement élire à la plus haute fonction de l'Etat un candidat susceptible d'être un jour condamné de la sorte ?

Il n'appartient pas au citoyen de présupposer l' éventuel bien fondé de ce qui n'est à l' heure actuelle qu'une rumeur.

Il est par contre parfaitement fondé à connaître la position de la Justice à ce sujet, et plus encore à l'heure où va se jouer l'avenir de notre pays au travers des prochaines élections présidentielles.

Certes, on rétorquera que le "temps judiciaire" n' est pas le "temps politique", et qu'une enquête sérieuse ne saurait aboutir avant ..... un temps certain ( ou .......un certain temps comme l' aurait dit Fernand Raynaud )!

Las, Monsieur. Votre Président, notre Président actuel, nous avait promis une "République irréprochable" ! Vous êtes son Ministre, vous êtes donc notre obligé !

Il ne faut pas des mois et des années pour vérifier si un emploi a bien été tenu ou pas. Tout cela se fait généralement en quelques jours pour le commun des employeurs et des salariés. Pourquoi faudrait-il des mois et des années lorsqu'il s' agit de personnages publics ?

La Justice a habituellement bien moins de scrupules à juger en comparution immédiate les supposés auteurs quelques heures seulement après l' exécution de leur délit.

Je vous demande, Monsieur le Ministre, qu'une information judiciaire soit ouverte immédiatement pour clarifier cette affaire : soit ces accusations font totalement infondées, et leurs auteurs devront en répondre, soit il apparaît qu' elles ne le sont pas et Justice doit être rendue.

Il ne s'agit plus, Monsieur le Ministre, de vous réfugier derrière le bien commode  "temps judiciaire", mais d' affronter vos responsabilités devant le " TEMPS CITOYEN "!