Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires COVID-19 Lancer une pétition
Pétition

PMA sans père : Papa t'es où ?

Pétition

PMA sans père : Papa t'es où ?

57.281 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur(s) :
La mobilisation unitaire "Marchons Enfants"
Destinataire(s) :
M. le Président de la République, Emmanuel Macron
La pétition
Mises à jour

Appel au Président de la République pour le respect des droits de l’enfant


Monsieur le Président de la République,


Nous en appelons à vous pour la protection des droits de tous les enfants.


Le gouvernement a lancé le processus parlementaire en vue de la légalisation de la procréation médicalement assistée (PMA) en l’absence de père pour l’enfant et sans motif médical.


Cela signifie que, délibérément, la République priverait des enfants de père pour toute leur vie.


Depuis 1917, la République française veille en particulier sur les Pupilles de la nation – orphelins de père pour la plupart -. C’est évidemment parce que la nation est consciente de ce que cela représente pour un enfant.


Mais en 2020, sous votre responsabilité, la République pourrait, à l’inverse, légiférer pour faire délibérément des enfants orphelins de père ? Voilà qui serait une terrible injustice.


Concrètement, d’après l’estimation de la ministre de Santé, Agnès Buzyn, cela ferait 2000 nouveaux orphelins de père chaque année. Et si l’on regarde l’exemple des quelques pays qui ont étendu la PMA, cela montre que, au bout de quelques années, on pourrait aller jusqu’à 7000 nouveaux orphelins par an, c’est-à-dire, sur dix ans, 70.000 enfants sciemment privés de père...


La PMA sans père irait à l’encontre de notre devise nationale : elle ne respecterait pas la liberté de l’enfant, l’absence de père lui étant imposée volontairement ; elle créerait une inégalité nouvelle entre les enfants qui auraient un père et une mère et les enfants dont le père serait effacé jusque sur leur acte de naissance ; elle serait contraire à la fraternité, c’est-à-dire à la solidarité due par la société à tous les enfants.


Si la maternité est humainement fondamentale, la paternité l’est tout autant, et toutes les deux sont fondatrices de la fraternité.


Quant à prétendre, sur l’acte de naissance d’un enfant, qu’il aurait deux mères, ce serait un mensonge d’Etat. La co-maternité n’existe pas. S’il est élevé par deux femmes, la réalité, c’est que l’enfant est élevé par sa mère et la conjointe de celle-ci, c’est-à-dire une belle-mère.


En outre, si la PMA était autorisée pour des femmes fécondes, la médecine deviendrait une prestation de service pour réaliser nos désirs individuels. Et nul n’est dupe : après la PMA sans père viendraient tôt ou tard la PMA post-mortem, la gestation pour autrui (GPA), etc.


En effet, si l’on en arrive à nier qu’un père est essentiel dans la vie d’un enfant, demain, on prétendra aussi que des femmes se sentent utiles et s’épanouissent en étant mères porteuses. Certains osent déjà tenir de tels propos !


Par ailleurs, le manque de dons de gamètes est tel, en France, que les couples souffrant d’une pathologie de la fertilité et ayant besoin d’un don doivent déjà attendre de longs mois. Et l’expérience montre que les campagnes d’appel à dons sont inefficaces.


Aussi, comme tous les pays qui ont étendu la PMA, si la France allait dans ce sens, elle se mettrait aussitôt à acheter du sperme aux pays qui rémunèrent les hommes : elle participerait dès lors au commerce international d’éléments du corps humain. Ce serait non seulement contraire au principe fondamental de non marchandisation du corps humain, mais surtout indigne de notre humanité et du pays des droits de l’Homme !


Je vous demande solennellement :



  1. d'établir un moratoire sur ce projet de loi ;

  2. d'appliquer le principe de précaution à la procréation et à la filiation humaine ;

  3. de développer une politique de lutte contre l’infertilité et pour la fécondité ;

  4. d’inscrire l'interdiction de la GPA dans la Constitution française et de contribuer à l'abolition internationale de cette pratique.

Le 10/03/2020 :

POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI ANTI-ETHIQUE

RASSEMBLEMENT LE 10 MARS PRES DE L'ELYSEE

La Manif Pour Tous et les associations partenaires de Marchons Enfants donnent RDV à tous les Parisiens et Franciliens pour interpeler le Président de la République :

Mardi 10 mars, à partir de 19hPlace Clemenceau, Paris 8e

A proximité de l'ElyséeMétro Champs Elysées-Clemenceau, Concorde ou Invalides

Retrouvez toutes les informations ici : 
https://www.lamanifpourtous.fr/retour-sur-les-actions-marchons-enfants-du-8-mars

---------------------------------------------------------------------------------------

Albéric Dumont l’avait annoncé lors de la manifestation du 6 octobre :
 si un dialogue ne s’ouvrait pas avec le Président de la République, si les implications et conséquences de la PMA sans père n’étaient pas enfin prises en compte, des actions d’ampleur toujours plus grandes auraient lieu le week-end du 30 novembre et le dimanche 19 janvier.

Depuis le 6 octobre, le silence est complet : pas un commentaire sur le projet de loi bioéthique ni sur l’immense opposition qui s’est exprimée. Sans doute un silence embarrassé face au succès de la manifestation, mais aussi un silence contradictoire : même dans leurs longues interviews au JDD – des 6 octobre et 10 novembre – le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ne disent pas un mot de la PMA alors qu’ils répondent à des questions sur l’ensemble des réformes urgentes pour la France. Si le projet de loi bioéthique est si peu important à leurs yeux, si eux-mêmes considèrent que ce n’est pas une réforme nécessaire, raisons de plus pour retirer ce projet de loi.

Comme prévu donc, les dates annoncées seront marquées par des actions d’ampleur auxquelles Marchons Enfants vous invite à participer :

  • Le week-end du 30 novembre-1er décembre, des piquets de mobilisation pour les droits de l’enfant seront installés sur tout le territoire.
  • Le 19 janvier, une manifestation nationale est prévue à Paris.

Pour ce week-end du 30 novembre, vous trouverez sur la carte en ligne ci-contre tous les départements concernés par des piquets. Vous trouverez dans les jours à venir les lieux de ces piquets de mobilisation : grâce à la carte interactive, vous pouvez trouver le piquet le plus proche de vous, ainsi que l’adresse mail du responsable.

Ces piquets, qui concrétiseront partout en France l’opposition au projet de loi bioéthique et la volonté de respecter l’être humain, se situeront sur des lieux d’échanges et de passages. Vous serez accueilli par des équipes motivées, prêtes à vous informer et à dialoguer avec vous : venez rencontrer, soutenir les équipes, et pourquoi pas les rejoindre et les aider pour ce week-end exceptionnel.

Ces piquets permettront bien sûr de s’adresser directement aux Français, de les alerter pour ceux qui ne sont pas encore au courant du contenu du projet de loi, de les inviter à signer la pétition « Papa t’es où ? » et de les appeler à se joindre à la mobilisation nationale du 19 janvier.

Et justement, si ce n’est pas encore fait, pensez à signer la pétition en ligne à l’attention du Président de la République. Mais si vous préférez la signer dans sa version papier, vous pourrez le faire sur les piquets de mobilisation du 30 novembre-1er décembre.

Félicitations, votre signature est maintenant validée.

Vous pouvez aussi nous aider à diffuser cette pétition à d'autres citoyens engagés qui pourront la lire et se mobiliser à nos côtés.

Grâce à votre contribution, nous avançons vers la victoire !

50 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 5000 soutiens potentiels.
25 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 2500 soutiens potentiels.
10 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 1000 soutiens potentiels.
5 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 500 soutiens potentiels.
166 commentaires
Farid - Le 24/02/2020 à 15:48:35
J'adhère complètement au principe.
Merci aux organisateurs.
0
Ferréol - Le 14/02/2020 à 10:36:09
car il faut protéger le plus faible
0
Marie-antoinette - Le 05/03/2020 à 21:49:11
c'est un devoir de justice
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs