119 859 491 signatures sur MesOpinions.com

Félicitations, votre signature est maintenant validée.

Pétition : Mettre fin immédiatement à un déni de démocratie évident et éminemment dangereux

Mettre fin immédiatement à un déni de démocratie évident et éminemment dangereux

Auteur : Laroverre

Créé le 22/05/2019

À l'attention : Les "grands médias", dits "mainstream"

Les Français se sont vu confisquer leur vote par le scélérat traité de Lisbonne ; aujourd’hui ils sont à un tournant de notre destin avec les élections européennes qui voient s’opposer un nombre indécent de listes et une majorité de listes ‘leader’ qui prônent, peu ou prou, toutes la même chose : plus ou mieux d’Europe (comprendre plus ou moins d’Union Européenne). Seuls deux ou trois petits partis s’opposent à cette vision en argumentant de l’impérieuse nécessité de quittercette Union Européenne (UE) trop éloignée des peuples et de ce qu’ils attendent…


La sortie éventuelle de l’Euro et/ou de l’UE est un sujet complexe et technique si l’on veut véritablement en appréhender les tenants et les aboutissants. Il n’est pas inopportun ou superflu puis qu’un certain nombre d’économistes éminents ont pris parti, et non des moindres puisqu’il s’agit de prix Nobel, pour faire litière de cette construction européenne élaborée en dépit du bon sens pour ne pas dire à total contresens.


Or à quoi assiste-t-on aujourd’hui : à des débats bâclés, tronqués pour ne pas dire manipulés à travers un déni de démocratie patent et totalement inacceptable ; en effet aucun débat contradictoire sérieux n’a été offert au grand public afin qu’il se fasse sereinement une opinion sur les avantages et les inconvénients des deux thèses en présence !


D’un côté un petit nombre d’intervenants s’évertuent à expliciter dans les détails leur position concernant les nécessités de sortir de l’UE et de l’Euro, et des bienfaits que pourrait en retirer la Nation, de l’autre on a le droit à se voir asséner des argumentaires préfabriqués, entièrement bouclés et succincts, toujours les mêmes, réitérés à l’infini par les médias « mainstream » générant de vrais dialogues de sourds, source de malaise pour l’électeur de bonne volonté.


Il est clair qu’une certaine « upper class mondialisée, branchée affaires » a intérêt à promouvoir cette Union technocratique qui va dans le sens de leurs intérêts et qu’un certain nombre d’élus européens seront très contents de pouvoirs toucher d’attrayants émoluments, grâce à de telles sinécures, sans que leur responsabilité soit vraiment engagée ; sachant parfaitement que les bouleversements en profondeur sont impossible et que l’essentiel des pouvoirs se trouvent concentrés dans le Conseil des Ministres européens et la Commission européenne, composée de membres cooptés…


Tout ce petit monde, organisé dans les entrelacs de l’entre-soi s’appuie sur réseaux de financiers, de chefs d’entreprise et d’avocats d’affaires, de cabinets de consulting, de journalistes etc. bardés d’armada de « spécialistes de la com » qui ne jurent que par « baseline » et « pitch » ; c’est la raison pour laquelle il convient d’appliquer ces techniques aux opposants qui, eux, ont du mal à se sortir des arcanes classiques de la rhétorique en présentant le descriptif synthétique de leurs arguments :



  • Tout est verrouillé puisque toute modification de traité ne peut se faire qu’à l’unanimité des gouvernements et de leurs parlements ; l’historique démontre d’ailleurs brillamment que toutes les incantations relatives à une « autre Europe » sont restées lettres mortes !

  • La perte massive de la souveraineté de la France dans de nombreux domaines, avec son corollaire :

  • Qu’elle a subi, et continuera à subir, l’évolution d’un ‘Euromark » qui ne correspond pas aux parités de marché de l’Eurofranc, l’obligeant à compenser son impossibilité à dévaluer sa monnaie par une montée des dépôts de bilan d’entreprises françaises, une augmentation du taux de chômage et une baisse des rémunérations des Français,

  • La continuation, hautement préjudiciable, de cette politique mondialiste de diminution des coûts salariaux au profits du développement de super profits, susceptibles de s’investir dans des paradis fiscaux.


Pour ces raisons, les signataires demandent instamment que soient organiser deux grands débats contradictoires, d’au moins deux heures chacun, entre les deux tenants, pour le moment majoritaires, de cette UE renforcée ou réformée et les deux principaux représentants des partisans de la sortir de l’Euro et/ou de l’UE, au risque de devoir annuler les élections européennes.   

Vous pouvez aussi nous aider à diffuser cette pétition à d'autres citoyens engagés qui pourront la lire et se mobiliser à nos côtés.
Grâce à votre contribution, nous avançons vers la victoire !

Cliquez sur le montant de votre choix :

50 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 5000 soutiens potentiels.
25 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 2500 soutiens potentiels.
10 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 1000 soutiens potentiels.
5 €
Cliquez ici, la pétition sera diffusée à 500 soutiens potentiels.

Plus votre contribution sera importante, plus ceux qui verront cette pétition seront nombreux et pourront la signer.

En cliquant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et les Mentions légales de MesOpinions.com