Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Le manifeste des citoyens en situation de handicap
Pétition

Le manifeste des citoyens en situation de handicap

Pétition
1.313 signatures
Auteur
Auteur(s) :
Sophie Ingallinera
Destinataire(s) :
Tout public
La pétition
Actualité(s)
LE MANIFESTE DES CITOYENS EN SITUATION DE HANDICAP -CONTRIBUTION AU GRAND DEBAT NATIONAL

A FAIRE CIRCULER

PREAMBULE : 

Au moment où notre pays doit se réinventer en profondeur dans un Grand Débat National, nous, citoyens handicapés, affirmons que notre place est une des clés du renouveau pour refonder la démocratie pour qu’émerge une nouvelle société véritablement respectueuse des personnes autrement capables. Le monde a changé. De nouveaux partis ou mouvements apparaissent un peu partout dans le monde et la jeunesse est en quête d'une nouvelle grammaire politique. Face aux défis sociaux, environnementaux, culturels, économiques et politiques de notre époque, nous, citoyens handicapées libres de toute attache partisane, voulons prendre toute notre part à la construction d’un futur fraternel, solidaire et juste. C’est l’ambition qui anime ce manifeste et qu’il veut porter avec tous ceux qui font le choix de l’action au service du bien public. Tous les êtres humains sont potentiellement handicapés. 
Un manifeste reste un acte de protestation. Il doit être une parole libre.

C’est pourquoi nous le nommons :  

LE MANIFESTE DES CITOYENS EN SITUATION DE HANDICAP  


La France se considère comme une société démocratique évoluée et pourtant on nous discrimine dans la vie démocratique, économique, culturelle.  Nous avons choisi de ne plus tolérer l’intolérable. 
Le handicap ne nous concerne pas nous seuls. Les assemblées mènent trop souvent d’interminables débats sur des sujets secondaires. Il est temps de tenir compte des aspirations des citoyens silencieux et de les transposer en décisions politiques. La solution est de s'intéresser aux causes réelles de l’apartheid que subissent les citoyens handicapés. Les droits humains ne doivent pas être le privilège de quelques-uns. De plus en plus de Français se disent solidaires des personnes exclues, isolées, délaissées ou opprimées aussi nous espérons que les deux assemblées (Assemblée nationale et Sénat) contrairement à ce qu'elles ont trop fait dans le passé, sauront se tenir à nos côtés et non tous les trente ans. 

Par les rencontres qu’elles provoquent, les personnes en situation de handicap aident à sortir des carcans sociaux ou culturels.
Par les liens de coopération qu’elles instituent, elles stimulent l’intelligence collective et l’engagement. En offrant une alternative au chacun pour soi, les citoyens handicapés, forts de l’engagement bénévole de millions de proches, construisent une société solidaire qui fait une place à chacun. La route vers la fraternité est encore trop longue. 

Notre quotidien est réglé au cordeau avec une rigueur militaire par des organismes publics médicaux et médico-sociaux (CNSA, MDPH, mutuelles) obsédés par la rentabilité. Les personnes handicapées sont souvent considérées comme infantiles et passives. Nous ne l’acceptons plus.  Nous devons continuer la lutte pour faire valoir nos droits car il est illusoire de penser que l’on va pouvoir nous réduire au silence. Plusieurs générations ont grandi sans jamais s’exprimer.

L'individu démuni et corvéable à merci dans les ESAT qui sortait du rang était considéré comme un rebelle asocial. Il faut briser le tabou de la gentillesse passive. Les hommes politiques meurent mais nos indignes conditions de vie demeurent. 

Nous voulons une société dans laquelle on vivrait tous avec les mêmes chances ou les élus s’engageraient à promouvoir l’inclusion par tous les moyens imaginables, établissant les liaisons de la chaîne domicile-travail-loisirs.

On commémore chaque année les héros de la liberté mais qui s’est battu pour nous ?  Des secrétaires d’Etat sans budget ?
Les militants de la démocratie sociale nous ont trop souvent oubliés. Nous voulons bâtir une société qui reconnaisse la fragilité comme un atout. La véritable tragédie du handicap n’est pas située dans nos corps et dans nos esprits, elle est située dans l’indifférence, les reports de décrets d’application, de diminution de nos aides humaines et techniques, de réduction du nombre de logements adaptés, de la suppression des dates butoirs de mise en accessibilité des EPR, etc.

Nous demandons de façon impérative :

1. Que l’on mette à la disposition des personnes handicapées et des parents d’enfants handicapés et notamment en zone rurale et péri-urbaine les services et soutiens de proximité en nombre suffisant (SSE, SSIAD, services médicaux, financiers, psychosociaux, pédagogiques et éducatifs) de qualité et suffisants pour la vie autonome des adultes et celle des enfants à domicile.

2. La mise en accessibilité de tous les transports publics (cars scolaires, TER, métros).

3. La fermeture des entreprises adaptées, comme en Irlande.

4. Le renouvellement automatique des aides humaines (et non du taux d’invalidité) pour les personnes ayant un handicap reconnu médicalement irréversible.

5. L’amélioration de la qualification des intervenants auprès des personnes lourdement handicapées par la création de modules de spécialisation des auxiliaires de vie ou des AVS leur permettant après validation de bénéficier de meilleures rémunérations et d’une vraie carrière. Pour assurer la sortie de la précarité des accompagnants professionnels et scolaires, leur assurer un emploi stable à plein temps (35 heures).

6. L’indexation de l’AAH à l’inflation et le remplacement de l’AAH par un revenu d’existence imposable équivalent au SMIC pour les personnes handicapées dans l’incapacité de travailler par une commission (médecin du travail, médecin traitant, psychologue, employeurs).

7. Le renforcement de la politique du handicap du ministère de l’Education nationale : sous la responsabilité des chefs d’établissement, réduction du nombre d’élèves par classe en proportion de l’effort d’accueil d’élèves handicapés (la nature de la déficience sera prise en considération) ; A l’horizon de 4 ans, le ministère de l’Education nationale devra payer la totalité de sa contribution au FIPHFP, avec un système dérogatoire lui permettant de payer 25% en 2019 - 50% en 2020 - 75% en 2021 et 100% en 2022.

8. L’intégration aux prestations de la CAF d’une aide à la parentalité des personnes handicapées ayant un enfant.

9. L’encouragement de la conjugalité des couples dont l’un des deux est en situation de handicap en dissociant les revenus du conjoint du calcul de l’AAH.

10. L’ajout au chèque de pénalité pour le non-emploi de personnes handicapées une prime pour le dépassement du taux de 6%. Le handicap participe à responsabiliser le management, à fédérer les équipes, à apporter la diversité. Les unités manquantes doivent être remplacées par les unités présentes.

11. La création de conseils régionaux consultatifs des citoyens handicapés nous assurant une véritable liberté d’expression. Ils seront un acteur collectif incontournable indépendant sur les questions du handicap et une force de propositions.

12. La prise en compte des transformations de notre société en associant étroitement les personnes handicapées aux recherches (robotique, intelligence artificielle, génome humain, cours sur le net, transmissions des savoirs, cerveau humain, neurosciences, exigences des assurances…)

13.L’ouverture d’un grand débat sans tabou sur les assistants sexuels.  

Nous, citoyens porteurs de handicap, visibles ou non, venus d’horizons différents, lançons aujourd’hui un appel pour transformer profondément les institutions et les politiques. Il peut être signé en ligne par tous les citoyens et les citoyennes qui s’y reconnaissent. Il peut être repris et amélioré par tous y compris les mouvements politiques.


Adresse de la pétition : https://www.mesopinions.com/petition/sante/manifeste-citoyens-situation-handicap/59369
1.313 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
190 commentaires
Brigitte - Le 30/01/2019 à 23:17:09
Eh bien voilà nous sommes maintenant de plus en plus nombreux à réclamer plus d'équité et plus de moyen.
0
Pascale - Le 31/01/2019 à 02:09:01
J'ai un enfant en situation de handicap. Il est temps que les consciences s'éveillent sur les difficultés d'insertion sociale et professionnelle lorsque l'on est déclaré handicapé et que la société fasse une place digne de ce nom à toutes les personnes atteintes de handicap, quel qu'il soit.
0
Claude - Le 31/01/2019 à 12:27:56
Votre plaidoyer est argumenté, complet et de manque pas de propositions concrètes. Il est simplement dommage que votre première phrase décrive la situation des handicapés, partout dans le Monde jusqu’au 15ème siècle et sous le régime nazi. Nous n’en sommes plus là depuis longtemps en France et cette exagération, peut provoquer un blocage pour la lecture et l’adhésion à tout ce qui suit. A vouloir rendre coupables et responsables ceux qui vous ont précédé, sans distinction honnête des efforts qui ont été faits, allonge encore le trop long chemin vers la fraternité.
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Le manifeste des citoyens en situation de handicap