Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Lettre ouverte aux candidats des présidentielles : campagne décevante, médiocre, loin des enjeux
Pétition

Lettre ouverte aux candidats des présidentielles : campagne décevante, médiocre, loin des enjeux

Lettre ouverte aux candidats des présidentielles : campagne décevante, médiocre, loin des enjeux Pétition
28 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Bajard Pierre
Destinataire(s) :
partis politiques
La pétition
Dans un contexte international incertain, une situation nationale dégradée, la campagne présidentielle française affiche les intentions décevantes et médiocres des postulants.

Loin des enjeux qui sont devant nous. Après un constat partagé, cette pétition à l'ambition illusoire de tenter d'unir les pauvres ressources en présence de notre petite nation pour, un projet ambitieux, collectif, au delà des clivages, impératif à la sauvegarde de notre culture et au peu d'influence nécessaire à la contribution d'un monde meilleurs pour nos enfants mais pas seulement.

Le vote blanc est nul c'est bien dommage.

Lettre ouverte à nos candidats à la présidence de la République


Le constat de quarante années d’échec, et une campagne décevante, minable face aux enjeux.


Le chômage est à son maximum et ne cesse de progresser entraînant avec lui la précarité.


Trois millions de chômeurs et six millions de personnes sans travail.


C’est une menace pour notre devenir et le bien vivre ensemble, un plongeon dans la médiocrité.


L’endettement de l'État, des entreprises, est colossal puisque il dépasse les 100% du PIB mais ce qui est plus grave, les réserves de change et d’or ne le compensent plus. Cocorico nous sommes dans le trio de tête des pays les plus endettés de ce point de vue. Cette évolution a monté d’un cran de 10% au passage de l’euro puis de 30% suite à la crise de 2008, en progression constante de 4% par an malgré la chute des cours de pétrole (0.8%) et la décentralisation.


En effet, la note grimpe aussi au niveau des collectivités locales (5% du PIB) et de la sécurité sociale (7% du PIB). Le coût du remboursement par ces temps cléments est de 45 milliards soit 2.5% du PIB, plus important que le budget de la défense plus de deux fois la contribution à l’Europe ; et ceci risque d’exploser avec le cours du pétrole. Un CAC 40 détenu à 40% par les étrangers.


Ces dix dernières années la désindustrialisation est impressionnante, en déplaçant la pollution. Heureusement le nucléaire tient encore un peu, la déréglementation sur les entreprises de réseaux, de l’agriculture, la transition écologique manquée, la perte des savoirs faire vitaux, l’indépendance amoindrie, la civilité mise à mal au quotidien.


Le service obligatoire de la nation envers ses administrés est en défaut.


Même l’éducation n’atteint pas le niveau compatible au partage de la civilité.


C’est la base de notre constitution, assurer un travail à chacun pour vivre dignement c’est un devoir qui ne peut se solder uniquement par une indemnité.


Pourtant la France se donne les moyens :


Nous avons plus de 600 000 élus, dont députés, députés Européens et sénateurs, 2.5 milliards, 0.8%du PIB ; 6 millions de fonctionnaires soit près de 30% de la population active et 13% du PIB. Sans oublier 35 000 journalistes, 3 fois la moyenne mondiale. Il y a dysfonctionnement majeur.


Les politiques de droite comme de gauche ont lamentablement échoué aux résultats France, en remerciant honteusement leurs partisans toujours croissants, en guise de sanction.


C’est de la faute de, nous, électeurs Français, qui mettons au pouvoir une proportion suffisante de représentants, malsains, incapables de défendre les intérêts de la France au sein des institutions Européenne et mondiale. Ce sont nos élus et gouvernements qui nous ont conduit ici.


Comment obtenir le moindre marché dans une communauté Européenne de tricheurs à laquelle par orgueil nous avons laissé le pouvoir. La différence au niveau social est telle que même sans les charges, le SMIC français est trois fois moins compétitif que dans les pays de l’Est ou ceux de l’Afrique du Nord de la Turquie ; sans parler de la Chine et de l’Inde, convaincues de revanche.


Dans les Vosges il est courant d’acheter à moitié prix son bois de chauffage venu de Pologne. Souvent  des prestations complètes sont effectuées en commando, mais rentables.


Nous importons prés d’un million de voitures de plus de ce qui est fabriqué en France.


De  simples visites de chantiers montrent que le scandale des travailleurs détachés en infraction (et d’autres illégaux) est généralisé par les entreprises de notre territoire, pour souvent survivre.


Nos plus proches pays concurrents au social,  appliquent en toute légalité le dumping fiscal.


La formation est un leurre indispensable certes, qui finira par augmenter la compétence de nos sans emploi, qui devront chercher ailleurs. Si au moins l’éducation humaine progressait.


Constat qui au passage met en brèche tout le programme de la droite et du Medef, mais aussi une grande partie de celui de la gauche socialiste, notamment : l’illusion du salaire minimal pour tous…une injure a bien y réfléchir, de la taxe carbone et des positions xénophobes.


Les bienfaits d’ouverture des marchés ont montré leur limite, la sous-traitance des basses besognes afin d’exceller dans l’ingénierie ne tient pas, les cessions de savoir faire entrainent à terme la cession ou le rachat aussi des bureaux d’études et là tout est perdu.


Avec la destruction de l’emploi, le rapport entre les salaires les plus élevés et les plus faible ne cesse de croitre, 150 aujourd’hui sur notre territoire, et devient intolérable, aussi bien que l’évasion fiscale et les dispositifs Européens notamment dits d’optimisation. Le menu peuple souffre c’est une des raisons du BREXIT.


C’est clair, nous sommes dans la logique de spirale de dépendance. La nation est engluée dans le système néolibéral violent à l’œuvre, particulièrement mis en place au sein de l’Europe qui privilégie le boursicoteur à l’ingénieur, au profit des multinationales capables aujourd’hui de défier les états. France condamnée à devenir une proie enviée et facile. La loi du plus fort.


La Troïka nous conditionne à céder nos biens les plus vitaux et prégnants: eaux, énergie, pour l’alimentation la « mal bouffe « est déjà de fait, en bons soldats nos responsables s’appliquent en la matière, et souvent rajoutent la deuxième couche de précaution. L’efficacité et le réalisme à la Française défaillent, victime de ses propres contradictions et guerres idéologiques intestines.


La montée des populismes, l’arrivée de Mr TRUMP, les velléités Asiatiques, la Russie  conquérante, démontre que l’on a besoin d’une Europe unie partageant les mêmes valeurs humaines et sociales, non seulement pour se protéger mais pour remplir son devoir envers les peuples en difficulté. Encore  faut-il en avoir les moyens.


Cette Europe nous a été volée. Il est urgent de la reconsidérer.


Cette campagne présidentielle a pour mérite de montrer ouvertement aux citoyens la pauvreté des programmes : partisans, inefficaces à coup sur.


Ils sont loin d’être à la hauteur des enjeux pour tenter de sauver notre culture et la paix, sur notre territoire menacée, d’impacter notre influence en Europe et dans le monde.


Pour ce faire il faut une France forte, capable de s’unir pour reconquérir au plus tôt  la satisfaction de ces besoins vitaux, par le TRAVAIL et l’effort, ou tous ses citoyens doivent pouvoir contribuer. Force et indépendance sans laquelle rien n’est possible.


L’ampleur des dégâts est telle qu’il serait nécessaire de mobiliser l’ensemble des partis pour la construction des objectifs pertinents fédérateurs, les maux sont connus.


Peut-on espérer enfin des élus responsables, intégrés, humbles et grands, capables de bâtir collectivement le projet français qui répond à ce constat.


Relevez la défense de notre idéal français laminé.


Montrez-nous autre chose

28 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
6 commentaires
Marie-jose - Le 24/01/2017 à 08:46:38
Je ne pense pas que nos politiques soient déconnectés ou inconscients ou indifférents.Par contre, ils sont impuissants face à la loi du plus fort qui sévit partout dans le monde du fait de la surpopulation et donc de la raréfaction des ressources.Où allons-nous,pauvre humanité?
4 2
Yves - Le 23/01/2017 à 17:53:50
que des candidats deconectés de la realité qui se foutent ouvertement de la gueule des sans dents de la france du bas et ne pensent qu'a leurs confort et leurs comptes en bank
2 2
Bernard - Le 24/01/2017 à 10:22:10
Ces réflexions sont justes ; ce système aveugle fonce dans le mur
et les politiques semblent l ' ignorer ,
gouvernant sans vue futuriste , et , ainsi , ne faisant qu ' accroitre la
problematique . Ils seront responsables de l 'explosion , qui ,
si l 'on continue sur ces shémas , finira malheureusement par arriver , ce qui n 'est pas souhaitable car synonyme de violences inutiles .
1 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Lettre ouverte aux candidats des présidentielles : campagne décevante, médiocre, loin des enjeux