64 659 504 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Politique

Signez la pétition

Déjà 138 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Laissez accoster les bateaux de croisière

Laissez accoster les bateaux de croisière

Auteur : lana loeber guide conférencière

Créé le 14/10/2017  

Mise à jour

À l'attention : Laurent Delaporte

Laissez les bateaux de croisière accoster !


Par cette lettre nous exprimons notre étonnement concernant des actions surprises qui règnent ici et là en France et notamment au port du Havre.


Nous sommes guides conférenciers et nous travaillons en Normandie. Le Havre étant un des grands ports d’escale en France, notre activité est dépendante de l’activité portuaire. Cette activité est fortement perturbée par les actions à répétition, dont certaines sont organisées à la surprise générale.


Nous savons que les ordonnances sur la Loi Travail entraînent des mécontentements, et nous connaissons le droit de action ; par exemple pour le 11 octobre 2017, un préavis a été déposé, et nous savions que nous ne pourrions pas travailler ce jour-là.


Mais le samedi 07 octobre, une action imprévue est décidée le matin alors qu’une escale du navire Azura de P&O est prévue. Le bateau est refoulé, des milliers de  passagers et membres d’équipage ne peuvent accoster au Havre. En conséquence, l’agence de voyage réceptive, qui avait prévu d’employer des dizaines de travailleurs salariés ou indépendants se voit contrainte d’annuler le jour même tous ses prestataires. Le lundi 10 octobre, à nouveau un bateau de croisière, le Aida Prima est refoulé avec les mêmes conséquences. Et ces cas ne sont pas exceptionnels mais à répétition.


Les dommages subis sont considérables, autant pour le secteur économique (restauration, services, entreprises de transport, sites touristiques etc.) que pour les guides qui ne sont payés qu’au service effectué. Par quel motif une telle action se justifie-t-elle ? Ces actions surprises n’ont rien à voir avec une défense des avancées sociales. Au contraire, ces actions surprises sont contraires à la loi, menée par une minorité et imposée aléatoirement aux guides, aux passagers et aux acteurs économiques en tout genre. Laissez donc les bateaux de croisière accoster !


Nous ne voulons pas polémiquer, nous voulons juste que les lois soient respectées : les préavis doivent être déposés dans les temps et remis aux entreprises dont l’activité est liée à celle du port. Empêcher les navires de croisières d'accoster au port du Havre a des conséquences locales désastreuses.


 


Nous ne demandons pas plus, mais ce minimum doit être respecté. Nous faisons appel au gouvernement et aux syndicats des dockers pour pouvoir travailler en commun et en bonne entente.              


Les guides-conférenciers de Normandie