Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques NON à la hausse des tarifs des horodateurs à Paris !
Pétition

NON à la hausse des tarifs des horodateurs à Paris !

NON à la hausse des tarifs des horodateurs à Paris ! Pétition
1.584 signatures
Quand elle atteindra 5 000 signatures, celle pétition sera plus susceptible d’atteindre son destinataire.
Auteur :
Auteur(s) :
Lucie F, une citoyenne outrée et révoltée
Destinataire(s) :
Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris ainsi qu'à ses Adjoints.
La pétition
Depuis le 2 janvier dernier, les tarifs des horodateurs parisiens ont subi une augmentation hors du commun.

Première cible : les non-Parisiens. Ils paient désormais 4 euros de l'heure dans les 11 premiers arrondissements, contre 3,60 auparavant. Les tarifs doublent du 12e au 20e arrondissement, à 2,40 euros de l'heure.

Les Parisiens paient presque le triple : Le tarif résidentiel, 80.000 places, était de 65 centimes par jour, 3,25 euros par semaine et la carte de stationnement résidentiel était gratuite.

A partir du 1er février, la carte de stationnement deviendra payante lors de son renouvellement (45 euros par an, 90 sur 3 ans).

Depuis le 1er janvier, la journée coûte 1,50 euros et la semaine, 9 euros. Jean-Didier Berthault (UMP), vous accuse en tant qu'exécutif de "faire les poches des Parisiens" : "513 euros par an", contre 170 euros auparavant. On peut donc conclure une hausse des tarifs de presque 300 %.

Ce n’est pas tout ! Les visiteurs et résidents paient également une heure supplémentaire par jour, entre 19 et 20 heures, y compris le samedi et en août (qui était jusqu’à présent gratuit).

L'objectif, selon l'adjoint aux transports, est de "désencombrer l'espace public" au profit du sous-sol. Les résidents bénéficient, dans 49 parkings, de réductions allant "jusqu'à 50%". Mais le caractère incitatif n'est pas évident : les forfaits les moins chers descendent rarement en dessous de 100 euros par mois. De nombreux automobilistes devraient logiquement rester piégés dans la rue, avec cette hausse des tarifs.

A moins, bien sûr, de se débarrasser définitivement de leur voiture s'ils le peuvent et nous sommes d’accord que ce n’est pas vous, élus, qui prendrez le métro et choisirez de ne plus bénéficier des véhicules de fonction (payés avec l’argent de l’Etat, donc celui des contribuables, nous).

Enfin, la loi prévoit que les maires puissent déplafonner le montant des amendes d'ici un an. Selon Christophe Najdovski adjoint PS aux transports, on s'oriente vers une "expérimentation" en 2016, notamment à Paris, en vue d'une application en 2017.

L’amende, actuellement à 17 euros, pourrait alors doubler, voire davantage.
Nous, Parisiens, visiteurs réguliers ou occasionnels de Paris, qui faisons vivre cette ville au quotidien, sommes outrés de cette augmentation qui fait de nous de simples payeurs. Il s’agit uniquement de remplir les caisses de la Ville de Paris en pénalisant des personnes qui ont, pour la majorité d’entre eux, un véhicule non pas par choix mais par nécessité.

Après une hausse exorbitante de la taxe d’habitation, une fois de plus on attaque les portefeuilles déjà asphyxiés des contribuables. Par nombre d’entre nous, cette méthode est considérée comme un impôt déguisé, du racket fiscal. En effet, nous sommes en droit de nous poser des questions, puisque nous savons que ces mesures pourraient rapporter 56 M€ supplémentaires par an à la Ville.

Est-ce cela, Madame Hidalgo, une politique de gauche ? Est-ce parce-que vous avez promis de ne pas augmenter les impôts lors de votre campagne électorale que vous vous rabattez sur les tarifs des services publics ? Est-ce pour ce genre de mesures écrasantes que les Parisiens vous ont élue ? Devons-nous rappeler à notre gouvernement que c’est avec l’argent public que vous vivez correctement et vous vous permettez de prendre des décisions qui nous étouffent ?

Cette multiplication des tarifs de stationnement en fait partie. Pour 36 € par mois de stationnement, nous serions en droit d’exiger qu’un agent de la Mairie surveille nos véhicules sur la voie publique. Car en effet, bien que le stationnement soit plus onéreux, nos véhicules ne sont pas plus protégés ou surveillés qu’avant. Quel service public offrez-vous aux automobilistes contre ces sommes ?

Nous acceptons une augmentation des tarifs, qui fait partie de la vie en collectivité et de la contribution de chacun à l’entretien de la voirie, mais pas de cette envergure. Nous vous demandons donc de bien vouloir appliquer des augmentations raisonnables, qui n’excèdent pas 50% du tarif de l’année précédente.

Veuillez recevoir, Madame Hidalgo, Mesdames et Messieurs les Adjoints au Maire, nos signatures à cette pétition, qui, nous espérons, sera entendue.

Vos concitoyens unis et révoltés.

Sources : Metronews, Le Parisien et Direct Matin.
1.584 signatures
Signez avec votre email
Quand elle atteindra 5 000 signatures, celle pétition sera plus susceptible d’atteindre son destinataire.
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
160 commentaires
Le 19/02/2015 à 08:48:01
je suis OK pour cette pétition,
il faut construire des parkings souterrains, sur plusieurs niveaux.
321 0
Alex - Le 24/02/2015 à 02:16:00
Lors des prochaines élections municipales, soyez certaine Madame le Maire que chaque voix comptera. Continuez comme cela, et vous aurez la recette pour le bouillon façon Tiberi.
196 0
Bénédicte - Le 23/02/2015 à 16:47:27
La gauche coûte décidément très cher aux contribuables !
194 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques NON à la hausse des tarifs des horodateurs à Paris !