Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

La France doit reconnaître sa part de responsabilité dans la chute de la République Espagnole, elle doit justice et reconnaissance aux républicains espagnols

La France doit reconnaître sa part de responsabilité dans la chute de la République Espagnole, elle doit justice et reconnaissance aux républicains espagnols Pétition

La France doit reconnaître sa part de responsabilité dans la chute de la République Espagnole, elle doit justice et reconnaissance aux républicains espagnols

357 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Association Pour le Souvenir de l'Exil Républicain Espagnol en France - ASEREF
Destinataire(s) :
Emmanuel Macron (Président de la République)
La pétition

ASSOCIATION POUR LE SOUVENIR DE L’EXIL REPUBLICAIN ESPAGNOL EN FRANCE (ASEREF) https://www.facebook.com/groups/aseref


Rencontre d’Emmanuel Macron Président de la République française avec Pedro Sanchez Premier Ministre d’Espagne le 15 mars 2021 à Montauban (Tarn et Garonne). A cette occasion Les deux chefs d’Etat vont fleurir la tombe de Manuel Azaña Président de la République Espagnol en exil et enterré dans cette ville.


Appel des descendants, amis des républicains espagnols et associations mémorielles
à Emmanuel Macron Président de la République en visite  à Montauban le 15 mars 2021


Guerre d’Espagne, camps de concentrations en France :

Monsieur le Président de la République


 



  • La France doit reconnaître la part de sa responsabilité dans la chute de la République espagnole de par sa politique de non-intervention


  • La France doit reconnaître son attitude indigne dans l’accueil des républicains espagnols en février 1939 internés dans des camps de concentration


  • La France doit reconnaître le rôle des républicains espagnols dans les combats pour la libération de la France

En préambule, nous souhaitons la bienvenue à Pedro Sanchez chef du gouvernement d’Espagne, nous formulons le vœu que l’Espagne avance rapidement vers l’élimination de tous les symboles du franquisme et qu’elle mette fin à l’impunité des ses crimes, que les moyens soient donnés aux associations de récupération de la mémoire historique pour mener à bien les recherches des disparus assassinés par les franquistes et pour mettre à jour cette histoire largement occultée. Nous savons les obstacles qui se dressent en Espagne avec la résurgence grave de l’extrême droite mais c’est en affrontant sans concession, fermement et démocratiquement les nostalgiques du franquisme qu’il sera possible d’éradiquer les idéologies nauséabondes.


L’appel au Président de la République française


Le 13 février 1941 le dictateur Franco rencontrait Philippe Pétain à Montpellier. Ce 15 mars 2021, 90 ans plus tard à Montauban Pedro Sanchez Premier Ministre et chef du gouvernement espagnol rencontre Emmanuel Macron Président de la république française.


Évidemment, rien de comparable fort heureusement entre ces deux rencontres. Il s’agissait à Montpellier, entre Pétain et Franco deux vieux complices, de peaufiner les plans de répression à l’égard des républicains espagnols, les plans pour renvoyer en Espagne notamment les enfants réfugiés en France


Rien de comparable en effet, sauf le fait que cette rencontre de Montauban pourrait permettre, par la voix du Président de la République, de dire enfin la responsabilité historique de la France sur le déroulement de la guerre d’Espagne qui s’est conclue par la dictature de Franco et sa responsabilité pour la mort de milliers de républicains espagnols dans les camps de concentration français dès février 1939.


Ø Rappelons la décision du gouvernement de la France pour la non-intervention dès le début de la guerre d’Espagne de concert avec la Grande Bretagne, décision qui a laissé les mains libres à Hitler et Mussolini pour aider Franco à abattre la République espagnole.


Ø Rappelons le rôle héroïque des volontaires internationaux (venus de 53 pays) pendant la guerre d’Espagne dont près de 8500 français, 3000 d’entre eux sont morts au combat en terre d’Espagne pour défendre la République, pendant que dans les salons dorés de la finance française et anglaise, dans les coulisses de la politique gangrénée par ces derniers ont cherchait le moyen d’entraver la lutte de la république espagnole contre l’invasion fasciste.


Ø Rappelons, l’exil républicain espagnol en février 1939 et l’internement dans des camps de concentration français de plus de deux cent mille républicains espagnols, dès les premiers mois, sur les plages du Roussillon notamment (Argelès sur mer, Saint-Cyprien, le Barcarès…) des milliers sont morts dans ces camps, faute de soins et victimes de la répression.


Ø Rappelons que dès février 1939, le Président du Conseil Edouard Daladier et son gouvernement renvoyaient à Franco par convois entiers dans des trains réquisitionnés pour l’occasion des milliers d’espagnols qui à l’arrivée étaient emprisonnés, torturés, fusillés…


Ø Rappelons, l’esclavage qu’ont eu à subir les républicains espagnols lorsque la France en septembre 1939 payant ses fautes (non-intervention en Espagne, traité de capitulation à Munich…) devait entrer en guerre contre l’Allemagne nazi. Oui esclavage, car ces espagnols étaient sortis des camps pour remplacer à très bon marché la main d’œuvre française mobilisée pour la guerre. Ils étaient recrutés tel du bétail souvent en tâtant leurs muscles, les plus faibles étaient renvoyés dans les camps. L’indignité et l’humiliation.


Ø Rappelons que dans cette guerre de nombreux espagnols sortis des camps de concentration français, se sont engagés dans l’armée française et que nombre d’entre eux sont tombés au combat notamment à Sedan au début de l’avancée des forces nazis, la France les mettaient en première ligne comme de la chair à canon.


Ø Rappelons, que parmi les résistants, les espagnols et d’autres étrangers qui avaient été dans les brigades internationale sont été dans les premiers à prendre les armes pour combattre l’occupant nazi afin de libérer la France ce pays qui les avaient si mal accueillis en février 1939. Ils avaient derrière eux l’expérience militaire après près de trois ans de guerre en Espagne contre le même ennemi.


Ø Rappelons que nombreux se sont engagés dans la deuxième DB avec Leclerc et qu’ils participèrent aussi à la libération de Paris les 24 et 25 août 1944


Ø Rappelons, qu’après le gouvernement de la troisième République celui qui nomma Pétain ambassadeur de France auprès de Franco alors que la République espagnole n’avait pas encore chuté, Vichy a envoyé en déportation en Allemagne des milliers de républicains espagnols.


Ø Rappelons, qu’après la libération, la France a lâché une nouvelle fois les républicains espagnols qui voulaient pousser la victoire contre le fascisme jusqu’en Espagne.


Ø Rappelons la répression à l’encontre des républicains espagnols en France dans les années cinquante l’opération dénommée « Boléro Paprika »


Pour toutes ces raisons les descendants, amis, associations mémorielles de l’exil républicain espagnol signataires demandent au Président de la République Emmanuel Macron présent à Montauban le 15 mars 2021 de prendre position clairement sur la responsabilité historique de la France



  • La France doit reconnaître la part de sa responsabilité de dans la chute de la République espagnole par sa politique de non-intervention


  • La France doit reconnaître son attitude indigne dans l’accueil des républicains espagnols en février 1939 internés dans des camps de concentration


  • La France doit reconnaître le rôle des républicains espagnols dans les combats pour la libération de la France

Eloy Martinez Monegal Président l’Association pour le Souvenir de l’Exil Républicain Espagnol en France (ASEREF) fils de républicains espagnols

357 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
142 commentaires
Sylvie - Le 12/03/2021 à 13:01:27
Et qu'ils sachent que le Préfet du Tarn et Garonne a accordé son accord pour l'extension d'une porcherie industrielle sur le site du camp de concentration de Sepfonds où fut interné mon père.
0
Céline - Le 12/03/2021 à 13:03:19
Je suis petite fille de républicain espagnol et je sais le mal que tout ceci à engendrer, c'est pour lui, pour eux, pas pour moi.
0
Anne-marie - Le 12/03/2021 à 13:05:04
Je suis fille d' un Républicain espagnol et je soutiens cette cause.
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs