Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

dépenses de l'état

dépenses de l'état Pétition
1 signature
Auteur :
Auteur(s) :
william
Destinataire(s) :
jacline mouraud gilet jaune
La pétition

Gilet jaune du 1er jour, je tiens par le présent courrier à vous transmettre suite à des éléments de recherche et pour lesquels vous pourrez approfondir vos doléances et se réunir autour d'une table ronde avec nos élites dans le calme sans heurts,sans haines mais avec beaucoup de courtoisies et diplomatie concernant, toutes ces dépenses parfois inutiles.


POUR MEMOIRE RECAPITULATIF

A savoir poste des dépenses :


La dépense des membres du personnel de l’état éditorial challenge du 03 Sept 1975, le premier président de la cour des comptes M. Didier MIGAUD déclarait que les dépense du personnel coutaient 700 millions d’euros et en augmentation tous les ans.


Quand est-il aujourd’hui ????


Syndicats perçoivent environs 4milliards d’euros par ans sachant que les ouvriers, les salariés ne représente que 8% d’adhésions les syndicats sont subventionnés à hauteur de 90% qui paie ?????


Sachant également que les syndicats sont à la tête de plusieurs organismes tels Unedic ANPE retraite etc…. Année 2012 quand est-il aujourd’hui ??????


Ils perçoivent également 40 MILLIONS d’euros chaque année par les entreprises pour la formation professionnelle ou va cet argent.


Parlons des retraites :


Editorial de fin 2016, plusieurs régimes de retraite à savoir



  • Régime de base : CNAVPL CNBF RSI
  • Régimes intégrés : BDF CNRACL CRPCEN
  • Régimes complémentaires : ARRCO-ARGIC CNAVPL RSI IRCANTEC MSA CNBF

Ont constitués des provisions pour les temps difficiles pour un magot de 165 MILLIARD D’euros, alors a que l’on ne dise pas qu’il n’y a plus d’argent pour les retraités. Editorial du 20/12/2018


L’amputation des retraites par l’augmentation de la CSG décidé par le gouvernement macron n’est qu’un tout petit avant-goût de ce qui nous attend les retraites et les futures retraites. Nos autorités toujours à l’affut de moyens d’utiliser notre argent pour réparer leurs erreurs, ils ont notamment pris les devants dans la plus grande discrétion elles ont voté un amendement sur la loi Sapin2


ISF IMPOTS ET TAXES


Les PDG, les élites de la banque et de la finance, les entrepreneurs high teck, et autres membres du 1% sont très très bien, jamais les riches ne se sont aussi bien portés.


Lorsque les riches sont surendettés, c’est un problème économique et financier, mais lorsque la classe moyenne et les pauvres le sont, c’est un problème social et politique.


M.MACRON à créé pas moins de 8 nouveaux impôts et taxes depuis sont arrivé au pouvoir, s’ajoutant évidement aux 28 nouvelles mesures d’impositions créent par M. HOLLANDEdès ses débuts en tant que président.


De son côté la cour des comptes, confirmait fin juin 2017 que les textes budgétaires étaient « entachés d’insincérité »


Nos politiciens trafiquent constamment la masse monétaire pour le plus grand profit des banques


En 2017 le sénat avait refusé d’examiner le bilan que le gouvernement lui présentait pourquoi ???


Je m’arrêt ici il y a tellement de problème et, bonne lecture


 


 


2012 / 2017 : bilan fiscal du quinquennat de F. HOLLANDE Globalement en hausse (les échos)


Le quinquennat a vu s’égrener une multitude de mesures fiscales et des débats permanents sur notre impôt. Au point de multiplier des foyers de fronde et de faire naître une expression de « ras le bol fiscal » qui marquera pendant longtemps le bilan de ce quinquennat. Cinq ans après force est de constater que l’empilement de ses mesures à fini par transformer notre système fiscal plus qu’il n’y paraît.


Depuis 2012, les ménages ont été davantage mis à contribution que les entreprises pour consolider les finances publiques.


La part des ménages est passée de 24,18% en 2012 à 25,45% en 2015.En valeur ils ont progressé


Chaque année de 3,2% en moyenne soit à un rythme légèrement plus rapide que durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy (2,5% par an)


Multiplication de nouvelles taxes HOLLANDE :



  • Taxe supprimée 1 en 2012
  • Taxe supprimée 1 en 2014
  • Taxe supprimée 4 en 2015
  • Taxe supprimée 1 en 2016
  • Taxe supprimée 3 en 2017

 



  • Taxes crées 15 en 2012
  • Taxes crées 13 en 2013
  • Taxes crées 4 en 2014
  • Taxes crées 3 en 2015
  • Taxe crée     1 en 2016
  • Taxes crées 3 en 2017

Assurance vie : ce que la loi sapin II pourrait changer pour les épargnants : ATTENTION elle dit


En cas de menace sur le système financier, les possibilités de rachat part les épargnants pourraient être restreints.


MARS/MAI 2017 contribuables associés


Quand vos impôts paient le logement et les vacances des rond-de-cuir de Bercy :


L’Etat a versé 33037 SUBVENTIONS au monde associatif en 2015, pour un montant total de 2 milliards d’Euros.


Top des 10 associations les plus abreuvées de l’argent public, on trouve deux associations du ministère des finances, riches comme crésus les deux structures subventionnées par leur propre ministère à savoir :


- l’association éducation plein air finance (EPAF) à reçu 26 millions d’euros plus de la moitié de son budget EPAF est l’association de loisir des personnels de BERCY. Elle propose des prestations de vacances et de loisir pour tous ses agents et retraités et accueil des enfants mineurs des agents dans des centres de vacances EPAF emploie 275 salariés dont 53 fonctionnaires mis à disposition.


- ALFA quant à elle à reçu 21 millions d’euros et gère un parc de plus de 10 000 logements, elle attribue des logements sociaux aux agents du ministère et délivre des aides et prêt aux fonctionnaires de BERCY.


Deux exemples d’une administration qui spolie le contribuable en utilisant la loi de 1901 pour s’autofinancer.


Un coût de plus de 130 millions d’euros par an, soit 1 milliards d’euros depuis 8 années (hors coût administratif des subventions).


 La réserve parlementaire est l’enveloppe dans laquelle députés et sénateurs puisent pour subvenir aux besoins des associations amies, ou des collectivités locales d’un parlementaire.


Ces élus sont de voter la loi il n’a pas à distribuer l’argent des français dans des placements clientélistes. IL FAUT METTRE FIN A CETTE PRATIQUE ET SUPPRIMER CETTE RESERVE.


Également problème à résoudre SUPPRESSION SUBVENTIONS DE L’EPAF & ALPAF gain 130 millions


Faire payer la location des logements pour la somme de 1'200 euros des agents du ministères comme tous bons citoyens   Soit 10 000 logements à 1'200 euros GAIN 1 200 000 EUROS. 


Octobre 2017


C’est trop facile de faire des belles déclarations sur la maîtrise des dépenses publiques la réduction du déficit, la baisse des impôts alors que les projets de loi expriment le contraire.


EMMANUEL MACRON A BEAU PRETENDRE LE CONTRAIRE, IL N’AIME PAS CEUX QUI ONT TRAVAILLE DUR TOUTE LEUR VIE ET CEUX QUI PREPARENT LEUR AVENIR.


CEUX QUI SONT RETRAITES OU QUI ECONOMISENT SONT, POUR LUI DES NANTIS A TAXER TAXER ET ENCORE TAXER !!!!!!!!


EN RESUMER ? TOUS LES SENIORS, SANS EXCEPTION VONT SE FAIRE DETROUSSER ;


AVEC LES PROJETS D’EMMANUEL MACRON, TOUS LES RETRAITES D’AUJOURD’HUI OU DE DEMAIN


 va-t-on encore laisser des politiciens et des hauts fonctionnaires peut scrupuleux continuer en toute impunité à créer :


 



  • Créer des emplois fictifs pour verser des salaires de complaisances aux amis politiques ou leurs proches.
  • Truquer les marchés publics pour toucher des commissions occultes.
  • Détourner à leur profit nos impôts par le biais de créations d’associations bidon.
  • Avoir des ambassadeurs thématiques que l’on recycle en 2017 leur nombre était d’une douzaine sans ambassade et aux attributions parfois très floues, on les appelle les « ambassadeurs itinérants » ils exercent des missions variées liées à un enjeu particulier A SUPPRIMER

EN 2017 VOUS AVEZ SUE 205 JOURS POUR PAYER LES DEPENSES PUBLIQUES


Plus de six mois et demi de sevrage pour payer les dépenses des administrations publiques rien que ça ………Après avoir trimé pour payer le train de vie de l’Etat, des collectivités locales, de la sécurité sociale et de l’union Européenne les Français ont été libérés de la sangsue étatique le 24 Juillet. C’est à compter de c’cette date en effet que nous pouvons travailler et produire des richesses pour nous-mêmes et non pour l’administration. Richesse pour payer au quotidien résultat en fin de course le cauchemar de fin de mois


 


VENTRES CREUX CONTRE VENTRES DORES


Chacun sait que la France vit au-dessus de ses moyens


Mais dire la vraie vérité est couteux politiquement


La France dans l’impasse


Récapitulatif :



  • Pouvoir d’achat stagne depuis 2012 -1%
  • Marge des entreprises qui à fondue en 2014 de 34,70%
  • Augmentation de l’impôts en 2014 passant à 46,1%
  • Déficit public en 2015 de -3,9% du PIB

DEPENSES : (Europe)


Année 2014 pour financer le double siège du parlement cela a un coût de deux cent millions par an qu’en est-il aujourd’hui ?


Année 2012 79% des subventions pour le développement rural, ont été mal utilisées


53jours de congés par an pour les diplomates européens, en poste à l’étranger


16 ans de travail suffisent pour la retraite, à taux pleins des hauts fonctionnaires


Salaire hors prime pour une secrétaire employée à la commission européenne 5'500 EUROS


Rémunération mensuelle pour un administrateur 18'000 EUROS


Pour commissaires (nombre 28) 24'000 EUROS BRUT MENSUEL


Les fonctionnaires européens ne paient, que 13% de cotisations sociales et acquittent leurs impôts sur le salaire de base non compris les primes mensuelles


Diverses primes :



  • AF 373 (allocations familiales) euros /mois pour tous enfants de moins de 26ans
  • AF 170 (allocation de foyer) euros majorés de 2% du salaire de base
  • AS 253 (allocation scolaire) euros par enfants le complément de rémunération s’élève au minimum à 1'500 euros par mois pour un agent ayant deux enfants
  • Indemnité d’expatriation équivalent à 16% du brut

Tous ses infos année 2014 quand est-il aujourd’hui ? les montant tant sur les salaires et primes ont été augmentés alors faisons les comptes.


Année 2015 : le gouvernement annonce pour cette année 2015 une revalorisation des salaires des fonctionnaires des frais du personnel, « le personnel de l’Etat coût a lui seul 700 MILLIONS d’euros qui augmente chaque année que dénonce M. DIDIER MIGAUD premier président de la cour des comptes en affirmant que l’Etat devait aller plus loin pour réduire les dépenses »


Pendant que le pouvoir d’achat stagne.


LA France au bord de la faillite, les classes moyennes sont matraquées, les agriculteurs ne s’en sortent plus, des dizaines de milliers de petites entreprises, d’artisans et de commerçants font faillite, étranglées par le poids des charges.


Les retraites sont eux aussi, maltraités allant même parfois jusqu’à se retrouver dans la rue.


Ce n’est pas celui qui criera le plus fort, qui doit être entendu c’est celui qui paye auquel on doit écouter sa voix.


Il est confondant de voir des responsables politiques qui aspirent, aux plus hautes fonctions proposer benoîtement autant de dépenses et d’impôts supplémentaires (canard enchaîné 18/01/2017) F. HOLLANDE, la dette de la France en Mai 2017 était de 2'3032544165684 EUROS. Un coût de plus de 130 MILLIONS d’euros par an, soit 1 milliards d’euros depuis 8années


(Hors coût du traitement administratif des subventions) la réserve parlementaire étant l’enveloppe dans laquelle députés et sénateurs puisent pour subvenir aux besoins des associations amies ou des collectivités locales de leur circonscription. La cour des comptes à critiquée cette pratique, les parlementaires est de voter des lois, de contrôler et évaluer les politiques publiques. Il n’à pas à distribuer l’argent des français dans des placements souvent clientélistes. Il faut mettre un terme à cette réserve parlementaire.


Les intérêts annuels de la dette dépassent 47 MILLIARDS D’EUROS, et qui engloutissent plus de la moitié de notre impôt sur le revenu un Etat au bord de la faillite qui dépasse 20% de plus que ce qu’il collecte.


A ce rythme en 2050, notre dette sera égale à 400% de notre PIB ses intérêts dépasseront la totalité du budget de L’Etat ce que vivrons nos enfants.


Il faut supprimer les ministères inutiles, faire la chasse aux gaspillages, évaluer les coûts, réduire le budget prendre toutes les mesures pour faire baisser les dépenses publiques



  • Réduire le nombre d’élus et leur train de vie
  • Supprimons les subventions du moins 50% aux syndicats
  • Réformer le statut se la fonction publique pour réduire le nombre d’agents publiques.

POUR MEMOIRES ANNEE 2011


Malgré les pressions qui avaient permis d’enterrer le premier rapport de la commission d’enquête parlementaire, sur l’argent des syndicats les langues se sont déliées sous le sceau du secret.


Et l’on découvre le prix « de la paix sociale » 4 MILLIARDS d’euros par ans, la France est l’un des pays européens ou la proportion des syndiqués est la plus faible 8% chez les salariés « rapport du figaro magazine publié dans son édition du 03 Décembre 2011.


Voici l’incroyable richesse des syndicats franç9ais ils reçoivent 4 MILLIARDS de la collectivité, les cotisations des adhérents représentaient à cette année une part ridicule de l’argent des syndicats 3à 4% de leur budget quand est-il aujourd’hui ?


Plus de 90% de leurs fonds proviennent des employeurs (Etat Entreprises) pour les entreprises cela représente environs 400 millions pour la formation professionnel à ce jour toujours du chômage pas de formations.


COMITE D’ENTREPRISES


Les cinq comités d’entreprise les plus riches de France sont :



  • EDF qui touche chaque année 1% du montant des factures d’électricité (500 MILLIONS D’EUROS) sans compter sur tous les avantages
  • GDF (140 MILLIONS D’EUROS)
  • SNCF (93 MILLIONS) plus avantages
  • TELECON ORANGE (92 MILLIONS D’EUROS)
  • RATP (53 MILLIONS D’EUROS) plus avantages

La CGT RATP possède un somptueux château du XVII siècle, CGT ses trois terrains de tennis, son mini-golf, son camping au cœur d’un parc de 74 hectares à Fontenay-lès-Briis (Essonnes) et organise une fête annuelle au printemps soit un coût de 447 000 EUROS.


Quand est-il aujourd’hui ?? quel gâchis


AUTRES DEPENSES :


Les députés avec leurs réformes trompent l’œil, ceux nous informaient qu’ils réformeraient leur propre régime de retraite, mais refusaient d’intégrer le régime général des salariés du privé. Ils conservent néanmoins un régime spécial privilégié avec une retraite garantie à 10% par l’Etat.


L’équivalent de 17000 fonctionnaires sont intégralement mis à la disposition des syndicats chaque année pour les fonctions publiques.


Dans la fonction publique de l’Etat 3000 syndicalistes 1250 personnes à temps plein par le biais d’autorisation syndicales d’absence.



  • 1200 agents pour le seul ministère de l’éducation nationale
  • 11500 agents à temps plein concernant les collectivités locales, la fonction publique hospitalière, soit une masse salariale de 1,3 MILLIARDS d’euros

Le coût moyen humains mis à disposition des syndicats se situait dans une fourchette entre 134 & 250 euros par agents plus 30 jours de surcharges syndicales F.O. (240 heures).


L’impôt est une nécessité pour faire vivre la communauté citoyenne, mais pas à n’importe quel prix il est immoral lorsqu’il finance ce que nous réprouvons « les musées d’art moderne, subvention aux journaux politiques, aux associations militantes de causes réprimées dotation aux syndicats injustifié.


C’EST LA REVOLTE QUI GRONDE et qui finalement s’entend à éclater à mesure que ce creuse la fracture entre le peuple et les élites, cela s’exprime dans des révoltes souterraines et, que les gouvernements successifs écrasent le peuple le méprise.


Une vérité s’impose, incontestable, jamais les français n’ont été aussi révoltés contre leur classe dirigeante et la colère à éclater cette colère que l’on n’entend pas à Paris.


 


Il faut dire que 130 mesures nouvelles ont augmenté les impôts depuis 2010 et cela à et va continuer, certes un discours politiquement correct justifie ces dérives au nom de la démocratie car elle sont toutes et toujours votées par les représentant du peuple élus en bonne et du forme, ce qui n’est pas contestable mais outre que ceux-ci ne peuvent pas faire n’importe quoi du seul fait de leur élection, qu’il ne sont légitimes que pour autant qu’ils agissent dans le respect du droit, c’est-à-dire ce qui est juste.

VOICI DONC LES POINTS IMPORTANTS A DISCUTER LORS DE LA TABLE RONDE

- rétablissement de la vitesse à 90 km/heure sur les routes
- remise en place de l'ISF
- redistribuer aux retraités la réserve de 165 Milliards d'euros détournés par les caisse de retraites
- diminution des la taxe sur les carburant ( voiture et fuel domestique concernant le chauffage)
certains retraités ne peuvent plus ce chauffer durant la période hivernale.
-diminution de la CSG
-suppression de la réserve parlementaire
-diminution des parlementaires (députés) et suppression des frais de déplacement.
-suppression des privilèges du personnel de BERCY
-paiement des loyer (10 000 Logement du personnel de BERCY)
-suppression des allocations des agents et fonctionnaires européens.
-diminution  des frais du personnel de l'Etat
-diminutions de 50% des subventions allouées aux syndicats
-diminution de 50% aux différents partis politique.
-diminution des salaires des présidents d'autorités administratives indépendantes exemple : le SALAIRE DE CHANTAL JOUANNO  Etait de 154 985 euros annuel en 2016 à 176518 euros en 2019, soit une revalorisation de 13,9%,pendant que le pouvoir d'achat stagne et que le SMIC est revalorise à 100 euros cela est une honte.
il y a encore beaucoup à redire et a faire,en travaillant sur ces bases de données le pouvoir d'achat de tout les concitoyen sera revalorisé il faut que cela puisse être juste.
arrêt-on de gaver tous nos élites à la sueur de notre front.

william

1 signature
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques dépenses de l'état