Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Comoriens de l’extérieur, ne laissez personne vous priver de vos droits : dites que vous voulez aussi voter et être élus dans votre pays natal. Agissons pour la suppression de l'article 53 de la constitution, une vraie discrimination contre La DIASPORA*
Pétition

Comoriens de l’extérieur, ne laissez personne vous priver de vos droits : dites que vous voulez aussi voter et être élus dans votre pays natal. Agissons pour la suppression de l'article 53 de la constitution, une vraie discrimination contre La DIASPORA*

Comoriens de l’extérieur, ne laissez personne vous priver de vos droits : dites que vous voulez aussi voter et être élus dans votre pays natal. Agissons pour la suppression de l'article 53 de la constitution, une vraie discrimination contre La DIASPORA* Pétition
37 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Diaspora Comorienne de l’Extérieur (CCE)
Destinataire(s) :
Opinion publique
La pétition
À l’attention de la population Comorienne et l’opinion publique internationale.

Objet : Défense des droits des Comoriens de l’Extérieur.

La Communauté comorienne de l’extérieur a suivi avec attention le référendum du 30 Juillet 2018 visant à réviser la constitution issue des accords de Fomboni. Elle déplore, dans une démarche annoncée comme étant inclusive, que des dispositions n’aient pas été prises par l’État Comorien pour que les Comoriens de la Diaspora, qui représentent une population de plus de 250 000 habitants aux dernières estimations, n’aient pas pu participer comme tout Comorien à ce référendum dont l’importance pour l’avenir des Comores n’est plus à souligner. Il s’agit là d’une véritable entorse à l’expression démocratique que nous souhaitons porter à la connaissance de tous.

Cette injustice a été récemment aggravée par la nouvelle constitution qui stipule dans son article 53 que pour être candidat à une onction présidentielle un Comorien de l’extérieur doit avoir séjourné 12 mois au minimum aux Comores avant le dépôt de sa candidature. Ce critère vise de facto à décourager et au-delà à écarter toute candidature à la magistrature suprême tous les Comoriens de la Diaspora. Celle-ci s’insurge contre la présence dans cette nouvelle constitution d’un article particulièrement antidémocratique qui introduit une véritable discrimination vis-à-vis d’une catégorie importante de la population comorienne.

Rappelons que cette dernière, en dépit des taxes aéroportuaires et portuaires élevées qu’elle a à supporter rendant les voyages et envois de colis vers le pays natal ruineux, continue à contribuer dans une large proportion à l’équilibre budgétaire et à la vitalité l’économie de l’État comorien. La manne financière de leurs transferts de fonds redynamise la consommation, sert à aménager le territoire en rénovant ou en construisant des écoles, des hôpitaux, des routes, des commerces et créant par ses actions des emplois. Ces transferts de fonds donnent lieu à des dépôts bancaires qui viennent renforcer le système bancaire national et compensent parfois les arriérés de salaire et par voie de conséquence se présentent comme un élément moteur de la paix sociale.

Aussi, elle demande que des actions collectives de grande envergure soient engagées pour la suppression de cet article et que la durée de séjour minimum sur le sol natal soit retirée des critères d’éligibilité pour les Comoriens de l’étranger et qu’enfin le jeu démocratique puise désormais être une réalité pour les Comoriens de la Diaspora. Il s’agit concrètement de leur accorder la possibilité d’exprimer leurs votes dans le cadre des élections présidentielles ou législatives au même titre que les Comoriens résidant sur le sol de notre mère-patrie.

Les Comoriens de l’extérieur remercient tous ceux qui s’impliquent et s’engagent dans ce combat de justice et de démocratie et gardent toute la confiance et l’espérance pour l’aboutissement de notre requête et expriment toute sa profonde gratitude pour vos soutiens ô combien incommensurables.
37 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
12 commentaires
Hassan - Le 06/11/2018 à 21:53:49
l'Assemblée nationale Comorien à bien fait une proportion depuis
IKILILOU
0 0
Charif - Le 08/11/2018 à 03:11:15
Ils ont supprimé car ils savent que la diaspora ne pas facile à manipuler
0 0
Ali mohamed - Le 26/09/2018 à 17:31:23
Je signe cette pétition en étant comorien de la diaspora qui participe au développement de notre pays même en étant à l'étranger. Je défends mes droits.
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Comoriens de l’extérieur, ne laissez personne vous priver de vos droits : dites que vous voulez aussi voter et être élus dans votre pays natal. Agissons pour la suppression de l'article 53 de la constitution, une vraie discrimination contre La DIASPORA*