Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Pour une commission d’enquête parlementaire sur la gestion des masques par le gouvernement avec 5 citoyens tirés au sort
Pétition

Pour une commission d’enquête parlementaire sur la gestion des masques par le gouvernement avec 5 citoyens tirés au sort

Pour une commission d’enquête parlementaire sur la gestion des masques par le gouvernement avec 5 citoyens tirés au sort Pétition
160 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Yan CONTAT
Destinataire(s) :
Gouvernement français
La pétition

Je demande que 5 citoyen(ne)s soient tiré(e)s au sort pour être associés et participer à une commission d’enquête sur la gestion des masques depuis le début de la crise du COVID-19.


Cette commission d’enquête devra avoir pour but d’envoyer TOUS LES RESPONSABLES des « CRIMES DE GUERRE » (morts dans les EHPAD et les hôpitaux) devant la cour pénale de La HAYE.


 La mission de cette commission d’enquête devra porter, entre autres, sur :



  • Pourquoi la France n’a pas commencé à acheter les masques dès le mois de janvier, alors que les prix n’avaient pas encore commencé à « flamber » ?

Les conditions étaient pourtant simples : l’envoi des masques à réception de l’argent sur le compte bancaire de l’usine de fabrication en Chine (90 % de la production mondiale)



  • Quand la France a-t-elle passé un appel d’offre pour acheter les masques ?
  • Quelles quantités ?
  • Qui a remporté l’appel d’offre ? Pour quel prix ?
  • Où sont passés les masques ? Comment ont-ils été répartis – distribués ?
  • Par quel type de transport ont-ils été acheminés, en fonction de l’urgence des besoins ?

 Je soutiens cette pétition, je la fais circuler dans mon entourage et mon réseau et je m’inscris sur la liste en vue du tirage au sort.
Tirage au sort effectué devant un huissier de justice.



Texte envoyé aux 577 Député(e)s de la République :


Madame la Députée,


Monsieur le Député,


 


Pour exprimer ma colère, ma très grande colère, j’ai déployé une immense banderole en haut d’une grue dans ma circonscription : https://www.ledauphine.com/societe/2020/05/10/saint-martin-d-heres-un-homme-perche-au-sommet-d-une-grue-pour-protester


Vous trouverez l’intégralité du texte de la banderole en pièce jointe.


Avant de décrocher la banderole et de descendre de mon plein gré, j’avais obtenu de la Préfecture de l’Isère, qu’une lettre de ma part avec les pièces jointes, soit transmise à Monsieur le Président de la République. Mais après plus deux semaines, je n’ai aucune nouvelle de Monsieur le Préfet de l’Isère.


Voici d’ailleurs un extrait de la lettre à Monsieur le Président de la République Française que je rends public :


« C’est donc tout naturellement que je me suis retrouvé « Gilets jaunes » lors des premiers ronds-points, en accord avec l’immense majorité des français face à la stupidité d’une mesure absurde les 80 km/h et des taxes qui ont suivi la logique de tout gouvernement français : taxer, taxer et toujours … taxer !


Mais la taxe de trop a fait déborder le vase et vous êtes rentrés dans l’histoire de France comme le premier Président de la République, en temps de paix, à avoir mis des engins militaires sur les Champs Elysées pour réprimer la population française. »


Mais ma colère est également dirigée vers la représentation nationale, vous, les élu(e)s du peuple français.


Elu(e)s pour nous représenter, et non pour représenter les consignes, ambitions et manœuvres de votre parti, qu’il soit au pouvoir ou dans l’opposition.


L’Etat a l’obligation d’assurer la continuité des services publics. Les parlementaires ont le devoir de surveiller cette application. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est plus le cas depuis plusieurs mois, et ceci avec votre complicité.


Le lundi 16 mars, avec le « nous sommes en guerre » nous annonçant le confinement « à la française », Emmanuel Macron précipitait, tête baissée la France dans le mur inévitable de l’enchaînement des licenciements et dépôts de bilan.


Après le croquemort de 19h15, aurons-nous droit au croquemort des licenciements ?


Bien sûr que non, l’Etat va « sauver les Renault, Air France, … » à grand renfort d’argent du contribuable au détriment des petites entreprises et artisans.


Le choc social à venir sera terrible. Depuis le 17 mars dernier, toutes les lois sur le confinement et le déconfinement, véritable « usine à gaz » ont été prises avec votre complicité.


Pouvions-nous faire autrement ?


Je réponds oui, sans hésitation. A commencer par la gestion des masques.


Pendant plusieurs jours, je me suis épuisé à vouloir faire profiter de ma connaissance de la Chine et de mes amis sur place, le Ministère de la Santé et certaines collectivités territoriales.


Parmi mes connaissances en Chine, je compte la « responsable du commerce extérieur » d’une usine située dans la région de Shenzhen, autorisée par le gouvernement chinois à commercer avec la France, qui fabrique 2 millions de masques par jour.


Le 5 avril je prenais contact avec Monsieur Olivier Véran via son portable personnel (voir en pièces jointes les différents sms échangés avec lui). Il me répondait instantanément prendre connaissance de toutes les initiatives existantes et me conseillait de prendre contact avec sa fameuse « cellule de crise », dont il a si souvent parlé.


Aucune des différentes propositions concrètes que j'ai faites "par l’intermédiaire de sa cellule de crise" n'a fait l’objet, ni d'un accusé réception, ni de la moindre demande de renseignements qui auraient pu me permettre de m'expliquer sur le bien-fondé de mes informations et de la fiabilité de mon réseau en Chine.


Du sommet de la grue, dimanche 9 mai, je prenais connaissance de la réponse d’Olivier Véran au Dauphiné Libéré, concernant « l’affaire » de son ex-assistant parlementaire : https://www.ledauphine.com/politique/2020/05/09/affaire-de-l-ex-assistant-et-des-masques-olivier-veran-nous-repond


J'en conclu à la lecture de l’article du 9 mai dans le Dauphiné Libéré qu’en mars et avril dernier, en pleine pénurie de masques de protection....Olivier Véran « avait vraiment d'autres choses à gérer dans la période » !  Autre chose que la pénurie de masques ?


Je suis extrêmement choqué que mon aide ait été considérée comme " hélas bidon", selon ses propres dires. Mon action avait seulement pour objectif d’apporter mon aide aux EHPAD et aux personnels soignants, et ce, bénévolement.


Aujourd'hui, une véritable guerre économique se joue, entre autres entre Donald Trump et la Chine.


Les initiatives de ces derniers jours sont de nature à faire exploser encore plus les prix des matériels médicaux et du transport venant de Chine. Nous risquons l’impossibilité sur décision du gouvernement chinois, pour les usines chinoises d’honorer les commandes, comme cela semble être le cas pour les commandes américaines, depuis quelques jours.


Seuls les « masques jetables » (des masques à la norme EN 14683 type 1 reconditionnés dans un packaging « masques jetables ») et les masques à la norme KN95 sont autorisés, à ce jour, à être vendus en France.


J’ai, moi-même, dû signer un document dans lequel je m’engageais à ne pas vendre les masques au domaine médical pour ma première modeste commande de 80 000 masques (40 000 « jetables » et 40 000 FFP2 transformés par mon fournisseur en KN95).


Une première commande que j’ai financée en fonds propres !


Importer des masques et du matériel médical, c’est vivre au gré de la réalité géopolitique. Ce qui est vrai à l’instant T, n’est plus vrai quelques heures ou jours plus tard.


Le hasard faisant bien les choses (et le gouvernement ?), des « millions de masques sont apparus comme par enchantement » à la veille de la sortie de confinement, alors qu’ils ont cruellement manqué, comme les gants, les blouses, les tabliers, les charlottes, etc pour les services de soins pendant la phase culminante de la crise sanitaire.


Alors, vous êtes-vous posé la question par exemple pour :



 



  • La façon dont les masques sont distribués et la façon de limiter ces ventes sur le marché français. Êtes-vous au courant de la manière dont un géant comme C-Discount, présente les choses sur l’accueil de son site ? https://www.cdiscount.com/masques

 


Cela commence ainsi :


 



  • Avec le « soutien des Chambres de Commerce et d’Industrie et des Chambres de Métiers et de l’Artisanat et est accompagnée par la Direction générale des entreprises au Ministère de l’Économie et des Finances et la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer au Secrétariat d’État chargé des transports »

 Et se poursuit de la manière suivante :



  • « limiter à 25 masques par personne dans l'entreprise par quinzaine et dans la limite de 250 personnes.
    Veillez à ne pas commander au-delà de cette limitation au risque de voir votre commande annulée
    .»:


C’est contraire à toutes les règles du commerce en Europe, y compris pour le refus de vente !


En conséquence :


Devrons-nous « fleurir » toutes les grues et les balcons de France de banderoles, pour obtenir satisfaction à cette revendication ?


Une dernière interrogation : pouvions-nous faire autrement, en matière de sortie de confinement ?


Une nouvelle fois je réponds oui, sans hésitation.


Tout le monde constate l’usine à gaz qu’est notre processus de sortie de confinement, conçu par notre belle et enviée administration, sortie tout droit de l’ENA !


Je ne vous ferai pas l’injure de faire une liste à la Prévert, des dispositions aberrantes de cette usine à gaz.


Une sortie de confinement avec les VRAIES MESURES BARRIERES est possible : elle permettrait d’ouvrir TOUT DE SUITE, les théâtres, cinémas, restaurants, transports publics, etc… : Oui, c’est possible tout de suite.


Je me tiens à la disposition d’un collectif de Député(e)s (toutes tendances confondues) qui souhaiteraient me rencontrer. Je pourrais ainsi vous montrer ce que j’entends par LES VRAIES MESURES BARRIERES.


Enfin, comme je l’avais proposé sur le texte de ma banderole et dans ma lettre au Président de la République, j’estime qu’un MASQUETHON devrait être organisé tous les jours en alternance sur toutes les chaînes de télévision, au profit des Restos du Cœur, d’EMAUS, et de toutes les associations qui s’occupent des sans-abris et des plus démunis.


Je vous prie d’agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, l’expression de mes sentiments français et républicains.


Yan Contat


Retraité, 68 ans


Et, par un concours de circonstance, Président de China Distribution


 Pièces jointes :


Texte de la banderole déployée le 9 mai dans ma circonscription


SMS échangés avec Olivier Véran

160 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
30 commentaires
Jean louis - Le 27/05/2020 à 09:56:10
Gilet jaune
0
Eric - Le 27/05/2020 à 12:47:15
pour que la vérité soit mie a jour
2
Le 27/05/2020 à 13:41:43
Notre gouvernement et responsable des morts et mr buzin aussi nous Somme le parti politique citoyens de France issu du mouvement
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Pour une commission d’enquête parlementaire sur la gestion des masques par le gouvernement avec 5 citoyens tirés au sort