Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques COLLECTIF VETERINAIRE CONTRE L'INTERDICTION DU MORDANT SPORTIF ( Les signataires doivent être VETERINAIRES)
Pétition

COLLECTIF VETERINAIRE CONTRE L'INTERDICTION DU MORDANT SPORTIF ( Les signataires doivent être VETERINAIRES)

COLLECTIF VETERINAIRE CONTRE L'INTERDICTION DU MORDANT SPORTIF  ( Les signataires doivent être VETERINAIRES) Pétition
123 signatures
Auteur
Auteur(s) :
COLLECTIF VETERINAIRE CONTRE L'INTERDICTION DU MORDANT SPORTIF ( Les signataires doivent être VETERINAIRES)
Destinataire(s) :
Députés et sénateurs vétérinaires
La pétition

     Madame la Député, Messieurs les Députés,


     Messieurs les Sénateurs,


     Chère consoeur, Chers confrères,


     C’est en qualité de vétérinaires praticiens d’une part, et pour certains d’entre nous de pratiquants de disciplines sportives canines incluant le mordant sportif d’autre part, que nous avons à coeur de vous adresser ce courrier, après la lecture que nous avons faite de la proposition de loi visant à améliorer le bien-être des animaux de compagnie présentée par notre confrère Loïc DOMBREVAL.


     Nous accueillons l’existence même de ce projet de loi avec bonheur, tant il nous apparaît primordial de reconnaître l’animal en sa qualité d’être sensible, non seulement dans le Code Civil, mais aussi en pratique, « sur le terrain », en réprimant avec vigueur et efficacité les actes de maltraitance, en les repérant mieux, en travaillant « en amont » pour éviter ces trop nombreux abandons par la sensibilisation et « l’éducation » des propriétaires d’animaux de compagnie.


     La lecture des différents articles de ce projet de loi nous conforte dans cette avancée nécessaire de reconnaissance.


     Cependant, un point particulier de cette proposition de loi nous émeut profondément : l’article 8 Chapitre 1er qui vise ( à l’exception admise à l’article L.211 18 concernant les services et unités de la police nationale, des armées, de la gendarmerie, des douanes et des services publics de secours , utilisateurs de chiens ) à « limiter l’hypothèse du dressage au mordant aux seules activités de surveillance, de gardiennage et de transport de fonds »


     De l’application de cet article découlera la mort de nos disciplines sportives incluant du « mordant sportif » ….


Et pourtant,


- Les chiens « mordeurs » que nous recevons en consultation, ou ceux qui ont pu déjà défrayé la chronique, ne sont pas les chiens qui pratiquent ces disciplines de « mordant sportif ».

- Ces chiens « sportifs » sont des chiens parfaitement équilibrés et stables, qui respectent les règles du jeu qu’on leur fixe.


- Ce sont des chiens LOF, issus d’élevages reconnus. Ils sont sélectionnés sur leurs qualités physiques et comportementales et permettent d’obtenir un vivier de reproducteurs pour le recrutement de chiens d’intervention (police, gendarmerie, douanes). Ce n’est pas sans raison que le travail de défense sportive fait partie de nombreux tests d’aptitude à l’élevage.


- Il est un fait statistiquement établi, et d’ailleurs reconnu par le rapporteur du projet, que les chiens les plus mordeurs sont le Jack Russel, le Labrador et le Caniche. Or ces races sont à l’origine connues pour être des races de chiens de chasse, que l’on a « détournées » pour devenir des chiens de compagnie, sans toutefois garder à l’esprit que ce sont à l’origine des prédateurs, que la morsure fait partie inhérente de leur génétique, et qu’à l’inverse de ce que préconise le législateur, l’apprentissage de l’inhibition de la morsure au travers de « sports de saisie » permettrait d’éviter bien des incidents.


- La pratique de ces activités de « mordant sportif » est drastiquement encadrée.


- Ce sont des centaines d’associations de bénévoles, régies par la Société Centrale Canine, elle-même sous administration du Ministère de l’Agriculture et de la FCI, qui seront pour certaines d’entre elles amenées à disparaître.


- La France organise régulièrement des concours incluant du « mordant sportif » de renommée nationale et internationale. Des pays étrangers, dont l’Allemagne, ont déjà exprimé leur stupéfaction en prenant connaissance de cette initiative législative française.


- Ce seront des milliers de chiens qui se retrouveront privés de ces activités qui développent leurs capacités d’apprentissage, et qui entretiennent leur bien-être physique et psychique (chiens qui paradoxalement, viendront augmenter le nombre d’abandons…).


     Nous souhaitons sincèrement que nos arguments sauront vous faire abandonner ce point délicat de ce projet de loi, par ailleurs, nous le soulignons encore bienvenu et nécessaire.


     Pour finir, nous serions même enclins à inciter à la réflexion sur un point à intégrer à ce projet de loi : la reconnaissance juridique du « chien d’utilité » dont les exemples célèbres sont nombreux dans la « vraie vie » et son contexte insécuritaire (Diesel, chienne du RAID, décédée lors des attentats de 2015), dans les catastrophes naturelles (Apache, sauvetage civil en décombres, tremblement de terre Haïti), dans la médecine (Nykios, détecteur du cancer du sein, étude menée par l’institut Curie)…Ces valeureux chiens ne sont certainement pas les fruits d’ une « génération spontanée » de chiens exceptionnels, leurs performances n’ont rien à voir avec la chance ou le hasard : elles ont été rendues possibles par une sélection intransigeante de qualités spécifiques au travers de la pratique de compétitions internationales de haut niveau. On est donc bien à des années lumière du simple divertissement sportif; et par ailleurs, contrairement aux sports équestres, rattachés au ministère des sports, les disciplines sportives canines restent sous l’égide du ministère de l’agriculture, ce qui valide définitivement le caractère exclusivement utilitaire de ces pratiques.


     Nous sommes convaincus que votre lucidité et votre bienveillance sauront vous amener à ces quelques modifications de votre proposition de loi que, nous le répétons, nous accueillons avec une grande satisfaction.


     Soyez assurés, Madame, Messieurs, chère consoeur, chers confrères de notre plus haute considération.


     Cordialement,


     Le collectif de Vétérinaires, soussignés

123 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
35 commentaires
Fleur - Le 20/08/2020 à 18:42:16
Pratiquante de discipline sportive canine n’incluant pas de mordant ( obeissance) mais convaincue de l’importance de nos clubs et Sports de saisie dans l’équilibre et la selection de caractère équilibré des chiens
0
Laurence - Le 21/08/2020 à 14:40:40
Je suis vétérinaire ostéopathe et je suis en consultation des chiens de compétition de  « mordant » et ce sont des chiens parfaitement équilibrés mentalement. Ils connaissent les règles de la discipline et les cadres. Ces chiens ne posent pas de problème à mon sens.
Dr Laurence Aubineau, Brive 19.
0
Emilie - Le 22/08/2020 à 10:15:44
Bien réalisé et bien encadré, ce sport est intéressant pour le bien-être des chiens de travail qui aime travailler avec leur maître en symbiose
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques COLLECTIF VETERINAIRE CONTRE L'INTERDICTION DU MORDANT SPORTIF ( Les signataires doivent être VETERINAIRES)