Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

LA CHARTE DES GILETS JAUNES

LA CHARTE DES GILETS JAUNES Pétition

LA CHARTE DES GILETS JAUNES

186 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
LES GILETS JAUNES SAVENT CE QU'ILS VEULENT
Destinataire(s) :
GILETS JAUNES SEINE ET MARNE
La pétition

CHARTE DES GILETS JAUNES


Depuis le 24 novembre, avec des Gilets jaunes de la Haute-Marne, d'Alsace, du Midi, du Nord, de Bretagne et de beaucoup d'autres régions de France, nous avons travaillé à l'élaboration d'une charte visant à donner une colonne vertébrale à ce grand mouvement populaire en évitant toute récupération politique ou syndicale.
Les Gilets jaunes ne sont ni de droite, ni de gauche, ils sont le peuple de France et ils entendent être respectés comme tel.
L'essentiel des taxes et des impôts qui accablent les Français provient de l'escroquerie de la Loi Pompidou/Giscard du 3 janvier 1973 qui a obligé l'Etat à emprunter sur les marchés internationaux. Depuis cette date, la dette de la France a été multipliée par 100 pour atteindre la somme faramineuse de 2300 milliards d'euros. C'est au nom de cette prétendue dette que Macron et ses complices veulent nous faire cracher notre "pognon de dingue". Tant que nous n'aurons pas mis fin à cette supercherie, les maux du peuple de France ne cesseront pas.


Diffusez ce texte, faites-le circuler. La libération de notre peuple est en jeu !


CHARTE DES GILETS JAUNES


Pour une Révolution civique


Mesures d’urgence en vue de redresser la France


Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, Article III : « Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n'en émane expressément ».


La résistance à l'oppression est un droit naturel et imprescriptible garanti par la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 dans son article 2. Elle a donc, en France, valeur constitutionnelle.


PREAMBULE


Alors que la Vème république est en train de s’effondrer, trahie par ses représentants aux ordres d’une Union européenne, elle-même au service d’une politique ultra-libérale, qui n’a pour finalité qu’appauvrir les peuples et enrichir la caste des oligarques mondialistes, le peuple de France, souverain dans sa dignité et dans le souvenir du sacrifice de ses aïeux, décrète la révocation d’Emmanuel Macron et du gouvernement qu’il a nommé, pour haute trahison.


Ayant pris acte de la volonté destructrice de nos libertés et de nos revenus par ce régime devenu l’ennemi de la nation, le peuple français entend recouvrer sa souveraineté pleine et entière en exigeant la démission immédiate de l’exécutif et la tenue d’une nouvelle assemblée constituante où sera rétablie la toute-puissance de la souveraineté populaire conformément à l’article III de la Constitution de la Vème République du 4 octobre 1958.


Ayant pris acte également que toutes les mesures fiscales d’appauvrissement du peuple, mises en place par tous les gouvernements qui se sont succédé depuis la Loi Pompidou/Giscard du 3 janvier 1973, loi qui interdit à l’Etat d’emprunter auprès de la Banque de France en l’obligeant à s’endetter auprès d’institutions étrangères, le peuple français, conformément au refus qu’il a exprimé par référendum le 29 mai 2005, révoque la ratification illégale du traité de Lisbonne par un parlement ayant trahi la volonté populaire, et notamment par l’introduction de l’article 123 reprenant les dispositions de la Loi esclavagiste du 3 janvier 1973.


Le peuple français ayant pris conscience de la mise en esclavage dont il est victime du fait de cette immense escroquerie que constitue cette dette artificielle mise en place avec la complicité de pouvoirs politiques et médiatiques indignes et corrompus, décrète un moratoire immédiat sur la dette de l’Etat français avant sa remise en cause définitive pour cause de manœuvres dolosives ayant spolié le peuple français.


Le peuple français ayant constaté que le phénomène de mondialisation et de financiarisation de l’économie voulu par Bruxelles et les partis politiques attachés aux institutions européennes, aboutissait à la destruction des emplois par le départ ou la fermeture de nos entreprises, la spoliation de nos intérêts, la braderie de notre patrimoine et la paupérisation des classes moyennes et populaires, décrète la rupture immédiate de nos liens avec les instances européennes et la dénonciation des traités violant la souveraineté du peuple. 


Pour ces raisons, le peuple français exprimant sa colère et sa résolution à travers la Révolution populaire, légitime et salutaire des Gilets jaunes, exige :


Art. 1 La démission immédiate du Premier ministre et du gouvernement.


Art. 2 La dissolution de l’Assemblée nationale et l’organisation d’élections législatives au scrutin uninominal à un tour à la proportionnelle intégrale pour la constitution d’une chambre restreinte. La réforme du Sénat qui devra représenter la volonté générale par un système de renouvellement des sénateurs par un système de tirage au sort.


Art. 3 La mise en place d’une procédure de destitution du Président de la République pour haute trahison après l'approbation le 10 décembre 2018 « en notre nom » du Pacte de Marrakech organisant et planifiant la submersion de l’Europe par des vagues d’immigrés clandestins recevant dès leur arrivée sur notre sol des revenus supérieurs à ceux de beaucoup de nos concitoyens ayant travaillé et cotisé toute leur vie.


Art. 4 L’instauration du Référendum d’initiative citoyenne sur le modèle helvétique.


Art. 5 Un moratoire sur la dette et la mise en place d'une commission d'enquête sur la structure de la dette française et l'identité de ses bénéficiaires. Le peuple français dénonce subséquemment l’article 104 du Traité de Maëstricht et 123 du Traité de Lisbonne qui nous font obligation d’emprunter sur les marchés financiers.


Art. 6 La restauration du franc comme monnaie nationale, condition impérative pour l’exercice de l’indépendance et de la souveraineté de la France.


Art. 7 La nationalisation de la Banque de France. La France doit recouvrer sa souveraineté monétaire pleine et entière condition sine qua non d’une liberté de manœuvre indispensable à son redressement.


Art. 8 La dénonciation des traités violant la souveraineté du peuple. Le peuple français approuve toute mesure visant à sauvegarder et reconstituer notre parc industriel et nos productions agricoles en tant que gisements pérennes d’emplois.
Il exige la renégociation de traités de libre échange internationaux, trop défavorables aux emplois locaux. Ce qui implique la sortie de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Une politique de grands travaux d'infrastructures devra être conduite à l'initiative de l'Etat.


Art. 9 La création d’un service public de prêts aux particuliers et aux entreprises, dont le capital serait remboursé prioritairement et antérieurement à tout paiement des intérêts.


Art. 10 Un moratoire immédiat sur toutes les taxations relatives à la prétendue « dette écologique » (surtaxation des hydrocarbures, taxe carbone), de même que les incitations unilatérales et la propagande en faveur des énergies dites renouvelables et durables hors de tout débat véritablement démocratique et scientifique. Annulation immédiate des paiements prévus aux Nations unies pour les programmes visant à lutter contre le changement climatique.


Art. 11 Une initiative permettant la tenue d'une conférence de portée internationale sur la fiscalité, spécifiquement : la taxation des produits pétroliers utilisés pour les frets maritime (fuel lourd) et aérien (kérosène) aujourd'hui scandaleusement exonérés au nom d'un mondialisme prédateur ; une taxation spécifique des transactions financières à caractères spéculatifs. Soumission à l’impôt de l’économie dématérialisée transnationale des établissements financiers et de l’économie numérique (GAFAM… Google/Amazon/Facebook/Apple/Microsoft).


Art. 12 La remise en place de l’indexation du salaire minimum de croissance sur l’augmentation du coût de la vie supprimé en 1984 par le Premier ministre Laurent Fabius. La restauration de cette mesure permettra d’indexer automatiquement le niveau des salaires sur celui de l’inflation.


Art. 13 L’allègement substantiel des charges salariales et patronales en vue de favoriser l’embauche, l’investissement productif et de susciter par ce moyen une augmentation subséquente des salaires nets.


Art. 14 La restauration du droit de propriété patrimoniale tel que garanti par la constitution, la suppression des droits de mutations (acquisition et transmission) et la suppression de la taxe d’habitation et des taxes foncières


Art. 15 De décréter comme inaliénables ou incessibles les éléments à caractère stratégique du patrimoine industriel ou culturel national.


Art. 16 La suppression de l’impôt progressif sur l'ensemble des revenus instauré le 15 juillet 1914 et auquel se verrait substitué une imposition indirecte généralisée strictement hiérarchisée et variable, à des taux progressifs ou dégressifs selon la nature des produits et des services taxés et de leur valeur sociale. Une nouvelle Constitution devra disposer à ce titre que l’ensemble des prélèvements, directs ou indirects, devraient être plafonnés au mieux des intérêts collectifs.


Art. 17 La révision draconienne des politiques d’accueil migratoire. Avant d’accueillir toute la misère du monde, la France a le devoir de s’occuper de ses citoyens les plus fragiles en priorité et notamment de ses retraités, SDF et autres exclus du Système.


Art. 18 L’abrogation du droit du sol, l'expulsion et la déchéance de la nationalité française des délinquants et criminels issus de l’immigration.


Art. 19 La déclaration obligatoire, pour tous les membres de la fonction publique et sous peine de révocation (en particulier dans les fonctions et missions régaliennes, magistrature, police, douanes et forces armées), et a fortiori pour le personnel politique, de toute appartenance à un groupe ou formation sectaire.


Art. 20 Le recentrage de l’Éducation nationale sur ses missions d’enseignement et de formation intellectuelle, morale et professionnelle et exclusion de ses dérives visant au formatage idéologique.

186 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
47 commentaires
Christian - Le 14/01/2019 à 19:56:40
Très bien.
0
Jean-jacques - Le 14/01/2019 à 20:09:03
On construit sérieusement
0
Le 14/01/2019 à 20:12:37
Solidarité absolue.
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs