Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Chantier de la Maison Communale d'Etterbeek: petition des riverains

Chantier de la Maison Communale d'Etterbeek: petition des riverains Pétition

Chantier de la Maison Communale d'Etterbeek: petition des riverains

2 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Riverains Casernes - Beckers - Jean Joly
Destinataire(s) :
Monsieur le Bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf
La pétition

Chantier de la maison communale d'Etterbeek


PETITION DES RIVERAINS




  • Pour le respect des jours de repos des habitants le week-end




  • Pour des efforts supplémentaires concernant la circulation et le stationnement





A MONSIEUR LE BOURGMESTRE VINCENT DE WOLF



De par son ampleur, le chantier public de la nouvelle maison communale entraîne nécessairement des désagréments et nuisances pour les riverains. En tant que maître d'ouvrage et responsable direct du chantier, vous vous êtes engagé à de nombreuses reprises (en particulier lors des réunions publiques) à prendre les mesures nécessaires pour que ces nuisances soient réduites au minimum. Nous saluons votre engagement à cet égard, ainsi que les efforts qui ont été entrepris à ce jour.


Toutefois, force est de constater que les pressions du chantier prennent trop souvent le pas sur ces bonnes intentions. Nous déplorons que les autorités communales autorisent désormais l'ouverture répétée du chantier le samedi et ferment les yeux sur certaines nuisances portées régulièrement à leur attention.

Nous demandons en particulier:



1)
Le respect du repos des riverains durant le week-end


Le fonctionnement du chantier est prévu de 7h à 19h du lundi au vendredi. Cela représente 12 heures par jour, ce qui est loin d'être négligeable sur une journée de 24 heures. Comme vous le savez, les riverains ont dû batailler durant plusieurs mois l'an dernier pour faire respecter ces horaires les jours ouvrables.


L'ouverture du chantier le samedi devait théoriquement rester exceptionnelle et liée à des interventions techniques particulières dont les riverains seraient informés au préalable. Cela s'est déjà produit à de nombreuses reprises ces derniers mois. Malheureusement, il nous revient que les autorités communales viennent d'accorder des dérogations de travail tous les samedis jusqu'à la fin du mois de mars, en contradiction avec la politique annoncée et d'ailleurs sans que les riverains en soient informés.


Nous nous opposons à cette extension progressive de l'ouverture du chantier. Le repos et la tranquillité des riverains durant le week-end ne doivent pas être une variable d'ajustement qui permettrait d'assurer le respect du calendrier des travaux ou de compenser les retards. Sachez en effet que, même en équipes réduites, les travaux sont très bruyants en raison de l'utilisation des grues et des machines, du travail sur métaux et des effets de résonance du bâtiment. Et si la réalisation de certains travaux nécessite des équipes réduites pour des raisons de sécurité, rien n'empêche de planifier ces interventions les jours ouvrables.


Le samedi et le dimanche sont et doivent demeurer des jours de tranquillité et de repos pour les riverains. Le chantier crée suffisamment de nuisances en semaine pour que nous puissions profiter de nos logements, terrasses et jardins le week-end, surtout avec l'arrivée des beaux jours.

2) Des initiatives supplémentaires pour assurer la sécurité et la fluidité de la circulation


Les riverains ont attiré votre attention à de nombreuses reprises sur la dangerosité du carrefour Casernes/Jean-Joly. Plusieurs accidents ont déjà eu lieu à cet endroit et la pose de blocs de béton n'a malheureusement pas accru la visibilité au carrefour, qui demeure insuffisante pour les automobilistes s'engageant sur l'avenue des Casernes. En outre, l'absence de marquage au sol indiquant le cédez-le-passage rend la signalisation difficilement lisible. C'est une source d'incertitude, de danger et d'embouteillages dans cette zone de passage très fréquentée. Il est urgent de repenser au plus vite l'aménagement du carrefour, même si cela requiert des discussions avec les autorités régionales.

Nous déplorons également que les camions et semi-remorques qui livrent les matériaux du chantier se parquent régulièrement en double file sur l'avenue des Casernes et la rue Beckers, en particulier le matin aux heures de forte affluence. Cela crée non seulement des embouteillages, mais pose également de nombreux problèmes de sécurité. La configuration du chantier est telle que tous les camions devraient pouvoir entrer sur le côté réservé du square Jean Joly afin d'y déposer leurs cargaisons sans faire obstacle à la circulation.

3) Des efforts supplémentaires pour faciliter le stationnement des riverains

Le stationnement est devenu un véritable casse-tête pour les riverains depuis le début du chantier. La suppression de certains emplacements était malheureusement inévitable. Mais la pression sur le stationnement s'est encore accrue avec le nombre d'ouvriers présents sur le chantier. Ils sont désormais plus d'une centaine chaque jour, et nombre d'entre eux viennent travailler avec leur véhicule personnel. Afin de ne pas saturer les rues adjacentes au chantier, en particulier la rue Beckers, vous avez pris l'excellente initiative de leur réserver une zone de stationnement sur l'avenue du Deuxième Régiment de Lanciers. Malheureusement, cette consigne n'est pas respectée, si bien qu'il est extrêmement difficile, voire impossible, pour les riverains de se garer durant les heures d'ouverture du chantier. En outre, de nombreux ouvriers se parquent de manière sauvage sur les passages piétons et le long des blocs de protection de la rue Beckers, gênant ainsi la circulation des véhicules et des piétons.

Au passage, nous attirons de nouveau votre attention sur le fait que les blocs de béton adjacents au passage piéton provisoire de la rue Beckers suppriment inutilement des places de stationnement. Si ce passage piéton doit évidemment être protégé, il ne semble aucunement nécessaire de recourir à un bloc de sécurité de près de 12m de long et de sacrifier du stationnement régulier sur la zone tracée.



Nous espérons que vous pourrez apporter des réponses concrètes et rapides aux préoccupations exposées et vous prions d'agréer, Monsieur le Bourgmestre, l'expression de nos sentiments distingués.



LES SIGNATAIRES:


RIVERAINS DU QUARTIER CASERNES - BECKERS - JEAN JOLY

2 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs