Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions politiques Changer la gouvernance française
Pétition

Changer la gouvernance française

Changer la gouvernance française Pétition
44 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Tolosan
Destinataire(s) :
Monsieur le Président de la République
La pétition
À l'attention : Monsieur le Président de la République

Au regard de la situation du pays, je vous demande de bien vouloir remplacer le gouvernement actuel par des personnes apolitiques à même d'accélerer efficacement le redressement du pays et de changer radicalement vos objectifs stratégiques.
En effet, les actes et les discours des politiques qui dirigent notre pays sont abhérents, inefficaces, contradictoires et partisans.
La volonté populaire s'oriente vers un changement de l'etat d'esprit politique ancestral qui s'occupait de mettre en avant un parti et par là même orientait la politique sur les prochaines échéances électorales. L'ensemble de la classe politique doit être rénovée et prendre le chemin de l'intérêt général. Les finances doivent être redressées.

Les chantiers majeurs de restructuration doivent concerner l'Etat et son budget, les caisses de retraite et les caisses de sécurité sociale.

1-La forme étatique actuelle étouffe l'esprit d'entreprise autant que la consommation. Il est donc vital de diminuer et de simplifier la structure étatique, la simplification fiscale et l'élaboration d'un budget au moins à l'équilibre.
Pour cela, il faut réviser la Constitution par référendum dans le but de supprimer la charge de premier ministre, pour la remplacer par celle d'un vice-président utilisant les mês services que ceux du président.. Cette mutualisation économise les coûts de fonctionnement. Il faut revenir à un nombre de ministères associés aux fonctions régaliennes de l'Etat : Affaires étrangères, Défense, Intérieur, Education, Finances, Industrie, Justice. L'écologie, par exemple, est un état d'esprit permanent et doit s'intègrer à toutes les actions des différents ministères.
Les études stratégiques et de conjonctures doivent être faites par les fonctionnaires attachés aux ministères au sein de cabinets ou d'états-majors et par l'INSEE. Aucun fonds public ne doit être dédié aux diverses agences privées ou organismes de sondage.
Il faut diminuer le nombre de représentants à l'Assemblée et au Sénat et mutualiser le fonctionnement de ces deux chambres.
Il faut réduire le nombre des collectivités territoriales et réduire le nombre des représentants qui les composent. Leur mission doit être claire et limitée, en dépendance directe de la vice-présidence qui gère les fonds dédiés. Le préfet doit y être intégrer pour assumes les fonctions interministérielles régionales. Le sous-préfet agit de même au niveau départemental.
2- Les nombreuses caisses d'assurances (retraite ou santé) dépensent plus de la moitié des cotisations en fonctionnement. Il est donc nécessaire, dans un premier temps, de les regrouper en une caisse retraite nationale et une caisse santé nationale. Chacune recevra les cotisations afférentes. Elles fonctionneront majoritairement par l'outil informatique à même de gérer des nombres importants de données à moindre coût.
3-Concernant la fiscalité, il est nécessaire de diminuer les charges aussi bien sur les particuliers que sur les entreprises. Les taux globaux de prélèvement ne doivent pas dépasser 15 pour cent des revenus. Le budget doit être voté àau moins à l'équilibre en se fondant sur un taux de croissance réaliste. Le livre jaune budgétaire qui distribue des subventions à des associations qui n'en n'ont pas besoin doit être aboli. Les partis politiques, ainsi que les syndicats doivent se financer par les cotisations de leur membres et non pas sur le dos des citoyens non adhérents.
La TVA pourra, grace aux économies de restructuration, diminuer à 15 pour cent. Csg et CRDS, qui ne sont pas des cotisations sociales, mais bien des impôts, doivent être supprimées ainsi que la taxe foncière, les droits de successsion (en conformité avec la Déclaration des Droits de l'Homme).
Ces mesures de justice et d'économie marquent une rupture avec l'ancien régime. L'objectif de rationalisation et d'efficacité de l'utilisation de l'argent public doit être permanent. Cela doit induire une baisse des charges des entreprises donc de l'emploi et une baisse des coûts pour les citoyens donc une augmentation de la consommation.
44 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
2 commentaires
Hassan - Le 20/10/2013 à 19:01:17
...et pourquoi pas la même interdiction pour l'International à l'encontre du PC et du Front de Gauche ?
0 0
Gilles - Le 15/09/2013 à 10:56:18
Pourquoi demander l'avis de personnalités et faire le contraire de ce qu'elles préconisent?
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions politiques Changer la gouvernance française