Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Appel pour la fidélité à l’œuvre de la Libération

Pétition : Appel pour la fidélité à l’œuvre de la Libération Pétition

Appel pour la fidélité à l’œuvre de la Libération

1.328 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
contact@espritderesistance.fr
Destinataire(s) :
M. le Premier Ministre, M. le Président de l'Assemblée Nationale
La pétition
En 1945, le général de Gaulle signa l'ordonnance de nationalisation des usines Renault pour cause de collaboration,avec comme exposé des motifs : « Alors que les livraisons fournies par la société Renault à l’armée française s’étaient montrées notoirement insuffisantes pendant les années qui ont précédé la guerre, les prestations à l’armée allemande ont, durant l’occupation, été particulièrement importantes et ne se sont trouvées freinées que par les bombardements de l’aviation alliée des usines du Mans et de Billancourt. »
L’ordonnance fixait les objectifs de la nationalisation et prévoyait le règlement des biens de L. Renault non dévolus à la Régie Nationale. Un accord définitif est conclu entre l’État et les héritiers, le 15 mars 1947.
Reniant cet accord, les petits-enfants de Louis Renault ont assigné l’État et tentent d'utiliser la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) dont ils demandent l’application rétroactive. Ils sollicitent ainsi des dommages et intérêts qui pourraient se compter en milliards d’euros, et qui seraient à la charge des contribuables. Ils montrent ainsi que leur principale motivation n’est pas la défense de la mémoire d’un grand père qu’ils n’ont pas connu, comme ils le prétendent sur les plateaux de télévision, mais un simple intérêt financier.
La vérité ressort des archives de 1935 à 1944, aujourd’hui ouvertes qui mettent en lumière le rôle de pourvoyeur des armées du IIIe Reich que Louis Renault assuma avec un zèle inégalable dès août 1940 et jusqu’en août 1944, et la contribution de Renaultà la répression qui frappa les résistants, de toutes opinions et de toutes confessions.

Les soussignés déclarent solennellement que la décision de nationalisation des usines Renault prise le 16 janvier 1945 (ordonnance 45-68) sous l’autorité du général de Gaulle, président du Gouvernement provisoire de la République française, fut ratifiée dans le cadre de toutes les autres nationalisations lors du vote souverain du peuple de France pour la Constitution du 27 octobre 1946. Quelles qu’aient été les évolutions ultérieures de la Régie Renault, dans un cadre historique différent, cette décision de 1945 doit être respectée et ne peut être annulée.
1.328 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
166 commentaires
Yvette - Le 05/12/2011 à 14:52:41
J'ai 85 ans, j'ai vécu cette periode, je sais de quoi il s'agit.
Mémoire à tous ceux qui ont perdu la vie à cause de ce genre de personnage.
1
Erick - Le 06/12/2011 à 00:30:07
Face au courage, et aux sacrifices de la Résistance contre le nazisme et la collaboration, cette opération mercantile des petits-enfants de ce patron collaborateur est une insulte, un crachat contre ceux qui ont lutté contre la barbarie.
C'est une tentative de revanche de ces patrons qui préféraient "les nazis au Front Populaire".

Le patronnat français collaborationniste (tous les patrons ne l'étaient pas, bien sur) s'en est bien tiré à la libération. Il eût aussi été préférable que M. Renault soit jugé.

Mais les motifs du Général De Gaulles sont historiquement implacables.

Il est hors de question que les héritiers de la collaboration insultent les choix du Conseil National de la Résistance afin de s'engraisser sur les contribuables, à qui l'on retire justement les acquis du C.N.R. en pleine période de crise.

Le MEDEF, le sarkozisme, sont des machines de guerre contre la France du C.N.R.: empêchons-les de réussir leur honteuse mission, et leurs honteux profits.
1
Andre - Le 08/12/2011 à 18:07:17
Le Général de Gaulle est le seul a avoir osé dire NON.Autour de lui, à Londres,qui avait-il? pas grand monde de l'élite d'alors,ce qui a fait dire à F.Mauriac"La classe ouvrière, dans son ensemble,est la seule à être restée fidèle à la Patrie profanée".Citation reprise en 1958 par le Général lui-même.
Alors aujourd'hui,les margoulins aux commandes du pays sont invités à faire très attention.Les nationalisations de 1945, toute les nationalisations ont permi à la France de devenir une grande puissance, et au peuple de France de sortir de la misère dans laquelle il vivait.Depuis 1945 et duant 65 ans, les principes mis en place, nationalisations comprises,ont démontré leur efficacitéet leurs bienfaits.
Aujourd'hui la France est démantelée, bradée à tous les vents, en quelque sorte elle est une nouvelle fois "profanée".Alors, il convient encore une fois, que les pures, les dures les sincères à la mémoire du Général se réveillent et crient haut et fort:"Souvenez-vous".Les nationalisations, toutes les nationalisations, devraient être inscritent et considérées comme:" un devoir de mémoire". Alors que L.Renault, malgré sa conduite, repose malgré tout en paix; quant aux petits enfants(peut être manipulés, ce qui ne serait pas du tout surprenant dans le contexte politique actuel)qu'ils gardent avec discrétion et humilité,leur dignité.POINT.
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs