Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Agression du député Loïc Prudhomme : le préfet doit partir !

Pétition : Agression du député Loïc Prudhomme : le préfet doit partir ! Mise à jour de la pétition

Agression du député Loïc Prudhomme : le préfet doit partir !

21.636 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
La France Insoumise Gironde

Le 20/03/2019

Bonjour à toutes et tous, 

URGENT ! Nous avons appris aujourd'hui que Didier Lallement sera nommé Préfet de Police de la Ville de Paris !! Nous sommes plus de 20000 à demander sa révocation et le premier Ministre Edouard Philippe lui offre une promotion !! 

Plus que jamais, nous devons faire monter la pression ! Atteignons rapidement les 50000 signatures ! Comment ? Si chacun de nous parvient à partager et faire signer 2 de ses proches c'est possible ! Au boulot, en famille, en terrasse, sur les réseaux sociaux : toutes les occasions sont bonnes. 

Pour celles et ceux qui sont sur les réseaux sociaux, la France Insoumise Bordeaux Métropole a une page Facebook où nous vous tiendrons informé.e.s de l'évolution de la pétition ! 

On ne lâche rien ! 

La France Insoumise Gironde. 


Le 17/03/2019

Bonjour à toutes et à tous, 

Vous êtes désormais 20000 à avoir demandé la démission du Prefet Didier Lallement à travers cette pétition. 

Que s'est-il passé depuis le 2 mars ?

A l'Assemblée Nationale, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner insulte le député Loïc Prudhomme en le traitant de menteur sous les applaudissements des députés de la majorité : https://youtu.be/s6-T5Rth1FE

Le 8 mars à Bordeaux, la manifestation pour les droits des femmes a été violemment réprimée par les forces de l’ordre. Une grenade de désencerclement a été jetée, blessant deux manifestantes. Un peu plus tard, trois personnes ayant participé à la manifestation ont été interpellées.

Le samedi 16 mars à Bordeaux encore,  37 militant·e·s ATTAC 33 et ANV Action Non-Violente COP 21 - Gironde, dans le cadre de la campagne nationale Fin du monde, fin du mois, même combat, ont décoré à leur manière la façade de la Caisse des Dépôts et Consignations à Bordeaux. Alors que des milliers de Gilets Jaunes se demandent comment ils vont finir le mois de mars et comment leurs enfants pourront vivre sur une planète dévastée, les militant·e·s dénonçaient l'utilisation faite par la CDC de l'épargne populaire et des fonds de retraite pour financer l'extraction d'énergie fossile. A la fin de l’action, la police est intervenue et a conduit 6 militant∙e∙s au commissariat, où certain∙e∙s se sont vu notifier leur garde-à-vue. A l'heure où nous écrivons ces lignes, ils sont toujours en Garde à vue à la stupéfaction de leurs avocats. 

Cela s'ajoute à la trop longue liste des blessés, mutilés et emprisonnés en Gironde et partout en France depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. 

A travers cette pétition, c'est une double accusation que nous voulons faire passer au Préfet Didier Lallement : 

- son utilisation zélée des forces de l'ordre à des fins strictement politique, en arrêtant des militants pacifiques ou en cautionnant le matraquage d'un député de l'opposition ; 

- son incapacité, malgré ces démonstrations de force, à maîtriser les véritables responsables des casses dans le centre de Bordeaux. 

Nous ne sommes pas loin de penser qu'il s'agit là d'une basse manoeuvre en vue de décrédibiliser celles et ceux qui réclament depuis des semaines dans la rue et ce pacifiquement la justice sociale, fiscale et climatique. 

Quelle suite donner à cette pétition ? 

Nous avons décidé d'élargir l'objet de cette pétition. Au regard des faits, la situation dépasse largement le cas du député Loïc Prudhomme qui n'est hélas, qu'une illustration parmi d'autre, de l'usage politique de la force policière par ce gouvernement à travers le préfet Didier Lallement. 

Aussi ce n'est plus seulement la démission du préfet que nous exigeons, c'est sa révocation par la main du Président de la République Emmanuel Macron. 

Votre soutien est précieux pour toutes celles et ceux qui ont été vicitimes de violences policières, judiciaires et politiques. 

PARTAGEZ !!

La France Insoumise Gironde. 


Le 05/03/2019

Nous sommes plus de 12 000 à avoir signé la pétition exigeant la démission du Préfet de Gironde Didier Lallement suite à ses propos sur l'agression policière qu'a subi le député Loïc Prudhomme pendant l'acte 16 des Gilets Jaunes ! Et ce alors que la pétition n'a été publiée que depuis 24h ! 

La France Insoumise Gironde a besoin de vous pour atteindre le cap des 15 000 signatures et donner tout son poids à cette pétition. Fort de ce soutien, nous pourrons relancer les médias (qui n'ont évoqué l'affaire que du bout des lèvres jusqu'à présent) et continuer à faire pression sur la Préfecture. 

Partagez, partagez, partagez autour de vous, faites signer, parlez-en au boulot, sur les réseaux sociaux ! Rien ne peut justifier qu'un gouvernement par la main des forces de l'ordre mutile son peuple et matraque son opposition politique. Il ne s'agit plus là de maintien de l'ordre. En apportant son soutien à une bavure policière au détriment des faits et de ses fonctions, Didier Lallement a eu les mots de trop. Il doit partir. Faisons-le partir ! 

La France Insoumise Gironde 

21.636 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur