61 155 631 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition : Victimes des minerais du sang

Signez la pétition

Déjà 17.381 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

Victimes des minerais du sang

Auteur : Le CCFD Terre Solidaire

Créé le 25/07/2017  

Il n’a que douze ans et du matin au soir, il creuse. Son père paysan voit bien que la terre qu’il cultive est tous les jours plus polluée. Leur voisine, elle, a vu son fils s’enrôler dans une milice armée.


Certains Congolais de République Démocratique du Congo (RDC) ont un avenir incertain. Parmi les causes de cette vie au jour le jour : l’exploitation des minerais nécessaires à la fabrication des ordinateurs et autres smartphones, qui engendre violences, destruction de l’environnement et corruption.


Bien sûr, il ne s’agit pas d’interdire l’exploitation de ces minerais mais de plaider pour que leur extraction ne vienne pas alimenter les conflits, et qu’elle soit synonyme de développement pour les populations locales.


Car ces minerais provoquent des catastrophes terribles, à tel point qu’on parle de minerais du sang !


Ils sont synonymes d’exploitation des hommes, des femmes,  et des enfants, qui travaillent dans des mines dans des conditions effroyables, parfois jusqu’à 30 mètres sous terre.


Mais aussi responsables d’une catastrophe écologique choquante : rivières contaminées au mercure, milliers d’hectares de terres cultivables ravagés. Enfin ils attisent les conflits et les violences. D’après des chiffres de l’ONU en 2009, 40 % des conflits dans le monde ces 60 dernières années étaient liés aux ressources naturelles.


Dans ce contexte, la mine alimente le cercle vicieux de la violence, la pauvreté et la faim.


En mars 2017 grâce au travail de plaidoyer du CCFD Terre Solidaire, de nombreux alliés  et de son partenaire local en RDC la CERN, le Parlement européen a adopté une nouvelle législation qui oblige partiellement les entreprises européennes à s’approvisionner dans le respect des droits humains.


Cette législation est un important pas en avant, mais elle n’est pas suffisante. Il reste en effet beaucoup à faire pour que l’exploitation minière, en RDC, mais aussi au Pérou ou encore en Birmanie, ne signifie pas exploitation des populations et destruction de l’environnement.


C’est pour cela que nous avons besoin de votre soutien : pour  que  les richesses issues des  ressources naturelles d’un pays profitent prioritairement à sa population !


Oui au progrès technologique, mais il ne doit pas être synonyme de souffrance et de faim.


Signez notre pétition ! Merci