Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Non à l'usine de méthanisation à la Pommeraye - Mauges-sur-Loire (49)

Pétition : Non à l'usine de méthanisation à la Pommeraye - Mauges-sur-Loire (49) Pétition

Non à l'usine de méthanisation à la Pommeraye - Mauges-sur-Loire (49)

17.464 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Bien vivre à Mauges-sur-Loire
Destinataire(s) :
Frédéric Joseph (Directeur de l'interministérialité et du développement durable), Préfecture du Maine-et-Loire, Bureau des procédures environnementales, Gilles Piton (Maire de Mauges-sur-Loire)
La pétition
Actualité(s)
Bien Vivre à Mauges-sur-Loire est un collectif créé par les riverains vivant à proximité du projet d'installation d'une usine de méthanisation à La Pommeraye, Mauges-sur-Loire, sur la route de Beausse.

Ce projet est porté par une vingtaine d'agriculteurs, soit une quarantaine d’éleveurs, qui ont décidé de construire une unité de méthanisation en campagne de La Pommeraye (49). Le gaz sera directement injecté dans la canalisation construite entre Trémentines et Saint-Florent-le-Vieil pour alimenter, principalement, l’usine Lactalis de Saint-Florent. Les exploitations concernées se situent dans un rayon de 5 à 20 km et elles sont censées produire près de 42 000 tonnes d’effluents par an (fumiers, lisiers, couverts végétaux, paille, maïs...), pour un projet de production et injection de 14 Méga watt heures annuels.

Une enquête publique débute ce 2 novembre à la mairie de La Pommeraye pour se terminer le vendredi 4 décembre 2020 à 18 h 00.
Vous pouvez la consulter ici en détail : http://www.maine-et-loire.gouv.fr/annee-2020-r2170.html?page=rubrique&id_rubrique=2170&id_article=7182&masquable=OK


Cette usine se situera à environ 300 m de la première habitation et à 1,5 km de l'entrée de notre ville, dans le sens des vents dominants.

Données issues du dossier d'installation :

- installation de 2,68 ha sur des terres agricoles
- transport et traitement de 42 611 tonnes de déchets par an (fumiers, lisiers, couverts végétaux, paille, maïs...)
- un bâtiment de réception de 829 m² sur 13,70 m de haut
- un bâtiment de stockage de 200  sur 11,50 m de haut
- 1 cuve de fermentation (digesteur) de 660 m² sur 15 m de haut
- 1 cuve post-digesteur de 660  sur 15 m de haut
- une torchère de 5 m de haut
- un trafic annoncé de 6 à 30 camions jours

Ce projet se veut pour la transition énergétique mais est finalement très éloigné de l’idée que nous nous faisons de l’écologie. Ce type d’installation ne fait que polluer encore un peu plus notre terre…

Nous, la population de La Pommeraye et alentours, pouvons faire bouger les choses !


Une telle usine va donc produire un nombre important de nuisances ainsi que des risques sanitaires pour les habitants :



Nuisances olfactives : Émissions d’odeurs sous les vents dominants dans un périmètre de 2 ou 3 km (odeur des cargaisons de lisier, fumier pendant le transport et la manipulation). 


Nuisances sonores : Trafic routier journalier très important (tracteurs et camions) + bruit de l'installation




Pollution visuelle : Tailles industrielles importante des bâtiments


Impacts sur l’environnement : Risques d’incendie et d’explosion de l’unité de méthanisation (risque technologique). Dégradation des routes menant à l’usine du fait du trafic de camions et tracteurs. Risque de fuites et d’échappement de méthane



Pollution des sols :  Pas d'information et de recul sur l’innocuité des digestats lors de l'épandage, mortalité anormale d’abeilles et d'insectes (observée en bordure des parcelles épandues probablement victimes des émanations de gaz ammoniaqué). Impacts sur les sols, sur l’eau que nous buvons, sur l’air.


Détournement des terres agricoles Utilisation de terres agricoles à des fins autres que l’alimentation humaine ou animale.



Dépréciations immobilières : Effondrement de la valeur immobilière des maisons et terrains (notaires, agences et particuliers sont obligés de spécifier la présence d'une usine à risque environnemental à proximité). Les pertes nationales constatées sont de 20 à 30 %. Les chances de vendre sont réduites, les maisons à proximité sont peu visitées.


Pour toutes ces raisons, merci de soutenir cette pétition à destination de la préfecture du Maine et Loire qui donnera ou non son accord après la période de consultation publique du 2 novembre au 4 décembre 2020 à 18 h 00 .

Merci de signer avant le 4 décembre 2020 à 18 h 00.


Tous les habitants du secteur et du collectif citoyen Bien Vivre à Mauges-sur-Loire vous remercient d'avance.

17.464 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
- Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités
327 commentaires
Frederic - Le 06/11/2020 à 12:00:39
L'Allemagne a fait marche arrière sur ce sujet, du fait qu'il faut nourrir le digesteur avec de grosses quantités d'ensilage de maïs, grosse dépense énergétique (ensileuse, tracteurs, ...) au détriment d'une agriculture raisonnée (grosse quantité d'eau pour faire pousser le maïs).
Alors, pourquoi ne pas privilégier de plus petits digesteurs par exploitation ?
6
Jacques - Le 08/11/2020 à 17:24:58
Utiliser des cultures vivrières (ex. ensilage de maïs) pour alimenter le méthaniseur est un non sens économique.
5
Claude - Le 08/11/2020 à 17:22:59
Ils veulent tous nous faire crever ? Corona-machin, vaccins pourris, même en pleine nature, ils s'y mettent ?
5
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs