64 851 720 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Nature et environnement

Signez la pétition

Déjà 395 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Il est urgent de mettre un terme aux agissements des pyromanes !

Il est urgent de mettre un terme aux agissements des pyromanes !

Auteur : A. Jean-Louis

Créé le 21/08/2017  

À l'attention : de Monsieur le Ministre de l'Intérieur, Monsieur le Ministre de l'Environnement

Tous les étés, de gigantesques incendies provoqués par quelques irresponsables causent des dégâts considérables. Ceci n'est pas une fatalité. Cette situation n'est pas tolérable, n'est plus acceptable. Il est regrettable qu'aucune décision sérieuse n'est jamais prise à l'encontre des auteurs à l'origine de ces actes. Il n'y a pas d'autre alternative que de solliciter ceux qui sont aux responsabilités afin qu'ils se penchent une bonne fois pour toute sur ce très sérieux problème, d'où cette pétition lancée à l'attention des ministères concernés. Soyez nombreux à y répondre. Nous sommes une majorité à refuser que notre environnement finisse par ressembler au sol de la planète Mars ou à celui de la surface de la Lune.

Monsieur le Ministre de l'Intérieur, Monsieur le Ministre de l'Environnement,


Messieurs les Ministres, nous en avons marre de tous ces pyromanes !


Quand allez-vous prendre les mesures qui s'imposent pour mettre un terme aux agissements de ces grands malades ?


Ceux qui ont mis sciemment le feu, de façon délibérée, volontaire, préméditée, en choisissant de préférence les moments les plus critiques (sécheresse extrême, vent violent, fins d'après-midi) doivent être punis de la peine la plus sévère qui soit en mesure d'être appliquée (prison à vie).


Mais cela ne suffit pas. Il s'agit aussi de mettre en place les mesures nécessaires afin que ceux qui n'ont aucun respect des règles de civisme les plus élémentaires soient punis de façon particulièrement sévère.


 Et parmi ces mesures :


1/ Instauration d'une prime de dénonciation de forte valeur (10 K€). Les personnes qui témoigneront sous anonymat en apportant des preuves sur des actes d'incivilité dont ils auront été les témoins (mégots jetés par la vitre des véhicules, constat d'allumages de feux,...) percevront cette prime dès lors que les auteurs auront été identifiés, et reconnus coupables. Dans un premier temps, l'état verserait la prime au déclarant, par la suite, les coupables seraient contraints de rembourser l'état.


2/ Interdiction dans tout le grand Sud de fumer en voiture toutes les fois que les conditions sont propices aux risques d'incendie, et ce, plus particulièrement au cours de toute la période estivale (fortes températures, vent violent, état de sécheresse).


Tout passager d'un véhicule qui ressentirait le besoin de fumer au cours de trajets, alors qu'une seule de ces conditions est présente, aurait obligation de s'arrêter sur une aire.


3/ Instauration de très fortes amendes (plusieurs milliers d'euros) à l'encontre de tous les auteurs d'incivilité mettant en péril la flore et la faune par leurs gestes inconscients.


4/ Sensibilisation forte par des spots à une heure de grande écoute sur TOUTES les chaînes du service public, et ce, TOUS les jours, et TOUT au LONG de la période estivale. L'état s'attribuerait une tranche de 1 mn, minimum, à une heure de grande écoute sur TOUTES les chaînes pour diffuser ces spots.


5/ Véritable campagne de débrouillage de l'intégralité de TOUTES les forêts les plus exposées. La main d'oeuvre est disponible. Tous ceux qui perçoivent le RSA ont le devoir -s'ils ne l'ont pas, ils devraient l'avoir- d'effectuer 20 heures de travaux d'intérêt général par semaine au titre de l'aide financière qui leur est attribuée. Il ne reste plus qu'à trouver du personnel pour les former et les encadrer.


Tous les incendies, soit 100%, sont d'origine criminelle (criminel au sens de destruction de la flore et de la faune).


Il va de soit que c'est déjà le cas de tous les feux provoqués par les irresponsables qui jettent leurs mégots sur les bords des routes.


Les travaux en plein été à l'aide d'engins à motorisation thermique alors que la sécheresse sévit, que les températures sont caniculaires, que les vents soufflent fort, doivent être interdits.


Déposer à même le sol, à proximité d'herbes sèches, une tronçonneuse thermique dont le moteur est brûlant, ce geste doit être assimilé à un geste criminel.


Combien d'incendies ont démarré à cause de gestes aussi imprudents ?


Les bouteilles en verre jetées dans la nature constituent également un geste criminel. L'effet loupe du verre provoque des incendies lorsque les rayons du soleil frappent le verre.


Il suffirait que ces contenants soient consignés. Ainsi, nombre de ces contenants ne seraient plus abandonnés (jetés) dans la nature par leurs utilisateurs.


Il y a une certitude.


Quelles que puissent être les conditions en plein été (sécheresse extrême, températures caniculaires, vent violent), si tout le monde se tient tranquille, et réalise que certaines choses ne sont pas à faire dans de telles conditions, aucun incendie ne peut se déclarer de façon spontanée. Hélas, tous les incendies trouvent leur origine dans les gestes irresponsables de l'être humain qui néglige bien trop souvent son environnement, ou ne réfléchit même pas aux conséquences de certains de ses gestes ou de son comportement.


Messieurs les Ministres, vous avez accepté les fonctions et les postes que vous occupez. Ce qui se passe tous les étés n'est pas une fatalité. Ces actes et leurs conséquences sont sous la responsabilité de vos ministères (Intérieur et Environnement), aussi vous avez le devoir de tout mettre en œuvre afin de mettre un terme aux agissements criminels de ceux qui détruisent nos forêts.


Toutes les solutions à mettre en œuvre vous sont apportées dans ce courrier. A vous de les mettre en place avant que toutes nos forêts soient entièrement parties en fumée.


Il est inadmissible que tant de nature, mais aussi la faune qui la peuple, continue ainsi à être détruite à cause de ces innombrables malades qui mettent en péril la vie des résidents, et de celle des soldats du feu qui prennent des risques insensés pour tenter de limiter les dégâts.


Alors Messieurs les Ministres, s'il vous plaît, BOUGEZ-VOUS et AGISSEZ !


Je vous prie de bien vouloir agréer, Messieurs les Ministres d’Etat, l’expression de ma haute considération.