Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Stop aux constructions illicites dans le parc du château de Ferrières

Pétition : Stop aux constructions illicites dans le parc du château de Ferrières Mise à jour de la pétition

Stop aux constructions illicites dans le parc du château de Ferrières

585 signatures
Auteur
Auteur(s) :
Agir pour Ferrières

Le 25/04/2020

Des preuves, rien que des preuves

Vous êtes déjà plus de 300 à avoir signé notre pétition contre la construction d’un immense hôtel dans le parc.

Le 23 avril 2020, Mireille Munch, maire de Ferrières-en-Brie, par l’intermédiaire d’une vidéo continue de nous dissimuler des informations. Elle confirme que 70 arbres ont été abattus dans le parc du château. Mais, elle prétexte qu’ils étaient malades plutôt que d’avouer qu’ils gênaient la construction de l’hôtel dont personne n’est au courant.

Cela nous conduit au questionnement suivant :

  • En effet, pourquoi ont-ils été tous abattus à l’endroit qui correspond à l’emprise du futur hôtel d’Accelis ?
  • Où est l’étude qui permet d’affirmer que ces arbres étaient malades ? De notre côté, des experts comme RENARD et autres défenseurs de la nature, au vu des photos et par constat in situ, ont constaté que les arbres abattus étaient parfaitement sains
  • Qui a donné l’autorisation d’abattre 70 arbres centenaires ? La Préfecture ? On veut voir la preuve car, l’arrêté préfectoral dont il est question dans la vidéo ne mentionne aucune autorisation de coupe d’arbres.
  • Combien les troncs ont-ils été vendus ? Et par qui ?
    • Si c’est par le locataire la SARL Le Château (filiale d’Accelis), de quel droit ?
    • Si c’est par la commune propriétaire, comment se fait-il que personne n’ait été préalablement consulté ? En tous cas, aucun compte-rendu de conseil municipal n’en fait état et aucun appel à concurrence n’a été lancé pour un tel chantier d’abattage.

Concernant la construction de l’hôtel :

  • Pourquoi Mireille Munch n’en parle-t-elle pas ? Ce n’est pas dans son programme électoral et, dans sa vidéo, elle ne prononce jamais le mot « hôtel ».
  • Qui, à la mairie a transmis l’avis favorable sur le dossier d’autorisation de construire à la Préfecture ? Rappel du circuit obligatoire : la mairie est consultée en premier et si elle est d’accord elle transmet son avis en Préfecture quand il s’agit d’un site classé.
  • Quel est le bilan carbone ?
    • D’après l’association des amis de la forêt (Chessy), il faut 2000 arbres pour rétablir l’abattage d’un arbre de plus 50 ans, soit 140 000 arbres dans le cas présent
    • Et combien pour l’hôtel et la pollution qu’il va générer ?
  • Pourquoi l’affichage réglementaire n’est-il pas en place ? Les travaux, comme la procédure, ne respectent pas la loi.

Nous rappelons que ce n’est pas par esprit de contradiction que nous menons cette action. La situation est vraiment désastreuse pour le parc au point que les autorités compétentes ont été saisies par les défenseurs de l’environnement. Nous agissons pour le bien de la commune et de ses habitants.

Copie ministère de l’Écologie

 


Le 26/04/2020

La pétition porte ses fruits

Vous êtes déjà plus de 400 à avoir signé notre pétition contre la construction d’un immense hôtel dans le parc et nous vous remercions vivement.

Le 23 avril 2020, Mireille Munch, maire de Ferrières-en-Brie, par l’intermédiaire d’une vidéo, avoue que 70 arbres ont été abattus dans le parc du château. Mais elle prétexte qu’ils étaient malades plutôt que d’avouer qu’ils gênaient la construction de l’hôtel dont personne n’est au courant. Elle continue de dissimuler des informations.
Cela nous conduit au questionnement suivant :

  • Pourquoi les 70 arbres ont été abattus à l'endroit qui correspond exactement à l’emprise du futur hôtel d’Accelis ?

  • Où est l’étude qui permet d’affirmer que ces arbres étaient malades ?
    De notre côté, des experts comme RENARD et autres défenseurs de la nature, au vu des photos et par constat in situ, ont constaté que les arbres abattus étaient parfaitement sains.

  • Qui a donné l’autorisation d’abattre 70 arbres centenaires ? La Préfecture ?
    On veut voir la preuve car, l’arrêté préfectoral dont il est question dans la vidéo ne mentionne aucune autorisation de coupe d’arbres.

  • Combien les troncs ont-ils été vendus ? Et par qui ?
    - Si c’est par le locataire la SARL Le Château (filiale d’Accelis), de quel droit ?
    - Si c’est par la commune, propriétaire, comment se fait-il que personne n’ait été préalablement consulté ? En tous cas, aucun compte-rendu de conseil municipal n’en fait état et aucun appel à concurrence n’a été lancé pour un tel chantier d’abattage.

Concernant la construction :

  • Pourquoi Mireille Munch ne parle-t-elle jamais de l'hôtel ?
    Ce projet de construction, dont elle a connaissance depuis plus d'un an, n’était pas dans son programme électoral. Dans la vidéo, elle ne prononce jamais le mot «hôtel». Il n’y a jamais eu de communication publique à propos de l’hôtel. Personne n’est au courant.

  • Qui, à la mairie, a transmis l’avis favorable sur le dossier d’autorisation de construire à la Préfecture ?
    Rappel du circuit obligatoire : la mairie est consultée en premier et, si elle est d’accord, elle transmet son avis en Préfecture quand il s’agit d’un site classé.

  • Quel est le bilan carbone ?
    D’après l’association des amis de la forêt (Chessy), il faut 2000 arbres pour rétablir l’abattage d’un arbre de plus 50 ans, soit 140 000 arbres dans le cas présent
    Et combien d'arbres faudra-t-il pour compenser l’hôtel et la pollution que ça va générer ?
    C'est un désastre écologique et environnemental.

  • Pourquoi l’affichage réglementaire et obligatoire n’est-il pas en place ?
    Les travaux, comme la procédure, ne respectent pas la loi.

Nous rappelons que ce n’est pas par esprit de contradiction que nous menons cette action. La situation est vraiment désastreuse pour le parc au point que les autorités compétentes ont été saisies par les défenseurs de l’environnement. Nous agissons pour le bien de la commune et de ses habitants.


Copie ministère de l’Écologie


Le 23/04/2020

Merci à  celles et ceux qui ont signé, nous vous en sommes reconnaissants. A présent, il faut passer à la vitesse supérieure. Il faut que les Ferrièrois s'impliquent. Ce sont les premiers concernés :

  • Leur patrimoine est dégadé : le parc a beaucoup plus de valeur avec des arbres qu'avec du béton
  • L'hôtel va générer pas mal de trafic automobile et des bouchons
  • Dans 50 ans (à la fin du bail), au moment où le locataire partira, dans quel état va-t-il laisser l'hôtel ? Qui sera chargé de le réparer, voire de le démollir ? Et à quel coût ?
  • Pourquoi construire dans le parc alors qu'il y a plein de terrains en face ?

Alors n'hésitez pas à continuer de partager cette pétition,  surtout avec les habitants de Ferrières. C'est très important.

585 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur