Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Stop à l'abattage des arbres au Bout des Landes à Nantes

Pétition : Stop à l'abattage des arbres au Bout des Landes à Nantes Mise à jour de la pétition

Stop à l'abattage des arbres au Bout des Landes à Nantes

39.533 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Sophie Tiger
17/07/2022

Des nouvelles...

Bonjour,

 
Plusieurs associations ont répondu à mon appel à l’aide.


Je tiens à remercier toutes ces personnes très vivement de leur mobilisation et de leur engagement pour l’intérêt de tous concernant la préservation de la biodiversité.


Aussi, sur les conseils de ces citoyens responsables et engagés, un recours gracieux a été envoyé à Mme La Maire de Nantes, en mon nom, en tant que riveraine, afin que le permis de construire soit annulé. En effet, le premier projet « Edenio » avait été refusé pour motif d’abattage d’un trop grand nombre d’arbres suite à l’intervention de l’association A.R.B.R.E.S, et les arbres sont toujours aussi nombreux, d’où l’incohérence d’avoir donné ce permis de construire au vu de la surface de la construction envisagée.

Nombre de ces citoyens sont membres d’un collectif inter-associatif, le C.R.I (Citoyens Résolus et Irrités), en lutte contre les projets d’urbanisme en contradiction avec la défense de l’écologie, la préservation de la biodiversité (faune et flore) et la préservation de la qualité de l’air et du cadre de vie des citoyens, dont les élus se réclament pourtant.


En effet les projets d’urbanisme sont décidés sans consulter les habitants, et face au refus de dialogue des élus, les citoyens se mobilisent. « Quoi que les habitants disent, la collectivité a décidé, donc elle le fera », est la manière de procéder habituelle comme le dit l’un des adhérents associatifs.


De même, d’autres associations, elles aussi en lutte contre l’urbanisation galopante et la destruction d’espaces boisés où naturels regorgeant de vie dont de nombreuses espèces protégées, m’ont apporté leur soutien, comme « La Chapelle Ville-Nature » et son Président F. Denormandie que je tiens à remercier ici, car il est le premier a m’avoir apporté de précieux conseils. Le G.N.S.A du Pays Nantais (G.N.S.A Groupe National de Surveillance des Arbres créé en 2019 par Thomas Brail, arboriste-grimpeur, en réaction à des abattages prévus dans le cadre de projets qui suppriment abusivement des arbres existants, pourtant protégés à divers titres, en particulier par l’article L350-3 du Code de l’Environnement, destiné à protéger les allées et les alignements d’arbres.) vient de m’apporter lui aussi son soutien. Je ne peux que vous inviter à aller sur leurs sites, car bien évidemment ils ont besoin d’aide, tant au niveau des pétitions qu’au niveau financier, merci pour eux.

Toutes ces personnes amènent leurs diverses compétences afin de combattre la bétonisation et l’incessante progression des espaces artificialisés qui ne font qu’aggraver le réchauffement du climat en général, et plus particulièrement dans les villes.


Voici un lien vers une image satellite référençant les points chauds en Loire-Atlantique, elle est calée sur les quartiers Nord de Nantes. Elle date du 18 juillet 2018 à 13h00 alors que la température était de 27,6°, aussi imaginez ce qu’il en est aujourd’hui quand il fait 38° ou 40° à l’ombre !!!

https://tiles.auran.org/ICUV2/

Ces derniers jours, les records de chaleur dans nos appartements ont explosé, on y étouffe !!! Nous sommes dans la crainte des futurs épisodes caniculaires de longue durée, car comment faire quand on se retrouve avec plus de 30° et plus jour et nuit à l’intérieur ? Le béton chauffe, et quand l’immeuble entier est réchauffé, c’est l’enfer, d’autant que le chauffage au sol n’arrange rien, car les serpentins remplis d’eau chauffent eux aussi, c’est abominable !


Et que dire de toutes les personnes les plus vulnérables, personnes âgées, personnes atteintes de maladies chroniques, des bébés et très jeunes enfants, pour qui ces conditions terribles sont une source de grande souffrance.


Comme si cela n’était pas suffisant, on peut aussi rajouter que le fait d’habiter juste à côté du périphérique nous condamne à une double peine, car pour rafraîchir un minimum nos appartements nous devons laisser nos fenêtres ouvertes pendant la nuit, et avec le trafic routier intense nous respirons à longueur de temps tous les polluants et autres particules fines qui vont, à plus où moins long terme, affecter notre santé ! Mais cela n’émeut pas du tout toutes ces personnes qui se disent responsables mais agissent de manière irresponsable !

« … L’idée selon laquelle ces vagues de chaleur ne seraient qu’un aléa climatique est totalement fausse. Elles ne sont pas un aléa, mais la transcription concrète, dans notre vie de tous les jours, de ce que les scientifiques du G.I.E.C n’ont cessé de démontrer dans leurs rapports depuis des années...» (Source : Journal Reporterre – Article : Nommons les canicules, elles ont des responsables – Maxime Combes. »

Alors oui, nous n’en pouvons plus, nous sommes excédés !

Nous sommes en colère et complètement dégoûtés de tous ces hommes et femmes politiques se targuant d’améliorer notre qualité de vie mais qui, tout au contraire, ne cessent de la dégrader toujours plus. Ils sont pourtant tenus de respecter les lois, mais ils profitent de la méconnaissance de la plupart des citoyens, pour faire ce qu’ils veulent.

Nous sommes atterrés de voir que des architectes et autres paysagistes urbains soient tous dénués d’un minimum de considération envers tous les habitants qui se retrouvent à cuire littéralement dans leurs logements, sans parler des promoteurs qui ne se soucient aucunement du problème du réchauffement général et préfèrent se remplir les poches, peu importe les dégâts irréversibles que cela engendre !


Ceux et celles à qui l’on doit tout cela ne veulent en rien changer leur manière de faire, et, tout en nous abreuvant de paroles éloquentes quant à la préservation de l’environnement, ils agissent en totale contradiction avec celles-ci, détruisant la biodiversité sans aucun remords et contraignant les citoyens à supporter des conditions de vie, de plus en plus exécrables !

L’avenir est source de très grandes angoisses pour un grand nombre de personnes. Cela est justifié et bien compréhensible, car elles n’ont pas d’autre choix que d’endurer ces situations insupportables contrairement à ceux à l’origine de ces dites situations, qui eux, peuvent échapper à ces conditions invivables !

Que faudrait-il donc pour que les choses changent véritablement ? Faut-il des dizaines, voire des centaines de morts dans nos citées pour qu’enfin l’on daigne avoir un tant soit peu de considération et enfin revenir à la raison ?

La question est posée...

 

 

 

 

39.533 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités