Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Sauvons le parc de Rouans !

Pétition : Sauvons le parc de Rouans ! Mise à jour de la pétition

Sauvons le parc de Rouans !

304 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Des parents d'élèves de Rouans
17/11/2020

Notre rencontre avec la mairie et la suite de nos actions

Mardi 10 Novembre, suite à notre demande, trois d’entre nous (Mathieu Canat, Jimmy Gambier et Maylis Rolland) avons été reçus par Monsieur le Maire Jacques Ripoche, la première adjointe Carole Bras et le deuxième adjoint Jean-Pierre Aumasson. Nous les remercions à nouveau d’avoir accepté de nous rencontrer rapidement et de nous avoir reçus très cordialement.

Pour la mairie, le nouvel emplacement de la salle de sport est acté, il ne changera pas. Le maire et ses adjoints regrettent l’abattage d'un chêne centenaire et ne peuvent pas nous garantir qu’un deuxième ne sera pas abattu lui aussi. Ces abattages seront compensés par de nouvelles plantations, mais écologiquement, un arbre centenaire n’a pas la même valeur qu’un arbre de quelques années.

Il nous a été confirmé que l’emprise du parc sera décalée vers la salle paroissiale, sur un terrain qui appartient à la commune. La « forêt » des enfants, qui sépare actuellement le parc de ce terrain, sera « débroussaillée » pour permettre de relier les deux. Pourra-t-on intégrer harmonieusement cette nouvelle surface au reste du parc ? Nous nous posons la question. Par ailleurs, la mairie nous dit qu’il n’y aura « quasiment » pas de perte de surface de parc, mais sur la base des informations dont nous disposons, nous continuons à craindre que 10 à 15% de la surface actuelle, déjà pas très grande, soit perdue.

Les élus regrettent également ne pas avoir mieux communiqué sur le projet, notamment auprès des écoles et associations de parents d’élèves. Ils mettent en cause la crise sanitaire mais nous estimons que cela n’excuse pas le fait de ne pas avoir au minimum informé l’école Jules Verne et l’APE. La mairie a accepté notre demande d’avoir un encart dans le prochain Rouans Info (en janvier) pour exprimer notre point de vue. Le projet de la salle est acté mais pas celui du réaménagement du parc, sur lequel ils nous promettent une consultation plus large, mais plus tard, alors même qu’ils veulent aller vite dans la construction de la nouvelle salle, en prévoyant le dépôt du permis de construire en janvier et le lancement des travaux l’été prochain.

Le maire et ses adjoints nous ont fait part de leur volonté de placer la consultation citoyenne et l’écologie au centre de leurs préoccupations pendant la durée de leur mandat : mise en place de voies douces, gestion différenciée et augmentation des espaces verts, écopâturage, ne pas artificialiser de surfaces supplémentaires ou abattre d’arbres dans le centre-bourg. Nous saluons évidemment cette volonté et avons très envie de les croire, mais force est de constater que pour leur premier projet majeur pour la commune, il se passe exactement l’inverse : une partie du parc va être bétonnée, des arbres vont être abattus, il n’y a eu consultation que des associations sportives alors que le projet touche les citoyens de Rouans bien au-delà de ces associations. A cela, nos élus répondent que les priorités se justifient en fonction des besoins, et que l’écologie ne peut pas toujours être la priorité.

Nous comprenons tout à fait l’urgence de la construction d’une nouvelle salle de sport et ne la remettons pas en cause. Tout au long de notre discussion, nos élus nous ont tenu le même discours : ils n’ont pas le choix. Mais on a toujours le choix, en l’occurrence ici, le choix de l’emplacement de la salle, qu’ils ont déjà changé deux fois depuis leur élection. Aucun projet n’est parfait, les précédents ne l’étaient certainement pas. Notre impression suite à cette rencontre est que les souhaits des associations sportives ont été les seules priorités considérées pour le choix du lieu de construction de cette nouvelle salle, sans prendre en considération ni les préoccupations écologiques, ni les souhaits des usagers du parc.

On peut considérer qu’abattre un arbre, ce n’est pas si grave ; chacun se fera son opinion sur la question. Abattre des arbres dans un parc fréquenté par des enfants, en face de leurs écoles, c’est pourtant tout un symbole. Bétonner l’herbe sur laquelle ils piquent-niquent avec leur classe ou avec leurs parents les jours d’été, cela a une signification. Quel message veut-on envoyer à nos enfants sur le monde dans lequel ils grandissent ?

Un nouveau conseil municipal d’enfants vient d’être élu, et leurs messages de campagne étaient encore visibles ces derniers jours sur les panneaux installés au milieu de parc : ils souhaitent construire de nouveaux jeux, laisser le parc tranquille et construire la nouvelle salle de sport ailleurs, planter des arbres, agrandir le parc… Le choix de la mairie pour l’emplacement de la nouvelle salle de sport va à l’encontre des souhaits du conseil municipal d’enfants. Sommes-nous certains que nous sommes plus raisonnables que nos enfants sur ce sujet ? Et là encore, quel message voulons-nous leur envoyer sur leur rôle et leur importance en tant qu’élus, si leurs demandes sont balayées sans discussion ?

Nous n’abandonnons pas. La mairie peut changer d’avis sur l’emplacement de la nouvelle salle de sport, revenir sur les projets précédents ou en créer un autre sur lequel la population sera consultée plus largement. Les associations sportives ne sont pas les seules concernées par ce projet, et si nous comprenons l’urgence de leurs demandes, pour nous il est encore plus urgent, en 2020 et dans le monde dans lequel nous vivons, que la transparence et la communication ne soient pas des options, que l’écologie devienne une priorité réelle, de manière visible pour nos enfants, et que les lieux de vivre-ensemble, comme le parc, soit sanctuarisés. On n’abat plus d’arbres, on ne bétonne plus de sols quand on peut l'éviter, et encore moins devant des écoles.

Nous ne pouvons pas rester seuls si nous voulons que la mairie fasse marche arrière, et nous faisons appel à vous pour toutes les actions pacifiques que vous voudrez entreprendre avec nous dans les prochains mois : afficher des messages dans le parc, décorer les arbres en danger, montrer notre attachement au parc de toutes les façons que vous pourrez imaginer. Lorsque la situation sanitaire le permettra, nous pourrons aussi envisager des rassemblements dans le parc, dans le respect des gestes barrière pour la protection de tous. Vous pouvez dès maintenant nous rejoindre sur notre groupe Facebook, Sauvons le parc de Rouans, pour partager vos idées et participer à faire vivre le mouvement ! Nous continuerons aussi à vous tenir au courant via les mises à jour de la pétition.

A plus de 200 signatures, la pétition est déjà un succès. Dans ce contexte sanitaire, nous avons préféré faire une pétition virtuelle mais nous savons qu’elle n’a pas pu toucher tout le monde, ainsi n’hésitez pas à nous aider à continuer à la diffuser, ainsi que le groupe Facebook, au maximum de personnes concernées.

Merci à toutes et à tous de votre engagement.

304 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Agnes - Le 18/11/2020 à 09:07:15
Merci pour ce retour, très complet et pondéré. Je rejoins votre analyse, et crains qu'effectivement les dés soient déjà jetés… A.B
0
— 1 réponse de l'auteur
Ju - Le 18/11/2020 à 09:46:41
Merci, retour très complet.



La nouvelle mairie annonce bien la couleur. Des belles paroles avant d'être élus, et ensuite on en profite bien et si vous êtes pas contents c'est la même.



Aucun projet n'est acté définitivement. La preuve, ils ont commencé par dé-acter l'ancien projet de salle de sport.



Enfin, allons expliquer à nos enfants que l'écologie n'est pas la priorité et ne peut pas l'être, c'est les préparer dignement à leur monde: pas content ? Pas grave. Trime et tais-toi.



Tout ça pour que quelques uns puissent jouer tranquillement au tennis pendant que le monde de nos enfants se désintègre inexorablement.



Pathétique.
0
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -