86 322 838 signatures sur MesOpinions.com

Sauvegardons le patrimoine vert de notre commune

Sauvegarde en cours...
Pétition : Sauvegardons le patrimoine vert de notre commune
Par Gaëtan Milis, citoyen de Priesville [Sart-lez-Spa]

Pétition adressée à Monsieur le Bourgmestre de Jalhay, Mesdames et Messieurs Échevins et Conseillers

Mise à jour

Le Centre Public d'Aide Social [CPAS] de Jalhay est propriétaire d'une parcelle de quelques 10000m² sise à Priesville, sur l'ancienne commune de Sart.


Une demande de permis d'urbanisme a été déposée en cette fin mai 2018, visant à obtenir le morcellement de la dite parcelle en six lots à contruire, plus quelques 3500m² réservés pour d'éventuels projets futurs.


Concrètement, le CPAS de Jalhay a choisi de vendre ce bien afin d'engranger quelques liquidités [au prix actuel des terrains sur la commune de Sart-Jalhay, on parle d'un demi-million d'euros] afin de soulager son budget dont les réserves s'érodent. Ou afin d'apporter son écot à la rénovation de l'ancienne maison communale de Sart, où sont situés ses locaux. En l'absence de communication claire de nos élus, l'objectif n'est pas clair.


Quoiqu'il en soit, cette parcelle est un des derniers espaces libres au sein du village de Sart-lez-Spa. Située à deux pas de la Place du Marché, elle constitue une de nos richesses immatérielles, patrimoniale. Tantôt elle sert de parking aux Vieux Métiers, tantôt à nos enfants pour y jouer au drone ou y courir à s'en arracher les molets sur les herbes fraîchement fauchées, et chaque jour elle représente un espace libre, ouvert, où tout est possible.


S'il est illusoire d'empêcher le privé de réaliser ce qui le plus souvent constitue un placement de très longue date ou l'héritage apporté aux enfants par une vie de labeur, il nous semble que nos services publics ne devraient pas s'engager dans la voie du bétonnage de nos villages [même si le permis d'urbanismes prévoit des habitations en cohérence avec le style rural du village de Sart]. Il nous semble également que les rentrées espérées, de l'ordre du demi-million d'euros donc, ne sont pas à la hauteur de la perte de cette zone de liberté, maintenant et pour les générations futures. Il nous semble que dans une commune qui déclare un revenu net médian de 26444€ et un revenu net moyen de 34435€ [montants par déclaration, chiffres 2015], ruiner un espace vert pour un demi-million d'euros de recettes [soit 0.4% des revenus d'une seule année] est un simple gaspillage du bien public.


Nous plaidons donc pour un réel débat citoyen autour de cette question de l'importance de conserver des espaces de liberté et de ne pas en spolier les générations futures pour simplement ajuster un budget.


Et par notre signature, invitons nos élus à s'interdire tout acte définitif tel que la mise en vente ou même la destruction des haies sauvages qui bordent cette parcelle, avant d'avoir pu, ensemble conclu à la pertinence – chose dont nous doutons mais que nos élus démontrerons peut-être – de ce projet.


Nous pourrons ainsi affirmer à nos enfants et petits-enfants que les citoyens de Jalhay n'ont pas voulu restreindre leurs espaces de vie juste pour épargner quelques sous dans un budget communal.

209 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition