Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires COVID-19 Lancer une pétition
Pétition

Respect des distances de sécurité pour les épandages de pesticides

Pétition : Respect des distances de sécurité pour les épandages de pesticides Pétition

Respect des distances de sécurité pour les épandages de pesticides

34.737 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur(s) :
Collectif d'associations; Association de Protection de la Nature et de l'Environnement le Comité Ecologique Ariégeois; association de Protection de la Nature et de l'Environnement APRA le Chabot
Destinataire(s) :
Didier Guillaume (Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation)
La pétition
Mises à jour

Le ministère de l’agriculture autorise maintenant que les distances de sécurité entre les habitations et les épandages de pesticides soient "réduites au minimum possible", alors que Madame Isabella Annesi-Maesano - responsable de l’équipe épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires (Épar) de l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique (IPLESP), épidémiologiste directrice de recherche à l'Inserm - confirme que non seulement, les pesticides impactent la santé humaine, mais qu'ils aggravent les symptômes du Covid-19 (Interview à Reporterre, faisant suite à l'alerte du collectif Air-Santé-Climat.)


Une décision totalement irresponsable du gouvernement qui continue d’aggraver la crise sanitaire que nous traversons ! Un scandale de plus !


Ce même quotidien nous informe encore que l’organisme chargé de la surveillance de la pollution de l’air régional Atmo Grand Est alertait sur un épisode de pollution aux particules fines samedi 28 et dimanche 29 mars : « Cet épisode de pollution de type mixte, en plus d’être lié aux particules d’origine carbonée, se caractérise également par une part importante de particules secondaires formées à partir d’ammoniac et d’oxydes d’azote. L’ammoniac étant issu majoritairement des épandages de fertilisants, ces épisodes interviennent essentiellement entre février et mai." 


Le rôles des élu.es et des représentant.es de l'Etat, notamment dans les situations de grave crise sanitaire, est de nous PROTEGER, non d'aggraver la situation sanitaire.


Nous demandons donc d’interdire le plus vite possible les pulvérisations à moins de 150 mètres des habitations et les jours de grand vent afin de protéger toutes les personnes atteintes du Covid-19 dont les formes les plus bénignes pourraient s’aggraver de manière spectaculaire. 


Association de Protection de la Nature et de l'Environnement le Comité Ecologique Ariégeois
association de Protection de la Nature et de l'Environnement APRA le Chabot
Faucheurs volontaires d'OGM collectif 09
Campagne citoyenne de recherche de glyphosate

Le 23/05/2020

Aujourd’hui 34 536 personnes ont signé cet appel.

Dans le même temps, neuf associations : France Nature Environnement, Générations Futures, La Ligue Pour la Protection des Oiseaux (L.P.O.) UFC-Que choisir, déposaient un recours contre le ministère de l’agriculture.

Que dit la loi ?
Les pesticides ne peuvent plus être pulvérisés près des habitations à partir du 1 janvier 2020 (de 5 à 20 mètres de distances selon la culture), par décret ministériel n°2019-1500 du 27 décembre 2019, alors que les ONG réclamaient une distance de 150 mètres minimum, en attendant leur interdiction pure et simple, pour commencer celle du glyphosate.Adopté en même temps, un décret permet aux préfet.e.s de réduire ces distances sous condition d’une ‟charte d’engagement des utilisateurs”. Quel euphémisme !
Plus grave encore, avec la circulaire du 3 février 2020 - qui a circulé en catimini - les exploitants agricoles pouvaient appliquer des mesures de réduction des distances sans avoir signé de charte.

Les chartes devenant obligatoires le 30 juin 2020, quand tout serait terminé ou presque !

Suite à la mobilisation des citoyen.e.s et des maires, le Conseil d’Etat a réagi. Le ministère de l’Agriculture a décidé mardi 12 mai de retirer de son site internet les textes sur la réduction des distances d’épandage encore plus près des lieux habités.

C’est une première victoire,

le ministère s’est fait taper sur les doigts !

Mais les citoyens demandent d’aller au-delà de la loi.

Nous demandons donc d’interdire le plus vite possible les pulvérisations à moins de 150 mètres des habitations et les jours de grand vent afin de protéger toutes les personnes atteintes du Covid-19 dont les formes les plus bénignes pourraient s’aggraver de manière spectaculaire.



34.737 signatures
Signez avec votre email
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez cette pétition avec vos amis
Je signe avec un autre email
1.845 commentaires
Nicole - Le 13/04/2020 à 17:35:19
stop aux pesticides qui engendrent à eux seuls une autre grave crise sanitaire honteux
8
Pierre - Le 13/04/2020 à 15:44:33
La distance sociale d'un mètre pour le covid-19 n'est pas applicable aux épandages de pesticides et autres !!! Non mais, ça veut dire quoi ?!
7
Le 13/04/2020 à 17:56:17
L'ultra libéralisme règne et tue les premiers de cordée exploitent sans compassion les premiers de tranchées ! les vieux vont être mis à l'écart ils ne sont plus exploitables . Non à la CHIMIE qui tue
5
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs