59 359 708 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Nature et environnement

Signez la pétition

Déjà 215 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour la réouverture du quai Claude Bernard à Grenoble

Pour la réouverture du quai Claude Bernard à Grenoble

Auteur : Collectif BERGES BRENIER

Créé le 14/04/2015  

À l'attention : des élus de la ville de Grenoble

Voilà deux ans que le quai C. Bernard est fermé et qu’une déviation par les rues Bergès et Brenier nous a été imposée et bientôt un an que le tram E circule, ne modifiant en rien le flux de circulation quotidien sous nos fenêtres.

Nous vivons depuis lors dans le bruit et la pollution. Faut-il se résoudre à ce qu’il en soit toujours ainsi ? Notre quartier résidentiel, soit plus de mille habitants est aujourd’hui victime de nuisances sonores et d’une pollution de l’air qui, à certains moments, dépasse de cinq fois le maximum autorisé.

Les riverains ont essayé de sensibiliser la municipalité sur la gravité de la situation ; le Collectif Bergès-Brenier a porté des propositions. En vain, les courriers sont restés lettres mortes ; les réunions ont tourné court. Le peu qui a été fait l’a été si mal que tout est tout à reprendre. Car tout le monde s’accorde à penser que ce tracé en baïonnette est un non-sens, que les rues Bergès et Brenier ne sont pas calibrées pour accueillir un trafic qui a doublé, et changé de nature (d’une desserte de proximité à la traversée ouest-est de l’agglomération).

Il n’y a qu’une solution : la réouverture du quai Claude Bernard, réponse légitime, efficace et réalisable. Il est en effet complètement absurde que dans un quartier aussi saturé, 170 mètres d’un quai soient ainsi inutilisés ! Il n’y a qu’un moyen pour faire entendre raison à nos interlocuteurs (la Ville et la Métropole) : la mobilisation massive des habitants. Si vous êtes convaincus du bien fondé de notre démarche, nous vous remercions de bien vouloir compléter et signer cette pétition, seule en mesure de faire entendre raison aux élus et techniciens de la Ville de Grenoble et de la Métropole.

Il faut faire nombre : sollicitez vos connaissances. Vos témoignages ou photos sont aussi les bienvenus. Pour le collectif Bergès Brenier, (membres responsables des conseils syndicaux des immeubles bordant les rues citées,

Michel FINET