64 850 703 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Nature et environnement

Signez la pétition

Déjà 196 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour la protection de la faune et de la flore de « la Vieille-Montagne » de Grâce-Hollogne et le bien-être des riverains

Pour la protection de la faune et de la flore de « la Vieille-Montagne » de Grâce-Hollogne et le bien-être des riverains

Auteur : Alternance Citoyenne

Créé le 25/11/2017  

À l'attention : du fonctionnaire délégué du SPW/DG04 à la province de Liège, M. le Bourgmestre de Grâce-Hollogne, Maurice Mottard, le Collège communal

La SPAQuE, propriétaire du lieu-dit "la Vieille-Montagne", est sur le point de lancer des travaux de réhabilitation minimalistes du site. La SPAQuE a opté pour la rentabilité financière de l'opération, au détriment de la santé des riverains et celle des futures générations, aux dépens de la faune et de la flore qui ont recolonisé le site.

Pendant 140 ans, une des plus grosses usines à zinc du monde a déversé sa pollution criminelle sur le site de « la Vieille-Montagne » et ses alentours.

Aujourd'hui, 35 ans après la fermeture de l'usine, malgré les fortes concentrations en métaux lourds (cadnium, plomb, arsenic, zinc) la nature reprend le dessus. Des espèces protégées, dont une inscrite sur la liste rouge des plantes menacées en Wallonie, cohabitent avec des boisements pionniers et une faune diversifiée (renards, biches, sangliers, blaireaux, fouines, oiseaux, ...).

En 2007, vu l'intérêt biologique du site, le précédent propriétaire de la société UMICORE a contacté Natagora afin d'être conseillé dans la gestion respectueuse du site et sa nature.

10 ans plus tard, le nouveau propriétaire de la SPAQuE balaie, d'un revers de la main, l'étude réalisée par Natagora. Offrant aux promoteurs immobiliers un site pollué caché sous une couche de terre saine, pour un coût de 4,5 millions d'euros, plutôt que d'offrir aux riverains et à la nature un site dépollué. Certes pour un coût de près de 100 millions d'euros, contractuellement à charge d'UMICORE.

Soucieux de préserver ma quiétude et ma santé,


respectueux des zones vertes,


conscient de l’intérêt de protéger les espèces menacées et de préserver la biodiversité,


indigné par le sort réservé à notre patrimoine,


Je vous demande :



  • l’abandon du projet « ZACC Vieille-Montagne », tel que défini dans le RUE élaboré par la SPAQuE,

  • la valorisation du lieu-dit « Vieille-Montagne », comme témoin du passé industriel et économique, sa reconversion écologique par la mise en place d’un projet éducatif de promotion de la nature, associé au concept de Refuge Naturel, et un suivi scientifique tel que proposé par Natagora en 2007.