Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires COVID-19 Lancer une pétition
Pétition

UN PLU POUR TOUS, PAS POUR QUELQUES UNS !

Pétition : UN PLU POUR TOUS, PAS POUR QUELQUES UNS ! Pétition

UN PLU POUR TOUS, PAS POUR QUELQUES UNS !

321 signatures
Auteur(s) :
Collectif : La DAME DU PLÛ, Lavaur
Destinataire(s) :
Maire de Lavaur
La pétition
Mises à jour

Collectif Citoyen La DAME du PLÛ


UN PLU POUR TOUS, PAS POUR QUELQUES UNS !


Monsieur le maire de Lavaur,


Par arrêté en date du 16 octobre 2018 vous avez lancé l'enquête publique en vue de l'approbation du Plan Local d'Urbanisme.


L'enquête se déroule du 5 décembre 2018 au 7 janvier 2019.

Nous demandons de surseoir à la validation du PLU, de rassembler les acteurs de la vie à Lavaur, d’organiser des réunions de concertations ouvertes et d'étudier raisonnablement ce qui pourrait, avec une consommation foncière la plus réduite possible, rendre du dynamisme au cœur de Lavaur, une circulation fluide, des projets de développement concertés en matière d'enseignement, de logement, de culture et de loisirs (type skate park, terrains de foot au Pech... notamment).


Nous constatons que c'est une habitude contraire à la concertation citoyenne et la transparence que de diligenter les phases essentielles de la procédure d'élaboration pendant des périodes de congés : réunion publique fin juillet, enquête publique en cette fin d'année, alors que la totalité des documents n'a été mise en ligne que très tardivement.


Des réunions de quartiers et de professionnels (commerçants particulièrement) auraient permis de recueillir des avis de l'ensemble de la population. Au contraire vous n'avez pas éveillé la curiosité de vos administrés, oublié la participation citoyenne et ignoré les commerçants et artisans de notre commune. Vous avez également évité toute concertation avec la communauté de communes avec le vote sanction que l'on connaît.


Sur la préservation du foncier, nous refusons de valider les estimations démographiques qui ne correspondent pas à une réalité contemporaine mais s'appuie sur une évolution exponentielle des années 2000 qui n'est plus de mise maintenant.


Nous refusons la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers qui est sans commune mesure avec les besoins et qui, en tout état de cause est en contradiction avec les impératifs de développement durable.

Nous nous élevons contre les scenarii conséquences de ces errances, à savoir une consommation foncière exorbitante en regard des besoins et la création d'opportunité foncières pour certains propriétaires, notamment les orientations d'aménagement et de programmation (OAP) 12 à 15 (les silos) ainsi que l'oap « STECAL ».


Nous exigeons que soient prévu des dispositions concernant le logement social pour lequel un passif pérenne est constaté.


Nous demandons que des dispositions concrètes soient prévues concernant des possibilités d'extension pour les équipements publics basiques, tels que collège et lycée et cela dans le cadre raisonnable de la démographie imaginable et non pas sur les projections fantaisistes du PLU.


Nous exigeons enfin la définition d'une stratégie de transports et de déplacements avec des liaisons douce soignées et calibrées pour favoriser les déplacements respectueux de l'environnement. La suppression de la ligne ferrée Saint-Sulpice / Castres, objet d'une préconisation du rapport Spinetta, n'est pas prise en compte et viendra si elle est effective compliquer encore plus la circulation dans le centre ville de Lavaur par la mise en place de transports voyageurs routiers.

Le 17/05/2019

La pétition a bien été prise en compte dans le rapport de la commissaire enquêtrice.  

L'objectif est atteint et la Dame du PLÛ ne peut que se féliciter de son action.   Une victoire indiscutable qui transpire dans les conclusions malgré les légitimes précautions rédactionnelles.   Il faut retenir que :  

"un AVIS FAVORABLE est donné, SOUS RÉSERVE de :  

- reconsidérer les OAP 12 à 15 en particulier en terme d'emprise afin de conforter la pérennité du pôle commercial actuel situé en centre-ville,  
- de réduire la zone constructible du STECAL, d'En Doysse qui est consommatrice de terrains agricoles,  

- de reconsidérer les zones urbanisables en fonction des suggestions du rapport,  

- de prendre en compte les réserves des avis des personnes publiques associées,  

- de renforcer la justification des thèmes suivants : le scénario démographique, les énergies renouvelables, des plans de circulation, l'emprise au sol du centre commercial de la zone des silos et l'impact sociétal d'un tel projet."  

Au delà de l'avis favorable qui consacre une contrainte forte : la caducité du POS depuis plus de deux ans, et des points délicats associés, atteinte au centre ville, caractère électoral du projet, consommation injustifiée d'espace au niveau du STECAL, et des justifications insuffisamment pertinentes pour une vision d'ensemble, le projet doit évoluer vers une plus grande transparence et remise à plat des indicateurs contestés. 

Affaire à suivre.

Le 19/04/2019

Bonjour à tous,

L'enquête publique est achevée depuis le 22 janvier 2019. La commissaire enquêtrice a dû donner son avis depuis 1 mois au moins.

Cet avis doit être publié et affiché par la mairie dès sa réception.

Ce n'a pas été le cas.

Génération.s assure le suivi de ce dossier et a saisi par recommandé le maire pour qu'il satisfasse à ses obligations légales.

Vous serez tenu informé(e) de la suite, et notamment de la saisine de la CADA en cas de silence du maire.

Le 24/01/2019

Bonsoir à toutes et à tous,

L'enquête est terminée depuis le 22 au soir et notre pétition a été déposée au registred d'enquête.

Mais la pétition reste ouverte puisque le PLU n'a pas fait l'objet et ne fera pas l'objet d'un arrêté avant un bon mois.

Il n'est pas trop tard pour signer.

L'intérêt est que devant le tribunal administratif plus on sera nombreux à avoir signé pour le recours qui sera examiné comme faisant grief.

N'hésitez pas à partager à ceux qui voudraient signer encore.


Le 08/01/2019

Bonjour à toutes et à tous,

Voici le compte-rendu de la réunion concernant cette pétition :

Compte rendu de la réunion du 7 janvier 2019

Le collectif "La DAME du PLÛ" s'est réuni ce lundi à 19h au bar des américains pour faire le bilan des actions menées.

Dans un premier temps, Mathieu a rappelé le contexte du PLU... 10 ans d'attente, un SCOT approuvé à l'automne 2017, un document particulièrement indigent construit par un bureau d'études qui ne lui a pas survécu.

La DAME du PLÛ est née de ce constat et a rassemblé des concitoyennes et concitoyens de tout bord politique et surtout apolitique, bien décidés à faire entendre leur voix au-delà des clivages. Il est réaffirmé le caractère hors parti ou mouvement politique du collectif.

Le collectif  "Lavaur pour tous" a proposé d'unir les efforts des deux collectifs pour des actions communes, les constats et observations étant identiques.

Après discussion, cette proposition est agréée.

Un échange s'est ensuite instauré autour d'un bilan très favorable des actions :

- la prolongation de la durée de l'enquête exigée par "La dame du PLÛ" a été arrêtée : le 22 janvier,

- la pétition sur le net a recueilli plus de 200 signatures au 07/01/2019,

- la signature d'une pétition spéciale commerçant en cours n'est pas boudée mais au contraire une participation importante se dessine,

- Le registre d'enquête s'enrichit de jour en jour de contributions critiques envers le projet de PLU.

Les actions à venir :

- Samedi 12 janvier, tractage sur le marché par les deux collectifs sur la base d'un texte élaboré en commun,

- 17 janvier 2019, rencontre avec la commissaire enquêtrice par un maximum de personnes,

- Au plus tard le 17/01, dépôt des pétitions auprès de la commissaire enquêtrice,

- Réunion bilan du registre d'enquête après le 22 janvier.

 


Le 06/01/2019

Bonjour à tous,

La DAME du PLÛ réunit ses sympathisants ce lundi 7 janvier au bar les "Américains" à partir de 19 heures.

Il sera rendu compte de l'avancement des actions en cours et les actions à venir seront choisies.


Le 31/12/2018

Bonjour à tous,

Pour ce dernier jour de l'année, une nouvelle importante, une victoire pour notre collectif :

L'enquête est prolongée jusqu'au 22 janvier ainsi que nous l'avions exigé !


Le 29/12/2018

Bonjour à toutes et à tous, 

Une lettre vient d'être adressée à Monsieur le Maire de Lavaur pour lui demander de prolonger l'enquête, compte tenu des nombreuses interrogations que certaines dispositions posent.

Nous vous tiendrons informés de la suite donnée à cette requête.


Le 28/12/2018

Bonjour à toutes et à tous,

Merci tout d'abord de rejoindre, par votre signature, ceux qui ont pour volonté de donner à Lavaur un sens citoyen, une réalité de vie paisible.

Plus de cent signatures dès la première journée est le signe que le sujet intéresse et que nous nous sentons concernés.

Une rumeur enfle dans la commune, certain s'agitent sur le sujet "d'Intermarché aux pommiers". La rumeur ? Ce ne serait qu'un déménagement...

La réunion du 27 au soir des commerçants organisée par le maire montre son inquiétude que soient révélés les tenants et aboutissants du dossier de "déménagement d'INTERMARCHE".

La DAME du PLÛ, vous dit tout sur ce sujet.

Il faut se souvenir qu'en 2011 la commission départementale d'aménagement commercial avait autorisé l'extension de l'ensemble de la zone d'activité "parce que cela participait à sa rénovation (commerce, artisanat, industrie, services).

Aujourd'hui, alors que - chacun peut le constater - la zone périclite et de plus en plus de commerces ferment et ne sont pas remplacés, le départ de l'ensemble commercial (Intermarché) "va impacter nécessairement le dynamisme de la zone commerciale avec un risque patent de friche qui déjà se dessine : deux cellules sur le site même d'Intermarché sont vacantes et plus 2 000 m² de locaux commerciaux ne sont toujours pas loués.

La commission nationale d'aménagement commercial, le souligne très clairement et ajoute : "le projet ("intermarché au pommiers" pour faire simple) qui ambitionne de créer, en entrée de ville, un pôle commercial très attractif, couvrant tous les secteurs commerciaux, fort de plusieurs moyennes surfaces et boutiques autour d'un hyper marché, présente un risque pour les commerces traditionnels du centre-ville de Lavaur, dont il détournera la clientèle ; que l'animation de la vie urbaine s'en trouve doublement compromise."

Il s'agit donc bien d'une rumeur totalement infondée, ce n'est absolument pas un "déménagement", il s'agit de masquer la réalité du projet qui est bien un ensemble commercial de plus de 8 500 m² de vente comprenant un hyper marché à l'enseigne "INTERMARCHE" de 4 500m² de surface de vente, une galerie marchande de 680 m² (5 cellules), et 6 moyennes surfaces de 3 500m² environ comprenant 3 magasins non alimentaires, 1 magasin spécialisé dans l'équipement de la maison, 1 centre auto, 1 magasin alimentaire de surgelé.

Voilà ce qui est prévu à la sorte de Lavaur vers Gaillac.

Ce projet a déjà été refusé.

Ce projet est contraire aux dispositions de l'article 756-2 du code de commerce,

Ce projet ne répond pas aux préconisations du SCoT qui précise pour le site commercial de Sagnes que le renforcement doit s'effectuer sur un principe de densification au regard des disponibilités foncières et mobilières.

Aussi plus que jamais, rien que pour cette disposition du PLU, il convient de mobiliser tout un chacun, inviter à venir signer la pétition pour donner une force accrue à une revendication légitime : faire vivre Lavaur, le coeur de Lavaur !

321 signatures
Signez avec votre email
Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez cette pétition avec vos amis
Je signe avec un autre email
65 commentaires
Julien - Le 26/12/2018 à 17:05:51
Green is green Mister Carayon....
0
Claire - Le 22/01/2019 à 21:33:43
Je partage l'analyse et les arguments du collectif La Dame du PLU.
0
François - Le 27/01/2019 à 15:56:16
Un PLU dépassé qui fait la part belle à des extensions commerciales sur des terres agricoles. A lire : Comment la France a tué ses villes. En négligeant les centres et en étalant l'urbanisation.
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs