80 573 275 personnes agissent sur MesOpinions.com

PÉTITION NATIONALE POUR LA SAUVEGARDE DES ABEILLES ET L’INTERDICTION DE TOUS LES PESTICIDES.

Sauvegarde en cours...
Pétition : PÉTITION NATIONALE POUR LA SAUVEGARDE DES ABEILLES ET L’INTERDICTION DE TOUS LES PESTICIDES.
Par L'ETOILE DU BERGER

Pétition adressée à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française

Mise à jour

Nous assistons à l’effondrement des écosystèmes et à l’extinction des abeilles en France et en Europe. Leur extinction totale dans l’environnement serait une catastrophe majeure y compris pour l’être humain. Et que fait-on ? RIEN !

C’est un fait, les Français ne savent plus comment se débarrasser de ces politiques qui produisent les mêmes résultats malgré les alternances gauche puis droite puis un mélange des deux : ça fait 30 ans que l’Etat affiche une soi-disant volonté de réduire l’utilisation des pesticides et autres produits phytosanitaires chimiques et quels sont les résultats :


La France est le plus gros consommateur en Europe : 68 000 tonnes de produits pesticides vendus en 2016. Les ventes ont augmenté de 6 % entre 2009 et 2016.


Chaque nouveau ministre de l’agriculture nous diffuse un nouvel écran de fumée et ça marche ! Exemple : le dernier ministre en charge de 2012 à 2017 Stéphane LE FOLL fixe en 2016 (presque fin de mandat) un objectif « ambitieux » de les réduire de 50 % en 2025 : cet objectif ne le concerne pas lui-même, mais son successeur ! Par ailleurs, le gouvernement actuel a vaguement tenté sans succès de faire interdire le Glyphosate, rien de concret non plus sur le reste.


L’agence Française ANSES remet son avis pour chaque demande d’homologation de tout nouveau pesticide au ministère de l’Agriculture qui les autorise ou non et visiblement c’est plutôt oui. Le même ministère qui possède les chiffres des ventes de pesticides refuse de les publier (sans doute pour ne pas effrayer la population).
Pour les années 2016 et 2017, de très nombreux nouveaux pesticides dont 50 CMR (pesticides les plus dangereux avérés cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques) sont autorisés alors que les actions en justice permettent à peine d’en interdire quelques-uns… et ce petit manège est incessant !
Tous les éléments évoqués jusqu’ici proviennent de Cash impact : Vidéo


En Europe, l’EFSA renouvelle le glyphosate comme ceci :
Dans l’émission BOURDIN DIRECT, J.J. BOURDIN et Marie DUPIN nous révèlent documents à la main, dont certains filmés en gros plan, je cite :  « l’EFSA, l’autorité européenne de sécurité des aliments censée être 100 % indépendante, remet en 2015 son rapport sur le glyphosate en vue du renouvellement de l’autorisation de mise sur le marché européen et conclu à la non-dangerosité du Glyphosate pour la santé humaine : des parties importantes de ce rapport sont des copier/coller du dossier de demande de renouvellement de l’autorisation de mise sur le marché écrite en 2012 par la Glyphosate task force qui est le lobby du glyphosate dont le principal acteur est Monsanto ». Vidéo : You tube


Quelle est la situation des agriculteurs ? 
Ils sont pour beaucoup d’entre-deux en difficulté financière malgré l’utilisation des pesticides et certains de leurs concurrents internationaux utilisent des pesticides interdits en France avec des coûts de production inférieurs, mais il y a mieux : nous importons ces produits ! Alors, même si on interdisait à nos agriculteurs d’utiliser des pesticides, il y en aurait quand même dans nos assiettes !


En France, il y a 72 % de résidus de pesticides dans les fruits et 41 % dans les légumes (source générations futures).


Du côté des consommateurs, le bio est en progression constante et la France est obligée d’en importer, car la transition n’a pas été organisée correctement ! 
Emmanuel MACRON a fait une promesse de campagne : 50 % des enfants qui mangent à la cantine mangeront bio. Et l’autre moitié ?


Quel avenir pour la filière dans ces conditions ? Il suffit de constater que le nombre d’agriculteurs est en baisse constante…


Cette situation est cauchemardesque et inadmissible ! Il faut se réveiller et mettre un terme à tout ceci rapidement pour revenir à des pratiques naturelles afin de protéger les agriculteurs, la terre, la faune, la flore et la population. Nous ne voulons pas vivre dans un monde détruit et pollué. Il faut montrer l’exemple à suivre à l’Europe et au monde, alors prenons-nous en charge pour exiger un vrai changement.


La solution existe :


1/ Aucun produit alimentaire solide ou liquide ne peut être vendu en France s’il n’est pas labellisé biologique 
2/ la vente des pesticides et produits phytosanitaires sont interdits à la vente pour les professionnels et les pour particuliers. 
L’Europe a commencé à détricoter le label bio AB crée en 1985 en autorisant la mixité de productions bio et non bio sur la même exploitation ! Par conséquent la norme doit être l’équivalent de ce label bio Français AB, requalifié dernièrement sous le nom de Bio cohérence.
3/ Aucune importation de produit bio n’est possible sauf si le produit a le même label bio que le nôtre.


Les politiques doivent agir et trouver les solutions, elles paraissent évidentes et la liste n’est pas exhaustive :
-Création d’un budget de l’État suffisant et le temps nécessaire pour que les agriculteurs fassent leur transition vers le bio.
-Création d’un centre de formation des techniques de lutte bio contre les indésirables.
-Création d’un fond public d’indemnisation pendant la transition et pour l’après transition d’une mutuelle obligatoire abondée par les agriculteurs.
-Création d’un logo Bio France : les Français doivent être actifs et consommer le bio Français.
-Création d’une aide réduisant un éventuel impact sur les ménages les plus défavorisés.
-Date butoir dans 1 an maximum pour que toute la filière alimentaire passe en bio sans dérogation possible.


S’il manque des fonds pour faire ceci il suffit de transférer les 5 milliards d’euros que coûte le déploiement du Linky en le stoppant net, car non seulement il cause de nombreux préjudices aux citoyens, mais en plus un lien semble être établi entre les ondes artificielles et une des causes de mortalité des abeilles.


L’Europe permet une libération à tout va provocant la désindustrialisation, l’importation de produits alimentaires douteux des autres continents, les paradis fiscaux en son sein, et elle nous interdirait de protéger notre santé ? Cette politique ne profite qu’à très peu de privilégiés et il est impératif d’en changer : Elle devra faire avec une France 100 % bio ou sans nous.


L’État ne fera rien si nous ne faisons pas entendre massivement nos voix et nous porterons tous la responsabilité de l’extinction des abeilles et de la biodiversité. 
Nous en subirons également toutes ses conséquences, alors signez cette pétition et diffusez-là autant que possible, car il est déjà très tard.

Les éléments de cette pétition doivent servir de base pour un référendum national que le Président doit mettre en œuvre pour la santé de tous et l’avenir de nos enfants, car il a été élu par les citoyens pour ne servir que les intérêts des citoyens.


Signez également la pétition nationale pour mettre le Linky hors d’état de nuire.


 L’ETOILE DU BERGER.

70.677 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition