Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Marcilly d'Azergues : pétition contre l'urbanisation anarchique des promoteurs sur la commune

Pétition : Marcilly d'Azergues : pétition contre l'urbanisation anarchique des promoteurs sur la commune Mise à jour de la pétition

Marcilly d'Azergues : pétition contre l'urbanisation anarchique des promoteurs sur la commune

Victoire de la pétition
15.260 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur :
Auteur(s) :
Les habitants de MARCILLY D'AZERGUES

Le 08/08/2019

Bonjour à toutes et à tous,

Je ne peux commencer ce commentaire qu'en vous remerciant du fond du coeur d'être aussi nombreux à nous encourager dans cette démarche. Franchement ça "remonte le moral des troupes" de se sentir autant soutenu dans ce combat où l'on ne veut rien lâcher!

Je voudrais répondre à une question posée dans les commentaires, par Sophie de Lyon qui demandait à qui appartiennent les maisons concernées par ces démolitions. Elles appartiennent toutes les trois à des particuliers résidant depuis longtemps à Marcilly.

Un exemple (je vous l'écris en lettres afin que personne ne pense qu'il y ait d'erreur): Pour un terrain de trois cent quatre vingt seize mètres carrés incluant dessus une belle petite maison, le propriétaire s'en est vu proposer par un promoteur quatre cent mille euros !! Ce qui correspond à environ mille euros du mètre carré dans notre petit village de 880 habitants. Je vous laisse juger...

Mais dans ses écrits, Christian a bien résumé l'affaire: si la municipalité avait contacté du début les riverains, nous n'en serions pas là.

Je suis désolé de ne pouvoir répondre à tous vos commentaires qui sont plus encourageants les uns que les autres, mais au hasard de leur lecture, il y a celui de la famille Cordonnier qui a longtemps habité Marcilly et que j'ai bien connu. Celui aussi de Pascale, qui maintenant habite la Nouvelle-Orléans avec Paul et qui n'oublient pas l'accueil des Marcillois. Julie du Chemin Profond, impactée directement par ces projets. Soraya, Ghyslaine, Hélène, Christine, Nicole, Pierre-Maxime et la famille Marti qui sont complètement avec nous ... ainsi que les nombreuses signatures des habitants des villages aux alentours.

Et comme je ne veux oublier personne, alors encore un grand MERCI à tous les  signataires.

J'espère que nous arriverons aux 15000 signatures ce qui serait déjà énorme pour notre petite commune mais qui nous permettront de peser un poids certain dans la balance afin de préserver notre charmant village.

D'ailleurs, pendant vos vacances ou bien au hasard d'une promenade familiale au début du Beaujolais, faites un détour par Marcilly D'Azergues pour vous rendre compte de son agréable cadre de vie agrémenté par trois châteaux dominant les méandres de l'Azergues.

Je ne manquerais pas de vous tenir informé de l'avancement de la situation régulièrement.

Bel été à vous tous

LG

 

 

 


Le 31/07/2019

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord je tiens à m'excuser de ne pas vous avoir répondu avant car je ne savais pas que l'on avait la possibilité de répondre à vos commentaires, comme c'est la première fois.

Je tiens aussi à vous remercier grandement d'être aussi nombreux à vous rallier à notre cause qui ne semble malheureusement pas être un cas isolé.

Pour vous donner des informations, nous avons eu deux articles de presse avec photos et témoignages dans le journal local, qui dans notre région du Beaujolais, se trouve être Le Progrès. Ils sont paru le 27 juin et le 26 juillet 2019 (Vous pouvez les trouver facilement sur le site du journal).

Puis dans notre village, nous avons distribué dans toutes les boîtes aux lettres, des pétitions papiers avec des coupons réponses à retourner signé. Nous avons de très bon retour malgré cette période de vacances.

Sincèrement, de voir toutes vos signatures et de lire autant de commentaires, nous redonnent l'espoir et le courage de continuer à nous battre contre cette urbanisation à outrance qui détruit le patrimoine et la tranquillité apaisante de nos villages.

Merci de tout coeur pour votre soutien et je vous tiens informé de l'évolution de la situation.

A très bientôt.

Vous trouverez aussi ci-dessous, l'explication détaillée de "L'idée qui nous sauva la vie", racontée par mon père dans la pétition:

                                      L’IDEE QUI SAUVA NOS VIES…

" En août 1944, au moment de la débâcle, des soldats allemands qui évacuaient la France pour rejoindre l’Allemagne, se sont arrêtés à proximité de la Maison GRAILLE pour se ravitailler car il faisait très chaud.

Les deux chauffeurs français du camion réquisitionner à Tarare en ont profité pour s’enfuir en direction du chemin profond. Quand ils voulurent repartir, ils prirent mon père, Graille Louis et Claude son frère pour conduire le véhicule. Le système de combustion au gazobois était resté trop longtemps sans être alimenté donc le camion ne pouvait plus démarrer immédiatement mais les allemands ont pensé qu’ils faisaient volontairement une panne pour les retarder.

Ils retournèrent dans la cour de la distillerie où ils venaient de passer du temps à s’abreuver et manger, prirent les hommes présents en otages et nous alignèrent contre le mur pour nous fusiller, j’avais alors douze ans. Malgré les tentatives de négociations car ils ne comprenaient pas le français, ils actionnèrent la culasse de leurs mitrailleuses, bien déterminés à faire feu.

C’est alors que mon oncle eut cette idée et dans un dernier sursaut d’espoir, est arrivé à leur faire comprendre que s’ils le laissaient téléphoner, ils pourraient repartir avec le camion rapidement. Ma tante passa le combiné téléphonique par la fenêtre du bas et il appela Mr Schneider qui avait un atelier de mécanique automobile à Lissieu mais surtout qui parlait allemand car d’origine alsacienne. Un des soldats a pu s’expliquer avec lui ce qui apaisa quelque peu leur rage. Ils nous gardèrent en joue en attendant l’arrivée du mécanicien qui remorqua le véhicule jusqu’à son garage, emmenant avec lui les soldats allemands.

Il s’en est fallu de peu pour que je ne puisse pas vous raconter moi-même cet épisode de fin de guerre… "

 

 

 

Victoire de la pétition
15.260 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur