Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Manifeste de la Gardille (Lozère)

Pétition : Manifeste de la Gardille (Lozère) Pétition

Manifeste de la Gardille (Lozère)

35 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Urgence Nature rue de la poste 48250 La Bastide Puylaurent
Destinataire(s) :
Madame la Préfète de la Lozère
La pétition
Manifeste de la Gardille*


Le dictionnaire Larousse définit le paysage comme étant une étendue de pays qui s'offre à la vue. C'est aussi la mémoire physique, inscrite dans les lieux, des sociétés qui nous ont précédés. Modelé progressivement par l'homme, le paysage représente un équilibre séculaire entre les activités humaines et la nature. Il nous a été confié par nos parents et nous ne faisons en définitive que l'emprunter aux générations futures.

***

Le paysage lozérien est multiple : il est cévenol, caussenard, margeridien et aubracois. Il est vaste sans être écrasant et offre un horizon sans limite. "Ce qui arrête ici le promeneur, en réalité, c'est lui-même! Ce qu'il cherche dans ces horizons et ce qu'il y trouve, c'est sa propre humanité." (André Chamson).

Pourtant, certains Lozériens paraissent indifférents au caractère exceptionnel de nos paysages. Ils semblent prêts à les sacrifier pour accéder à une prétendue modernité et être enfin "comme les autres". Fascinés, ils perdent de vue que dans ce domaine, ne pas répondre au chantage à la modernité c'est se mettre à l'abri de destructions inutiles. Pour qu'on ne s'aperçoive plus de la richesse qu'on voudrait nous retirer, faudrait-il que le sens du Beau ait déjà été abîmé en nous !

Les éoliennes industrielles de plus de 100 mètres de haut sont hors d'échelle (plus de cinq fois la hauteur de l'église du village). "Jamais rien d'aussi grand et d'aussi haut placé donc d'aussi visible n'a été disposé dans le paysage durant toute l'histoire humaine. Elles ne peuvent pas ne pas se voir." (Pierre Moulier). Ces machines hachent le paysage et rompent avec la continuité historique humaine, jusqu'à constituer une véritable agression contre le Vivant. Ces éoliennes géantes défont brutalement le paysage. À fortiori dans ce quart sud-est du Massif central où le gisement éolien attire les industriels, le rideau d'éoliennes, en co-visibilité successive depuis le plateau aveyronnais du Lévézou jusqu'aux sommets du Vivarais, en Ardèche, fermera le paysage et emprisonnera le regard. Leur présence obsédante nous ôtera la possibilité de percevoir le paysage; alors que, comme le souligne la Directive nationale d'aménagement, il est souhaitable que la majorité des sites encore vierges le demeurent.
Nous, signataires du Manifeste de la Gardille, refusons que nos enfants et petits-enfants grandissent dans un monde où les paysages naturels ne seraient plus que des restes tragiques, encerclés par un bric-à-brac de "zones" de toutes sortes, formant un monde sans grandeur ni puissance d'évocation. Nous exigeons le respect de la Convention de Florence, ratifiée par la France, qui affirme dans son préambule : "Le paysage doit devenir un sujet politique d'intérêt général parce qu'il contribue de façon très importante au bien-être des citoyens européens et que ces derniers ne peuvent plus accepter de subir leurs paysages en tant que résultat d'évolutions de nature technologique et économique décidées sans eux. Le paysage est l'affaire de tous les citoyens..."

***

Sans la perspective de retombées financières, quel conseil municipal accepterait de sacrifier crêtes et sites naturels? Rappelons cependant aux élus que le paysage est un bien commun qui n'a pas de prix.
"Cessez de penser au
35 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
19 commentaires
Serge - Le 22/05/2008 à 18:27:22
Luttons contre les financiers qui veulent maintenant rentabiliser tous nos espaces naturels.
0
Jean-louis - Le 02/06/2008 à 12:39:26
Pour la Fédération Environnement Durable (FED), cette situation éolienne est critique. Nous recevons actuellement quotidiennent des dizaines de SOS de toutes les régions de France.

Nous collaborons avec toutes les associations du patrimoine et de protection des paysages et plusieurs groupes écologistes régionaux qui étaient favorables au début à l'éolien et qui maintenant nous aident.

Nous essayons d'alerter nos dirigeants concernant l'erreur du projet préconisé par le Grenelle de l'environnement . Une loi de 25.000 mW éoliens pourrait être votée avant fin juin soit la construction d'environ environ 15.000 éoliennes géantes sur la France pour faire quelques % d'électricité.

Si cette loi est adoptée, plus aucune barrière ne sera plus possible...tous les villages seront en danger, croire que l'Alsace sera épargnée serait une lourde erreur...

C'est une vaste "affaire d'argent" et non d'écologie. Toutes les chartes, les études, les promesses faites… les "Zones de Développement Eolien" , pour protéger certaines parties du territoire de la France sont illusoires.

La FED défend une "vraie écologie" et elle se bat uniquement contre "l'éolien industriel" qui n'a plus rien à voir avec l'écologie et le sauvetage de la planète.

Elle est favorable aux énergies renouvelables intelligentes (principalement à l'échelle individuelle ou du petit collectif) et surtout aux économies d’énergie.



L'éolien industriel est opaque, propice à la corruption et aux inégalités. Il spolie des particuliers pour le compte d’intérêts privés douteux et il engendre des nuisances. Des investisseur
0
Christian - Le 05/06/2008 à 19:51:38
Même ceux qui sont prêts à sacrifier leur paysage pour quelques Euros font un bien mauvais calculs financiers. L'avenir est aux régions qui respectent l'intégrité de leurs paysages.



J'ai vu des secteurs entiers complètement massacrés par des éoliennes en Irlande du nord. Espérons que la Lozère ne suivra pas ce lamentable exemple.
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs