Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Non au gaz de schiste ! Halte aux PER sur la commune de Gréoux les Bains

Pétition : Non au gaz de schiste ! Halte aux PER sur la commune de Gréoux les Bains Pétition

Non au gaz de schiste ! Halte aux PER sur la commune de Gréoux les Bains

2.118 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Collectif Non au gaz de schiste de Gréoux les Bains
Destinataire(s) :
Ministère de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie
La pétition
Au Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l'Énergie,
Au Ministère du Redressement productif
Aux Préfectures des Alpes de Haute Provence et du Var
Au Conseil Général des Alpes de haute Provence
A la communauté de Communes Lubéron-Durance-Verdon
Au Maire de Gréoux-les-bains

Mesdames et Messieurs les Ministres, Préfet, Conseiller, Président et Maire,


Actuellement, notre commune, Gréoux-les-Bains, est menacée par 2 demandes de permis exclusifs de recherche. Nous osons dire menacée car « sans aucune information, sans aucune consultation préalable du peuple, le précédent gouvernement français a offert, à des sociétés nationales et étrangères le droit d’explorer le sous-sol français à la recherche de gaz et de pétrole de schiste à but scientifique* » comme le stipule la loi du 13 juillet 2011.

Nous sommes inquiets car M. Hollande, notre Président a signé l'article 11 de la convention du G8 à Camps David le 26 mai dernier.
« 11. Dans nos démarches pour obtenir la sécurité énergétique, nous remettrons l’accent sur les mesures de sûreté et de durabilité. Nous sommes résolus à définir et à échanger des pratiques exemplaires sur la production énergétique, notamment en ce qui touche l’exploration dans les régions éloignées et l’utilisation de technologies telles que le forage en eaux profondes et la fracturation hydraulique, là où elles sont autorisées, pour permettre le développement sécuritaire de sources d’énergie, en tenant compte des préoccupations environnementales pendant le cycle de vie d’un site. À la lumière de l’accident nucléaire qui a été provoqué par le tsunami au Japon, nous continuons à soutenir fortement les initiatives visant à mener des évaluations approfondies des risques et de la sécurité des installations nucléaires existantes et à renforcer la mise en œuvre des conventions applicables dans la perspective de rehausser la sécurité nucléaire. »
Des permis ont été autorisés en France. Cet article permettrait donc de pratiquer du fracking partout où ces permis ont été accordés ?

Et malgré le désir de transparence de Mme Bricq avec notamment le remaniement du site du Ministère de l’Écologie où nous pouvons désormais télécharger les courriers des requérants, nous constatons que ces fameuses demandes qui datent maintenant de 2 et 4 ans sont toujours présentes sur le site et donc valides pour être examinées. Pour le permis de Gréoux-les-bains, la lettre de la société Thermopyles est datée du 11 février 2010. Pour le permis de Brignoles, la lettre est datée du 1 octobre 2008.
Nous avions cru comprendre que ce genre de demande à une validité de 2 ans. Pourquoi sont-elles toujours actives ? Aucune information n'est donnée à ce sujet.

Le collectif Non au gaz de schiste de Gréoux vous interpelle :

Vu les importants dégâts que provoque la fracturation hydraulique notamment dans les réseaux karstiques dont l'homme ne connaît pas encore toute la complexité,
Vu la création des failles par cette même fracturation, dans un sous-sol qui se situe très près de la faille sismique de la Durance . Cette même faille justifiant les équipements et constructions à des normes anti-sismiques notamment pour le projet ITER ou Géosel qui sont à une quinzaine de kilomètres.
Vu les besoins en eau gigantesques (équivalent de 5 piscines olympiques par fracturation ; les puits pouvant être fracturés jusqu'à 20 fois) ainsi que l'addition des produits toxiques cités dans le rapport PICOT.
Vu la dégradation évidente du paysage, la taille des infrastructures nécessaires à une zone de forage, le va et vient d'engins de chantiers, les bassins d'eau contaminées à plein ciel.
Le bon sens voudrait que ces deux permis soient abrogés. Tout comme les 59 autres en cours d'instruction.

Vu l'opacité dans laquelle sont faites les demandes de ces mêmes permis, sans que la commune ou les propriétaires ne sachent que leur sous-sol est convoité,
Vu la partialité des notices de risques qui ne sont demandées qu'aux pétitionnaires sans qu'aucun organisme indépendant ne puisse enquêter,
Vu le manque d'information du grand public en ce qui concerne des décisions remettant en cause la qualité de sa vie,
Vu l'absence de débats publics sur les énergies renouvelables et la transition énergétique
Le bon sens voudrait que les permis demandés sur un territoire soient systématiquement soumis à une enquête publique préalable.


Vu la rareté de la ressource Eau en Provence ( il n'y qu'à voir le nombre d'arrêtés pour que l'eau soit utilisée à bon escient, pas de lavage de voiture, pas d'arrosage du jardin ou pas de remplissage de piscine),
Vu notre situation de troisième site thermal de France qui exploite une source naturelle présente depuis des centaines d'années,
Vu le tissu économique et touristique qui s’est tissé au fil de dizaines d'années grâce à cette richesse de nos sous-sols,
Le bon sens voudrait que le Code Minier et le Code de l'Environnement ne soient plus des ennemis et qu'ensemble, ils protègent notre EAU, source de notre vie, de notre économie locale.

Enfin,
Vu la nature même des hydrocarbures convoités dont nous priverons les générations futures ( les gaz et huile de schiste étant amenés à se transformer au cours des prochains millénaires en pétrole), « il serait illogique d’entreprendre des lois sur de possibles accommodements technologiques ou législatifs permettant de poursuivre le projet de développement du gaz de schiste, ou de l’exploitation d’autres hydrocarbures non conventionnels . La pertinence d’un tel développement n’est pas clairement démontrée, notamment en regard du choix alternatif d’énergies renouvelables et de stratégies d’économie et d’efficacité énergétiques**. »
Le bon sens voudrait que l'actuel gouvernement refuse de signer des traités ou lois mettant en jeu l'avenir énergétique en se tournant vers des énergies fossiles mais au contraire ouvre un vrai débat avec le peuple français.

C'est pourquoi, Mesdames et Messieurs les Ministres, Préfet, Conseiller, Président et Maire, nous vous demandons de prendre ces mesures de bon sens. Partout, des collectifs citoyens défendent leur terre, leur condition de vie et celles des générations à venir.
Nous vous encourageons à ne pas céder à la mondialisation.
Nous attendons de vous une protection et une vue sur l'avenir dont vos rôles politiques vous investissent. Jouez le jeu de la démocratie : le peuple à travers ses interpellations et ses combats veut de vous des réponses claires et une position forte et pérenne contre les hydrocarbures non conventionnels.

Accédez à nos requêtes :
L'abrogation des PER notamment ceux de Gréoux les Bains et de Brignoles
La refonte du code minier et sa soumission à la charte de l'environnement et au droit de l'eau
Une concertation nationale sur l'énergie et une information sur tous les projets touchant de près la qualité de vie des Français,

Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs les Ministres, Préfet, Conseiller, Président et Maire, nos salutations sincères.

Le collectif Non au gaz de schiste de Gréoux les Bains

Nous remercions toutes les sources qui ont abreuvé le texte de cette pétition . (Les phrases entre guillemets sont extraites d'une question posée à l'assemblée nationale* et d'une présentation de Stéphane Labranche** sur No Fracking France)
Enfin, nous remercions le collectif Non au gaz de schiste VAR et toutes les personnes qui contribuent à nous instruire en publiant sur internet des rapports et dossiers publics.
2.118 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
104 commentaires
Brigitte - Le 16/08/2012 à 00:17:09
Il faut absolument interdire les exploitations de gaz de schistes. Nous savons déjà les dégâts qu'elles provoquent dans l'environnement (voir aux USA).
3
Alena - Le 06/07/2012 à 22:59:17
Arrêtons de jouer aux apprentis sorciers!
3
Simone - Le 22/06/2012 à 12:56:47
laissons la nature tranquille un jour on aura le retour du bâton.Pensons aux générations futures.et oeuvrons pour une meilleure qualité de l'environnement, c'est le devoir de tous
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs