Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions nature et environnement Les forêts françaises continuent de brûler ! L'Etat doit prendre des mesures concrètes pour enrayer les incendies !
Pétition

Les forêts françaises continuent de brûler ! L'Etat doit prendre des mesures concrètes pour enrayer les incendies !

Les forêts françaises continuent de brûler ! L'Etat doit prendre des mesures concrètes pour enrayer les incendies ! Pétition
29.112 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
S.M
Destinataire(s) :
Barbara Pompili, ministre de l'écologie , Julien Denormandie, ministre de l'agriculture
La pétition
Actualité(s)
Après avoir lancé une première pétition sur les forêts françaises à destination de l'ONF, j'ai décidé d'en créer une nouvelle, adressée cette fois-ci au bon destinataire : l'Etat. 

Un an après, les incendies continuent d'emporter nos forêts. Cette année encore, les forêts sont parties en fumée.

Dans l'Aude, le 3 juillet 2021, 300 ha de forêt ont brûlé, entre les communes de Gruissan et Narbonne-Place. Le 1er août, un incendie dans les Alpes-Maritimes s'est déclaré dans la commune de Peymeinade.

Les risques d'incendies deviennent encore plus importants sous l'effet du dérèglement climatique : les périodes de canicule (lorsque la température reste élevée plusieurs jours et ne baisse pas la nuit) ainsi que les sécheresses (raréfaction de l'eau dans les sols) et la puissance des vents alimentent les incendies. Les températures élevées et le stress hydrique rendent les broussailles et les arbres très secs, ce qui facilite la propagation des incendies. La saison des départs de feu s'allonge donc dans les régions les plus exposées.

Cependant, même si les facteurs climatiques viennent aggraver les incendies, ces derniers sont à 90% d'origine humaine. La moitié est due à des actes malveillants et l'autre à des actes involontaires comme des feux mal éteints, des barbecues ou mégots. 

En France, les 2/3 des forêts sont privées, gérées par le Centre national de la propriété forestière (CNPF) qui guide les propriétaires, et les 1/3 des forêts restantes sont publiques, sous la responsabilité de l'Office National des forêts (ONF). Ces 2 organismes sont sous la tutelle du Ministère de l'agriculture, c'est pourquoi je m'adresse directement au ministre de l'agriculture et à la ministre de l'écologie.

Afin de préserver nos forêts des incendies et des facteurs climatiques de plus en plus importants, dans un contexte de changement climatique qui devient de plus en plus préoccupant pour la biodiversité, la nature et la santé humaine, je demande à M Denormandie et Mme Pompili d'appliquer les propositions d'amendements concernant les forêts de l'association Canopée, tirées de la Convention citoyenne pour le climat :

- Réviser les principes de la gestion forestière en réécrivant le début du code forestier afin de le rendre plus respectueux des cycles naturels
- Restaurer un état écologique favorable des forêts
- Interdire les coupes rases de plus de 2 ha, sauf en cas de nécessité sanitaire
- Renforcer le rôle de puits de carbone forestier 
- Concernant la conformité des documents forestiers (SRGS, PSG), renforcer le rôle des commissions régionales de la forêt et du bois, pour améliorer la participation citoyenne à l’élaboration des documents de gestion sylvicoles
- Permettre la libre évolution ou la non gestion comme mode de gestion dans les documents forestiers
- Empêcher les politiques d'extraction de biomasse qui visent à créer de la "bioénergie" en brûlant des arbres ( cf Green Deal européen)
- Maintenir les effectifs de l'Office National des Forêts, et non plus supprimer des emplois
- Responsabiliser les collectivités territoriales dans la lutte contre la déforestation importée (bois ou papier issu de la déforestation en Amazonie ou au Congo par exemple)
- Renforcer la traçabilité dans la lutte contre la déforestation importée
- Interdire l'exportation de grumes non transformées (exportation de nos arbre, souvent feuillus vers la Chine, remplacés ensuite par des monocultures de résineux)

Pendant la loi climat, plusieurs propositions ont été votées comme la préservation de la qualité des sols forestiers désormais reconnue d’intérêt général par la loi, « Le rôle de puits de carbone » de la forêt est lui aussi reconnu d’intérêt général par la loi, L’État doit désormais « prendre en compte l’ensemble des techniques sylvicoles, notamment la diversification des essences »), L’État doit aussi « promouvoir le bois d’œuvre provenant notamment de feuillus ». Le programme national de la forêt et du bois doit désormais veiller à « renforcer la résilience du patrimoine forestier, à garantir dans toutes les forêts une gestion durable et multifonctionnelle des ressources forestières permettant à la fois de valoriser les forêts en tant que milieu naturel et puits de carbone et de développer les filières économiques françaises liées au bois. ». L’État doit aussi veiller « à la promotion de l’utilisation de bois d’œuvre, en favorisant sa transformation industrielle sur le territoire de l’Union européenne afin d’optimiser le bénéfice de son stockage de carbone ». La loi indique maintenant que « les personnes qui achètent du bois en vue de sa revente et sans transformation au sein de l’Union européenne doivent disposer d’une carte professionnelle attestant de leurs qualifications, notamment de leur connaissance des règles applicables en matière de traitement sanitaire du bois et de leur prise en compte des enjeux climatiques et environnementaux dans leur activité, tant en termes de préservation du puits de carbone forestier que de bilan carbone global de leur activité. » . Les grandes entreprises agricoles et forestières doivent désormais établir « des mesures de vigilance raisonnable propres à identifier les risques et à prévenir la déforestation associée à la production et au transport vers la France de biens et de services importés. ». Cependant la loi Climat a été détricotée et revue à la baisse, et très minoritaires sont les propositions qui ont été adoptées, c'est pourquoi nous sommes nombreuses et nombreux à exiger des actes et des mesures de protection pour nos forêts ! Il y a urgence ! Les forêts constituent des milieux riches en biodiversité et stockent le dioxyde carbone (CO2) : pour chaque arbre coupé, le CO2 préalablement absorbé sera rejeté dans l'atmosphère, alimentant toujours plus les phénomènes de dérèglement climatique

Propositions d'amendements de l'association Canopée : https://www.canopee-asso.org/wp-content/uploads/2021/05/Canopee_Projet-de-loi.pdf

Pour préserver nos forêts, l'Etat doit enrayer les incendies en renforçant avec les collectivités territoriales, la législation à toute échelle avec des peines élevées pour tout acte malveillant, et le contrôle de l'application du  débroussaillage tel que préconisé dans le Code Forestier, dans le respect des écosystèmes et dans le but d'empêcher la propagation des incendies. Il faut responsabiliser davantage les citoyennes et citoyens afin de faire preuve de civisme en matière de respect des forêts et de respect de la loi quant à l'interdiction des barbecues ou de la cigarette. Il faut interdire la coupe rase, pratique destructrice et arrêter la plantation de monocultures de résineux destinées au rendement et favorisant les parasites. Il faut favoriser la diversité des essences forestières et en priorité les feuillus. Enfin, il faut laisser les forêts évoluer librement en promouvant la non gestion comme manière de préserver ces écosystèmes, et lutter contre la déforestation importée en rendant prioritaire le local et en rendant effective l'application de la Stratégie Nationale contre la déforestation importée. 

Qu'on arrête de couper systématiquement nos arbres pour le rendement ! Moins de coupes et plus de préservation ! Mobilisons-nous pour nos forêts et exigeons des actions fortes de l'Etat ! 


29.112 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités
350 commentaires
Le 07/08/2021 à 19:32:30
Les forêts qui brûlent c'est toute notre faune et notre flore qui meurent!...
Alors mobilisons-nous car bientôt il sera trop tard pour elles et pour nous
Que deviendra notre planète calcinée?
La forêt c'est un réservoir de vie ne l'oublions pas
40 0
Bernard - Le 07/08/2021 à 16:05:19
Les forêts publiques ou privées sont un bien précieux qui ne nous appartient pas. Gage de biodiversité, elles captent le CO2 et autres déchets toxiques, renvoient l'oxygène, contribuent au ralentissement du réchauffement climatique. Leur protection qui relève de l'état est d'une une nécessité absolue.
37 0
Le 09/08/2021 à 11:36:06
Bravos pour cette initiative que tout un chacun peut constater malheureusement et avoir des attitudes en conséquence.
30 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions nature et environnement Les forêts françaises continuent de brûler ! L'Etat doit prendre des mesures concrètes pour enrayer les incendies !