Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Une ferme de 400 vaches ne peut être protectrice de l'environnement !

Pétition : Une ferme de 400 vaches ne peut être protectrice de l'environnement ! Mise à jour de la pétition

Une ferme de 400 vaches ne peut être protectrice de l'environnement !

68.215 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Collectif de refus des élevages intensifs et industriels
25/05/2021

Arrêté Préfectoral d'enregistrement délivré

FERME 400 VACHES",suite mais pas fin!On ne lâchera rien!

 

L’arrêté préfectoral d’enregistrement vient d’être délivré ce 17 mai par Monsieur le Préfet à la "ferme des 400 vaches".  de Catillon-sur-Sambre.

Depuis 2018 et dans un rayon de moins de 20 kilomètres, nous dénombrons pas moins de 8 exploitations agricoles qui sont passées  à  des effectifs déclarés de plus de 250 vaches laitières (sans compter leurs suites) :      

Grand Fayt : 400 vaches, Le Favril : 400 vaches, Prisches : 400 vaches, A nouveau Prisches : 260 vaches, La Groise : 260 vaches, Catillon-sur-Sambre : 399 vaches, La Neuville-les-Dorengt : 300 vaches, Lavaqueresse : 348 vaches.                    

La multiplication des arrêtés préfectoraux traduisent une volonté publique de développer dans nos bocages  des fermes usines, des usines de méthanisation, une intensification de l’exploitation des surfaces agricoles qui se traduiront au fil des années  par le retournement des pâtures, l’abattage des haies, les lessivages des terres, les épandages intensifs, la pollution des cours d’eau,  l’irrigation et l’épuisement des ressources en eau, la destruction des écosystèmes pour se terminer enfin par la chasse, le piégeage de tous les espèces animales dites nuisibles aux activités agricoles industrielles.         

Quels sont les impacts environnementaux  de la multiplication de telles installations sur le territoire depuis ces 4 dernières années ?  

Ils sont inconnus puisque les décisions sont prises au cas par cas (exploitation par exploitation), jamais dans la globalité de notre secteur géographique.

Qui prendra en charge les coûts liés à la pollution de l’eau, les pénuries d’eau et les fonds d’indemnisation de ces fermes usines en période de sécheresse ?

Sur tous ces points nous naviguons dans un sombre inconnu.

Nos territoires sont à ce jour encore reconnus comme zones d’intérêts faunistiques et florales protégées.

Nous citerons quelques exemples d’espèces de mammifères, d’oiseaux et de poissons présentent dans nos bocages : muscardinus avellanarius, pernis apivorus, milvus migrans, milvus milvus, dryocopus maritus, dendrocopos medius, lanius collurio linnaeus, dendrocopos medius, lampetra planeri, cottus gobiau linnaeus, lampetra planeri, cobitis taenia linnaeus, misgumus fossilis.          

Cette liste est longue et non exhaustive Elles sont protégées et déclarées espèces déterminantes par des directives européennes . Elle démontre la richesse mais aussi la fragilité de nos bocages.

Ce patrimoine nous avons le devoir de le protéger pour nos générations futures.

Enfin au-delà tous de ces aspects environnementaux des questions sérieuses sur la  moralité  de ce dossier se posent.

Elles ont été longuement exposées et argumentées au service de l’inspection des contrôles et à Monsieur le Préfet, sans aucune conséquence sur l’arrêté préfectoral.  

Nous l’affirmons, jusqu’à preuve du contraire, cet arrêté est contraire à l’ordre public.       

Notre combat continue. 

Nous allons procéder à un recours devant le tribunal administratif et nous le gagnerons!
68.215 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Christine - Le 25/05/2021 à 21:35:26
Je suis avec vous.

Tout entreprendre pour faire capoter ce projet insensé, générateur de pollution et d'une extrême souffrance pour les animaux.

Stop aux fermes d'élevages usines.

Ras le bol

Il ne faut rien lâcher.
16
— 1 réponse de l'auteur
Garance - Le 25/05/2021 à 22:11:54
C'est toujours pareil, ce sont encore les Animaux qui souffrent c'est n'importe quoi,
12
— 1 réponse de l'auteur
Le 25/05/2021 à 22:58:16
Nous avons le devoir de protéger notre patrimoine pour nos générations futures.

Au-delà tous de ces aspects environnementaux des questions sérieuses sur la moralité de ce dossier se posent.
11
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités