94 720 076 signatures sur MesOpinions.com

NON AU CIRCUIT PERMANENT DE SPORTS MECANIQUES EN ZONE PROTÉGÉE A PONT DE VAUX DANS L'AIN

Sauvegarde en cours...
Pétition : NON AU CIRCUIT PERMANENT DE SPORTS MECANIQUES  EN ZONE PROTÉGÉE A PONT  DE VAUX DANS L'AIN
Par bien vivre Pont de Vaux

Pétition adressée à Collectif bienvivre pdv

Résidents de Pont-de-Vaux 


OÙ PASSENT VOS IMPÔTS LOCAUX ? 


Depuis 30 ans, en grande partie dans les poches de l’Association Motocycliste de Pont-de-Vaux (AMPV) ! Rien que pour les 10 dernières années, la compétition de quad a reçu plus d’un demi-million d’euros de subventions publiques directes, plus la mise à disposition gratuite du terrain et d’agents municipaux. 


A quoi sert tout cet argent ? A satisfaire un petit nombre de personnes – les organisateurs et quelques élus. La majorité des habitants de la région, comme les touristes, se sont lassés des 4 jours. 


Groupés dans le collectif Bien vivre à Pont-de-Vaux, nous dénonçons le coût excessif pour les contribuables de cette mégalomanie de quelques-uns. 


Nous ne sommes pas opposés aux « 12 heures », bien que le lieu soit particulièrement mal choisi : une prairie protégée, INONDABLE et proche d’habitations. Cela resterait supportable quatre jours par an, mais à condition de cesser d’engloutir des subventions de plus en plus énormes : en 2017 c’est près de 120 000 € qui ont été versés à l’AMPV, dont 18 400 de Pont-de-Vaux et 44 800 de la communauté de communes ! 


Ça vous a déjà coûté très cher, ça va vous coûter de plus en plus cher. 


Le circuit permanent : un projet aberrant dans la prairie 


Ce qui est inquiétant, c’est l’énorme projet de circuit permanent, toute l’année sauf pendant les inondations. Nous nous y opposons fermement pour trois raisons. 


• D’abord ce projet va détruire notre qualité de vie. Que deviendra notre environnement ? Ce circuit sera un véritable cancer polluant sols et rivières après chaque crue. Une étude d’impact « 4 saisons » a enfin été demandée par le préfet, pour les aménagements faits jusqu’à présent en toute illégalité et pour le futur circuit permanent. 


Mais l’étude ne prend pas en compte les nuisances pour les riverains, surtout le bruit. Imaginez-vous toute l‘année avec le bruit que l’on supporte pendant les 4 jours !! Car c’est cela un circuit permanent ou semi-permanent, du 1er avril au 31 décembre : pendant les trois quarts de l’année, tous les jours en dehors des crues, et tous les week-ends, nous vivrons dans la poussière et le vacarme produits par des centaines de véhicules tournoyant à pleine vitesse. Notre santé et surtout celle de nos enfants est menacée. 


Refusons la transformation du terrain en zone constructible dans le PLUI en cours d’élaboration (Plan Local d’Urbanisme intercommunal). Venons nombreux à Manziat le 8 novembre à 19 h (en salle des fêtes) pour la réunion sur le PLUI. 


Ce circuit doit être envisagé ailleurs, hors de la prairie inondable et loin des habitations.


4 jours ça va, tous les jours bonjour les dégâts ! 


• Ensuite, ce projet va détruire les activités économiques qui font notre force. Certains prétendent qu’il va permettre de dynamiser l’économie ? Faux ! Les participants des compétitions n’apportent ni n’apporteront jamais rien au commerce local. 


Malgré le communiquant qui fait du lobbying auprès de tous les médias et tous les élus que compte notre région, ne nous laissons pas berner par de fausses informations : ce circuit n’a aucune utilité publique. 


Ce qui est sûr par contre, c’est que Pont-de Vaux va devenir un pôle répulsif, en particulier pour ceux qui apprécient le tourisme vert et la gastronomie locale de nos bars et restaurants. Qui souhaitera passer du bon temps dans une ville livrée au bruit infernal des sports mécaniques ? Qui fréquentera notre marché, qui viendra amarrer son bateau dans notre port de plaisance ? Plus personne. Que deviendra la Maison de l’Eau et de la Nature ? Et que dire de la valeur de nos biens ? Notre patrimoine sera complètement dévalué


• Enfin ce circuit permanent deviendra un gouffre sans fin d’argent public. Bien que de plus en plus subventionnée, l’organisation est déficitaire. Déjà les « 12 heures » ont perdu toute attractivité. Et pourtant la fable des 20 000 spectateurs court toujours !! Propagande ! En fait le circuit permanent ne pourra jamais exister sans subventions publiques de plus en plus gourmandes. 



Assez ! 


Pour mieux vivre à Pont-de-Vaux 


Nos priorités sont la qualité de vie, le dynamisme et l’attractivité touristique de Pont-de-Vaux. Pour le même prix, ne préférez-vous pas avoir des médecins plutôt que des quads tous les jours ? Une école de musique pour vos enfants plutôt que le vacarme de moteurs ? Des pistes cyclables plutôt que le circuit dans la prairie ? Des fêtes musicales ou gastronomiques ? Aider les commerçants à organiser des événements et salons pour dynamiser leurs ventes ? 


Mais non, tout pour le quad, rien que le quad ! Voilà où passent vos impôts. Non, la population ne soutient pas cette gabegie : notre pétition a déjà des centaines de signatures. 


Aux incrédules, aux sceptiques et à tous ceux qui croient que le circuit permanent ne se fera pas parce qu’il est aberrant, nous disons : Ouvrez les yeux. Cette aberration est en train de se construire et se fera si nous ne réagissons pas. Si vous souhaitez bien vivre à Pont-de-Vaux, rejoignez-nous et agissons ensemble


Signez notre pétition. Notre combat pour le bien commun est juste. 


Les chiffres des subventions ont été fournis par les collectivités locales. Détail sur demande. 


Collectif de Pont-de-vaux : bienvivre.pdv@gmail.com

445 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition