Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Bourg en Bresse, Site de la Madeleine : nature et patrimoine en danger !

Pétition : Bourg en Bresse, Site de la Madeleine : nature et patrimoine en danger ! Mise à jour de la pétition

Bourg en Bresse, Site de la Madeleine : nature et patrimoine en danger !

10.828 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Collectif la Madeleine Bourk

Le 15/11/2019 :

Bonjour à toutes et à tous,

Lors de la dernière séance du conseil mmunicipal, la vente au groupe Cardinal, du bâtiment Saint Joseph et d'une partie du parc de la Madeleine, a été votée par les élus PS et EELV ! Ce pour le prix dérisoire de 580 000 euros.

Ci dessous un lien concernant le groupe Cardinal. Nous vous laissons juges 

https://www.rue89lyon.fr/2013/07/29/promoteur-confluence-aime-paradis-fiscau/?fbclid=IwAR1nXhXwybKI9OgibuJiIHMFVf0D2pFgzRON72CeP5pysrsz5igMC-l9wUI

Voici en pièce jointe le contre-projet élaboré par notre collectif.

Cette version de l'aménagement du site de La Madeleine propose, entre autres, une rénovation du bâtiment Saint Joseph, en cohérence avec l'écologie et la mise en valeur du patrimoine. Elle tient  compte du potentiel architectural et naturel des lieux, permet le lien social, la promotion de la culture, le développement du tourisme.

Notons qu'au lieu de détruire, d'utiliser des ressources déjà épuisées, il nous faut à présent rénover, en tenant compte de l'urgence climatique.

Les surfaces réfléchissantes, l'abattage d'arbres, le parking souterrain, la minéralisation, choix du groupe Cardinal, s'avèrent incompatibles avec l'écologie.

Précisons que Saint Joseph, contrairement à ce qu'affirme le maire Monsieur Debat, aurait pu être rénové.

Nous partagerons bientôt sur le groupe FB collectif Madeleine Bourk, les plans du bâtiment, prouvant que cette réhabilitation est possible.

 

Nous pourrions in fine, envisager de faire de la totalité du site de la Madeleine, un éco-quartier.

Contrairement à l'option Cardinal, un tel projet serait audacieux, sensé et sensible.

 

Le maire PS, Jean-François Debat, n'a pas accordé d'attention à notre vision du site.

Il a simplement pointé, sans étude préalable, le coût de 4 à 5 millions d'euros de cette option, n'attachant aucune importance au fait que notre collectif ait mis l'écologie et le lien social, au coeur de son projet, faisant ainsi écho aux propos d'Olivier Faure, premier secrétaire du PS.

De plus, notre maire n'hésite pas à nous taxer de personnes irréalistes, et à répandre des contre-vérités, notamment dans un tract distribué dans les boîtes aux lettres.

Notons que la municipalité investit 2.450 000 euros HT, sur le site, dans la rénovation du bâtiment des Glycines, structure de 630 m² (donc bien plus petit que Saint Joseph), pour y loger l'association du Plateau et un centre de loisirs. 

La ville et son patrimoine appartiennent à toutes et tous, nous souhaitons être co-créateurs de la ville de demain, et faire de La Madeleine Un lieu de référence !

Collectif Madeleine Bourk

Le 02/10/2019

SUITE RENCONTRES AVEC POLITIQUES  

Bonjour à toutes et tous,  

Merci aux nouveaux signataires, qui ont permis à notre pétition d'atteindre les 10315 soutiens !

Voici un compte rendu de nos échanges avec des politiques.  

Notre collectif bénéficie depuis le mois d'avril d'alliés précieux (cités par ordre alphabétique) : Monsieur Daniel Blatrix membre du PCF, et Monsieur Michaël Ruiz, attaché parlementaire de Monsieur Stéphane Trompille, député LREM. Tous deux sont candidats aux prochaines élections municipales et soutiennent notre mobilisation. Ils souhaitent la sauvegarde du site.

Nous échangeons souvent avec eux, leur intérêt sincère pour notre engagement s'est concrétisé par des prises de positions en notre faveur et la défense de notre contre-projet, dans la presse locale.   Fin août, 2019, trois élus EELV, Messieurs Jean-Luc Roux, Christian Porrin, et Madame Charline Liotier  ont accepté d'échanger avec une délégation du collectif. Enfin, quatre de nos membres ont été reçus par notre maire PS, Monsieur Jean-François Debat, et son adjointe Madame Claudie Saint André, déléguée à l'urbanisme, le 13 septembre dernier.  

Les élus EELV membres du conseil municipal, qui a voté le projet Cardinal, nous ont paru peu enclins à défendre le site de la Madeleine, bien que nous ayons insisté sur les propos récents de leur chef de file Yannick Jadot  : "Partout en France, les élus EELV essaient de construire avec les citoyens, des projets écologiques" ou "Le vieux monde politique doit se positionner par rapport aux enjeux écologiques. On a trop peu d'années pour jouer les étiquettes." Cet entretien nous a laissés perplexes : il nous a semblé être, simples citoyens, plus sensibles à l'urgence climatique, à la sauvegarde de la biodiversité, à l'épuisement des ressources, ainsi qu'à l'aménagement écologiquement compatible des villes de demain, que ces élus EELV.  

Monsieur le maire et Madame saint André, nous ont accordé du temps, mais n'ont pas semblé prendre en considération nos arguments, ni l'option imaginée par le collectif, pour La Madeleine, qui met pourtant, comme le mot d'ordre donné par Olivier Faure, chef de file du PS, l'indique : "l'écologie et le lien social au coeur du projet."   En introduction, nous avons mentionné vos soutiens et les 724 signataires de la pétition papier (775 actuellement). Puis, nous avons donné les éléments qui nous semblent problématiques concernant le projet Cardinal, voulu par la municipalité, notamment son incompatibilité avec la loi "reconquête de la biodiversité", de 2016. Monsieur le maire nous a indiqué que de nombreux cabinets d'architectes avaient répondu à l'appel à projet et que la municipalité avait sélectionné  trois esquisses, qui ont été parachevées. Selon lui, aucune des trois ne proposait la sauvegarde du bâtiment Saint Joseph. Nous avons demandé à voir les options recalées, mais avons essuyé un refus catégorique de la part de Monsieur Debat et Madame Saint André.   Voici les raisons pour lesquelles nous rejetons  le projet Cardinal : - que l'on vende notre patrimoine et une partie du parc, à un grand groupe immobilier, qui y fera du business. - le fait que ce modèle libéral ne soit pas censé correspondre aux convictions de "gauche" du PS. - que l'on construise un immeuble incohérent et monumental dans un site qui abrite une chapelle classée monument historique, et d'autres bâtiments en pierres apparentes de 1823. Nous nous sommes étonnés que l'architecte des bâtiments de France ait pu donner son accord à un tel projet. - que l'on privilégie le "tout voitures" avec un parking souterrain, obligeant à sacrifier des arbres vénérables, sur lequel on ne pourra replanter que de petits spécimens : cf le Palais de Justice, avec une quarantaine d'arbres abattus et sept arbres replantés. - que les matériaux utilisés soient antinomiques avec l'écologie, les surfaces réfléchissantes avec le réchauffement climatique et le respect de la faune (oiseaux, animaux nocturnes, chauves-souris). - que cet immeuble ne soit pas conçu en énergie positive, ou passive. - la présence de commerces, d'une brasserie de 350 m², ouverte jusqu'à 1h du matin, avec des personnes avinées qui resteront sans doute sur place après la fermeture, le choix d'une surface transparente, dans un parc jusqu'alors préservé du bruit, de la forte luminosité : comment justifier le logo "ville nature" apposé à l'entrée de La Madeleine ? - l'incohérence qu'il y a à créer de nouveaux pas de portes, quand de nombreux locaux sont à céder dans notre ville, dont un bar situé, en face du bâtiment Saint Joseph. Comment défendre le commerce burgien en ouvrant toujours d'avantage de magasins, une énième brasserie qui concurrencera les bars-restaurants du quartier et du centre ? De plus, cette vision à court terme de soit-disant dynamisation du quartier, ne correspond-elle pas au modèle ultra libéral, censé être incompatible avec les idées défendues par le PS et EELV ? N'est-elle pas obsolète, eût égard à la surconsommation, aux faibles moyens financiers de nombreux français ? Ne voit-on les habitants que comme des citoyens destinés à faire fonctionner l'économie ? - par ailleurs, nous avons souligné la valeur du bâtiment Saint Joseph, qui, avec sa façade remaniée  présente certes un aspect austère, mais possède un fort son potentiel, décrit dans l'appel à projet (escalier rare à triple volée, caves voûtées, arcades en plein cintre, pierres dorées sous le crépi).  Nous avons également fait remarquer que, l'appel à projet permettait de rénover tout ou partie du bâtiment, insistant sur la cohérence à avoir avec le bâti existant sur le site, et le lycée Pardé. D'où l'importance de rénover plutôt que détruire et démanteler un lieu de mémoire et de nature.   Monsieur le maire nous a indiqué que la rénovation du bâtiment Saint joseph s'avérait impossible étant donné sa faible largeur. Or nous avons constaté, mètre en main, que dans le quartier, de nombreux immeubles de bureaux ou d'habitations (dont le récent tribunal) présentaient une largeur similaire de 10 mètres.   Nous avons insisté sur la sauvegarde d'arbres vénérables, le besoin indéniable de verdure en ville, de leur rôle dans la biodiversité, la qualité de l'air, souvent plus que médiocre dans notre ville. Nous avons mentionné que les arbres replantés ne fourniraient pas d'oxygène ni ne capteraient de CO2, avant de nombreuses années, pas plus qu'ils n'abriteraient d'oiseaux ou d'insectes. De plus, beaucoup d'arbres plantés récemment dans notre commune sont morts cet été,  lors des canicules. Nous avons demandé à connaître le nombre d'arbres abattus dans la ville, afin de vérifier si le ratio de 2 arbres replantés pour un arbre abattu est respecté, sans obtenir cette information. - la mairie avance désormais l'argument que les arbres vénérables plutôt que d'être sacrifiés, seraient replantés, à la charge du groupe Cardinal. Nous nous sommes informés sur cette possibilité auprès de plusieurs professionnels, dont un rencontré sur le site : de si grands arbres vivant en réseaux n'ont aucune chance de survie.   Nous avons mentionné que la France utilise 2,7 planètes par an, tenant ainsi le septième rang des pays les plus consommateurs de ressources, malgré sa petite superficie. Et bien sûr nous avons défendu notre contre-projet qui propose de mettre en valeur le site en développant la culture et le vivre ensemble, l'écologie et le tourisme.   Ces arguments n'ont pas semblé  toucher nos élus. Monsieur le maire et sa conseillère municipale n'ont semble-t'il pas accordé de crédit à notre contre-projet, que nous vous transmettrons dans une prochaine mise à jour. L'ont-ils parcouru ? Leurs seuls arguments ont été le coût trop élevé de la rénovation, et de notre projet. Basé sur quels éléments concrets ? La municipalité investit pourtant massivement, ce que nous approuvons, dans un autre secteur du site, de moindre valeur, afin d'y installer l'association du Plateau et un centre de loisirs.   Restant mobilisés, nous organisons une déambulation le samedi 12 octobre 2019 de 10h à 12h30, partant de la Madeleine, pour rejoindre le marché, en passant par l'avenue Alsace Lorraine, la place de l'hôtel de ville. Ce, afin de sensibiliser la population, car nous avons noté, lors de notre présence sur le site lors des journées du patrimoine, que de nombreuses personnes ignorent encore le sort réservé à la Madeleine. Merci à tous ceux et celles qui se joindront à nous. Le dress code vert ou/et rose, a été choisi en hommage aux magnolias sacrifiés pour construire le parking du Palais de Justice. Place à l'imagination. Infos sur  FB  https://www.facebook.com/groups/3467875929905417/   Merci encore pour vos soutiens. Et n'oublions pas de rester des êtres sensibles et sensés ! Le Collectif Madeleine Bourk                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Le 13/09/2019

Bonjour à toutes et tous

Merci pour vos soutiens précieux, qui prouvent combien les citoyens souhaitent une prise en compte respectueuse du patrimoine naturel et architectural, au sein de leurs villes et plus largement de notre pays, et du monde.

Notre Collectif se nomme désormais "Collectif Madeleine Bourk". Nous vous invitons  à nous rejoindre sur le groupe FB du même nom.

De toutes parts des collectifs semblables au nôtre se forment, afin de faire entendre nos voix, nos besoins de cohérence, face aux dérives.

Ce soir, vendredi 13 septembre 2019, une délégation de nos membres rencontrera Monsieur Jean-François Debat, Maire de Bourg en Bresse.

Nous lui remettrons les pétitions papier, signées lors de nos actions locales, qui atteignent actuellement 720 signataires.

Dans le même temps, forts de votre implication, nous lui exposerons les inadéquations du projet ultra libéral Cardinal, choisi par l'équipe PS de notre municipalité, tant au regard du mot d'ordre d'Olivier Faure, lors des universités d'été, qui prône de "mettre l'écologie tout comme le social au coeur du projet", que de l'urgence à bâtir des villes viables, en tenant compte des enjeux du réchauffement climatique et de l'épuisement des ressources. 

Nous nous tiendrons devant la mairie de Bourg en Bresse à 17h15.

Toutes les personnes disponibles sont invitées à nous rejoindre, afin de soutenir cette mobilisation, avant notre rencontre avec Monsieur le Maire.

Merci à vous.

N'oublions pas d'agir en êtres sensibles et sensés !


Le 19/07/2019

Bonjour à toutes et tous,

Tout d'abord, merci d'avoir signé notre pétition et de nous soutenir dans ce combat, où le poids des citoyens est encore bien faible face aux pouvoirs publics et aux grands groupes immobiliers.

Notre collectif a entrepris des actions de terrain, afin de sensibiliser les personnes localement, et notre pétition papier atteint pour l'instant, les 577 signatures.

Nous avons écrit au maire, Monsieur Jean-François Debat, afin de lui demander une entrevue.

Prochainement, nous rencontrerons des élus et militants EELV, afin d'échanger sur leur positionnement par rapport au projet Cardinal et leur faire part de notre point de vue.

Une entrevue est également prévue avec des membres de l'Association du Plateau, qui dynamise le quartier et y crée du lien. Nous souhaitons leur présenter notre proposition de mise en valeur des lieux. Cette association occupera des locaux dans l'enceinte du site de la Madeleine. 

Nous avons contacté la FRAPNA 01, afin d'interpeller les représentants locaux de France Nature Environnement, fin juin, sans réponse pour l'instant.

Nous avons également écrit à l'Association des Architectes de l'Ain, et sommes en attente d'un retour.

Nous élaborons, dans le même temps, un projet alternatif de mise en valeur des lieux, dont nous partagerons les grandes lignes très prochainement.

  Les pouvoirs publics ont apparemment, suite à un article paru ce jour dans la Voix de l'Ain, pour projet d'utiliser le site de la Madeleine, afin agrandir la faculté de Droit, sise dans l'ancien bâtiment de la Charité. L'article étant assez confus, nous ne sommes pas certains  d'avoir saisi la teneur de cette option.

Restons des citoyens vigilants, actifs de nos territoires. Soyons conscients que, face aux dérives d'urbanisation massive dans nos villes, nous sommes  les gardiens de nos patrimoines naturels ou architecturaux.

Merci de partager notre pétition, afin que notre voix soit audible. Soyons tous des êtres sensés et sensibles. Les membres du Collectif la Madeleine Bourk       Sent with ProtonMail Secure Email.
10.828 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -